Comment la domotique favorise le maintien à domicile

Souvent dépendantes, les personnes âgées désirent cependant, pour la plupart, rester chez elles. Les technologies de la domotique, qui permettent le contrôle à distance de nombreuses opérations quotidiennes, facilitent le maintien à domicile, dans les meilleures conditions de confort et de sécurité.

femme agée au telephone

La domotique au service de la santé

Il existe ainsi des systèmes d'alarme, intégrés à un bracelet ou à un médaillon et reliés à une centrale d'écoute. En cas de problème, la personne appuie sur le bracelet et entre aussitôt en contact avec un personnel compétent, qui prend les mesures nécessitées par la situation.

De même, des capteurs de mouvements et de présence avertissent aussitôt la famille ou le personnel soignant d'un comportement inhabituel de la personne âgée.

Il existe également des dispositifs d'alerte, qui signalent à la personne qu'elle doit prendre ses médicaments. Une fois le médicament pris, la personne ne peut plus ouvrir son pilulier, ce qui évite tout risque de surdosage.

Autre ressource de la domotique, certains systèmes veillent sur le sommeil de la personne âgée. S'il est plus haché que d'habitude ou s'il dure plus longtemps, les personnes concernées en sont averties. Certains appareils peuvent leur communiquer d'autres données, comme la tension ou encore le rythme cardiaque.

Permettre un plus grand confort de vie

Les personnes âgées, surtout si elles sont dépendantes, ont du mal à se déplacer. Venant à leur secours, la domotique leur permet de conserver en partie leur autonomie.

C'est ainsi qu'elles n'auront pas besoin d'aller jusqu'à la fenêtre pour baisser leurs volets. Elles pourront le faire depuis leur fauteuil, grâce à la télécommande. Sans fil, elle est d'une utilisation très simple.

La domotique permet aussi de programmer de nombreux appareils. Le chauffage peut ainsi se déclencher de façon automatique et les lumières, dans telle pièce, s'allumer sans aucune intervention de la personne âgée. La cafetière peut aussi se mettre en route à certains moments. D'autres appareils peuvent même mesurer la qualité de l'air ambiant.

Une sécurité accrue

Le domicile d'une personne âgée peut recéler des risques, surtout s'il comporte des passages étroits ou des escaliers.

Dans ce domaine encore, la domotique offre des solutions satisfaisantes. La mise en place de cheminements lumineux, qui se déclenchent de manière automatique, prévient les risques de chutes nocturnes. C'est également le rôle des détecteurs de chutes.

De même, la mise en place de certains types de disjoncteurs permet de protéger la personne des effets d'un éventuel dysfonctionnement de l'installation électrique. En cas de tension inhabituelle, le disjoncteur coupe ainsi le courant sans intervention de la personne.

Certains appareils sont également à même de détecter un début d'incendie ou d'inondation, évitant ainsi nombre d'accidents domestiques. De leur côté, des détecteurs d'ouverture de portes ou de fenêtres, associés à des dispositifs de géolocalisation, peuvent signaler à ses référents la sortie inopinée d'une personne âgée.

Si elle est un peu désorientée, ces systèmes permettront d'éviter qu'elle ne se perde ou coure des risques. Enfin, des dispositifs spécifiques découragent l'intrusion de personnes malveillantes.

À lire aussi : 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. - * Champs obligatoires

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

lectus dolor fringilla sit sed Praesent ut venenatis Donec et, accumsan tristique