Maison & Jardinage : Faire durer vos bouquets

 

Comment conserver vos bouquets au mieux de leur forme ? Toutes nos astuces.

Fleurs des champs ou de serres, vaporeuses ou sophistiquées… les bouquets mis ou éclatants de couleurs créent une ambiance dans une maison. Dommage que quelques jours, voire quelques heures après la cueillette ou l’achat, il n’en reste souvent qu’un triste souvenir.

La façon dont sont cueillies et coupées les fleurs, le moment choisi pour cette cueillette, le stockage et le transport, influent sur leur longévité. Si vous avez un jardin ou partez à la campagne, évitez de cueillir vos fleurs et feuillages en pleine chaleur et sous le soleil. Les meilleurs moments ? Le matin, le plus tôt possible, et en début de soirée. Veillez à ne pas “casser” les tiges à la main mais utilisez un petit sécateur.

La coupe doit toujours se faire en biseau afin que la surface de taille, en contact avec l’eau, soit la plus large possible. Si vous le pouvez, tranchez les tiges sous l’eau afin d’éviter le phénomène de retrait de sève et d’amorcer celui de siphon.

Petits soins quotidiens

Un bouquet s’entretient chaque jour. Toutes les fleurs ne se conservent pas de la même façon ni aussi longtemps. Triez-les en enlevant celles qui sont fanées et pourraient accélérer le vieillissement des autres. Il faut retirer toutes les feuilles pouvant être immergées dans l’eau, de façon à éviter leur pourrissement: cela altère l’eau, abime les autres fleurs, sent mauvais et n’est pas hygiénique. Les tiges ligneuses comme celles du lilas doivent être soit pelées soit écrasées.

Les fleurs à grosses tiges (tournesols, dahlias) doivent être fendues sur une bonne longueur. Certaines fleurs sécrètent du latex (euphorbes, pavots) : passez le bout des tiges sous une flamme, cette cautérisation leur donnera un coup de fouet en leur permettant d’absorber l’eau tout en conservant leur sève. Renouvelez l’opération à chaque nouvelle taille

Les fleurs à tiges creuses (amaryllis, jacinthes ou lupins) doivent être placées la tête en bas, coupées puis remplies d’eau au compte-gouttes. La tige est ensuite fermée avec un peu de coton puis plongée dans le vase. Ainsi remplies d’eau, les fleurs se tiennent droites et le coton leur permet de mieux absorber l’eau. Enfin, certaines tiges comme celles des gerberas sont fragiles et cassantes.

Pour les raffermir, rassemblez-les en botte et enveloppez-les dans du journal sur les 3/4 de la hauteur des tiges, puis mettez dans de l’eau froide pendant 2 heures. Une fois le papier ôté, les cellules des tiges seront gorgées d’eau et ces dernières resteront droites.

Une goutte d’eau de Javel

Il faut changer l’eau tous les jours, conseille-t-on chez Christian Tortu, bien nettoyer les vases avec de l’eau de Javel et recouper les fleurs après l’achat, avant de les mettre dans l’eau. Une goutte d’eau de Javel permet de changer l’eau moins souvent, mais en ce qui concerne le cachet d’aspirine ou la pièce de monnaie dans le fond du vase, on reste dubitatif. Pour nourrir les fleurs coupées, on peut utiliser des solutions fertilisantes ou des poudres (chez les fleuristes et en jardineries).

Il est important de suivre les indications sur l’emballage et de renouveler l’opération à chaque fois que l’eau est changée ou que l’on ajoute de l’eau dans le vase. Un bon complément nutritif réalisable à la maison : Mélangez 1 cuillerée à café de sucre en poudre à 600 ml d’eau. Coup de fouet garanti !

Lorsqu’il fait chaud, vaporisez une fine brume d’eau fraîche sur les feuilles et les pétales. Vos fleurs n’en seront que plus belles.

Leave a reply


sit in Curabitur velit, ut fringilla Donec venenatis mattis quis, Aliquam efficitur.