Obsèques : combien coûtent en moyenne les funérailles?

Le décès d'un proche représente une épreuve pour son entourage. Il n'est pas toujours facile, durant ce pénible moment, d'envisager la question du coût des obsèques. Les frais dépendront de la nécessité de prévoir un caveau et une pierre tombale, du type de sépulture et des prestations choisies.

Caveau et monument funéraire : un coût important

Si vous souhaitez acquérir une concession funéraire, son coût dépendra de la commune choisie, du temps de la concession et de la superficie, qui peut s'étendre de 1 à 6 m2 en moyenne. Ainsi, à titre d'exemple, une concession de 2 m2, sur 30 ans, coûtera environ 1250 euros à Lyon, contre 550 euros à Dijon. Par ailleurs, une concession destinée à recevoir une urne funéraire sera moins onéreuse.

Vous pourrez ensuite prévoir l'aménagement d'un caveau maçonné, pour recevoir le cercueil, même si, le plus souvent, sa présence n'est pas obligatoire. Les tarifs seront fonction du nombre de places prévues et de la région concernée. En moyenne, le coût d'un caveau comportant deux places varie entre 1500 et 2500 euros.

Concernant la pierre tombale, les prix varient selon les modèles de monuments funéraires. Ils sont aussi fonction des régions et des marbriers choisis. Entre le mausolée et la simple plaque funéraire, l'éventail est large. Le mieux est de faire établir comme pour les autres frais funéraires, un devis gratuit et de faire jouer la concurrence.

Le type de sépulture choisi

Le coût moyen des funérailles dépend aussi de ce choix. À cet égard, les résultats des indicateurs disponibles et des enquêtes les plus récentes sont un peu contradictoires. Il semblerait pourtant que le coût moyen d'une crémation soit, au niveau national, un peu moins élevé que celui d'une inhumation. Le premier type de sépulture coûterait, en moyenne, 2800 euros, pour un peu plus de 3000 euros pour le second. On le voit, l'écart est, de toute façon, assez faible.

Cependant, ce prix moyen cache de très grandes différences de tarifs entre Paris et la province, et entre les régions. Par ailleurs, les frais de crémation ont tendance à augmenter. En effet, les proches ont davantage de choix pour la destination des cendres du défunt. Ce plus large éventail de possibilités peut entraîner une croissance moyenne du coût de la crémation.

Le choix des prestations funéraires

Certaines sont obligatoires. Il faut ainsi prévoir l'acquisition d'un cercueil. Son prix varie en fonction de la matière choisie. Le chêne, souvent choisi pour l'inhumation, sera plus cher que le pin, destiné à la crémation. Les cercueils en acajou seront beaucoup plus onéreux. En plus des poignées ou de la garniture étanche, prévues par la législation, il est possible d'ajouter divers ornements au cercueil. En fonction de tous ces paramètres, le prix moyen d'un cercueil pourra varier entre 500 et 8000 euros.

Après la mise en bière, le transport du corps, par un véhicule homologué, jusqu'à l'endroit choisi pour l'inhumation ou la crémation, est également obligatoire. Pour l'inhumation, le creusement d'une fosse est une opération nécessaire. Dans certains cas, des soins de conservation du corps ou le transport dans une chambre funéraire peuvent s'avérer indispensables. Enfin, le recours à des professionnels est également obligatoire.

D'autres prestations restent facultatives. C'est le cas de l'habillage intérieur du cercueil. En dehors de certaines circonstances précises, comme le rapatriement du corps dans un autre pays, les soins de conservation demeurent optionnels. La présence d'un maître de cérémonie ou l'impression de faire-part ne sont pas non plus obligatoires. Prévoir un registre de condoléances relève encore du seul choix de la famille. De même, la présence d'un emblème religieux sur le cercueil, ou de fleurs alentour, ne saurait être imposée à quiconque.

> À lire aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. - * Champs obligatoires

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

consequat. Curabitur et, elementum velit, amet, elit. ut in Aliquam