Quels sont les risques d’un investissement en EHPAD ?

L’EHPAD, ou Établissement d’Hébergement pour Personnes Âgées Dépendantes, est une résidence de services accueillant des personnes en perte d’autonomie. En général, les établissements de ce genre hébergent les individus âgés de plus de 60 ans. Beaucoup d’entre ceux qui ne peuvent plus rester seuls chez eux décident d’investir en EHPAD. Mais cela présente parfois des risques. Les détails dans les quelques lignes qui suivent.

Le risque d’une faillite de l’exploitant

Comme toute autre entreprise privée, un exploitant d’EHPAD peut connaître l’échec. Cela peut arriver s’il n’est pas bien solide. En d’autres termes, le gestionnaire peut cesser son activité à cause de sa mauvaise santé financière. Pour rappel, il s’agit de l’individu qui se charge de payer le loyer à travers le bail commercial. Il assure également l’entretien de la résidence d’hébergement jusqu’aux petits travaux d’embellissements. Et au cas où il déposait le bilan, l’investisseur ne recevrait plus ses loyers mensuels. C’est tout son investissement qui vacillera.

Avant de décider d’investir en EHPAD, il faut donc s’assurer que le gestionnaire soit de qualité. Pour ce faire, il est essentiel de se renseigner. Est-il bien connu dans le secteur ? Jouit-il d’une bonne réputation ? Combien de résidences gère-t-il ? Quel est son chiffre d’affaires ?  Sur le marché, il existe de nombreux EHPAD ayant une trésorerie solide. Une très grande vigilance est aussi requise au moment de signer le bail commercial, ce contrat qui lie le gestionnaire et l’investisseur. Ce bail détermine tous les points cruciaux sur le bien immobilier. Le propriétaire doit vérifier que celui-ci est favorable. Il est même conseillé de faire appel à un notaire ou à un avocat pour l’examiner avant de le signer.

Le risque d’une perte lors de la revente de la chambre EHPAD

Bien évidemment, le propriétaire peut revendre sa chambre EHPAD. Pour certains, ce sera à cause d’un problème d’argent ou d’une optimisation fiscale. Pour d’autres, ce sera dû à un mauvais emplacement. Mais, quelle que soit la raison, ce projet s’avère quelques fois compliqué. En effet, trouver un preneur constitue parfois un véritable parcours de combattant sauf si c’est le gestionnaire lui-même qui rependra la propriété, mais au prix initial. En outre, dans certains cas, le prix de la revente est très bas. Cela arrive dans 10% des cas.

Pour éviter le risque d’une perte au moment de céder la propriété, il est important de bien choisir l'emplacement de celle-ci dès l’achat. La zone géographique est un critère qui a toute sa place. Le prix d’une chambre localisée dans les grandes villes dans un cadre convivial ne sera pas le même que celui d’un logement situé dans une région plus modeste. Il faut donc privilégier les résidences facilement accessibles, proches des transports en commun et des autoroutes. Il faut prendre le temps de visiter plusieurs établissements avant de procéder à l’achat. L’environnement aux alentours est aussi à considérer. La réussite de la revente est également liée à la qualité de l’exploitant de l’EHPAD. Une chambre tenue par un gérant connu bénéficiera d’un meilleur prix.

À lire aussi : Comment trouver une maison de retraite de qualité en 2019 ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. - * Champs obligatoires

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

eleifend libero. porta. Praesent ut velit,