Senior : Oser le travail indépendant grâce au portage salarial !

Face à un marché de l'emploi peu enclin à l'embauche, certains choisissent de se tourner vers des formes de travail indépendant. Reprendre ou créer une entreprise n'est cependant pas chose aisée, et fuir le salariat ne présente pas que des avantages. La formule du portage salarial apparaît comme un bon compromis, permettant de conjuguer indépendance et protection.

Travail Senior

Création ou reprise d'une entreprise

Les salariés qui souhaitent créer ou reprendre une entreprise ont le droit, s'ils ont une ancienneté suffisante, d'obtenir de leur employeur un congé sans solde de 1 an. Le régime applicable à ce congé est organisé par les articles L. 122-32-12 et suivants du Code du travail.

S'il veut bénéficier d'un congé pour création d'entreprise, le salarié doit, à la date du départ en congé, justifier d'une ancienneté dans l'entreprise d'au moins 36 mois, consécutifs ou non. Ce congé spécifique est valide pour une durée de 1 an (mais il peut être porté à 2 ans).

Pendant ce temps, le contrat de travail est suspendu. A l'issue du congé, le salarié retrouve son emploi ou un emploi similaire assorti d'une rémunération qui doit être au moins équivalente.

Qu'est-ce que le portage salarial ?

Avec ce concept, il n'est plus nécessaire de créer son entreprise ou de devenir travailleur indépendant pour se lancer dans une aventure professionnelle. Une société de portage salarial s'occupe de I ensemble des démarches administratives liées à l'activité (cotisations Unédic, retraite, mutuelle )

Le « porté » est salarié de la société de portage et responsable de son rythme d'activité. Il prospecte lui-même auprès d'entreprises clientes afin de trouver des missions. Celles-ci sont facturées à la société, qui reverse en moyenne 50 % des honoraires au salarié.

L'intérêt du portage salarial

Les atouts de la formule sont multiples quel que soit l'âge.

  • La possibilité pour des cadres expérimentés de faire un premier pas vers l'indépendance professionnelle et le consulting en conservant un statut de salarié, sans avoir à affronter la lourdeur administrative.
  • Un retour sur le marché du travail lorsqu'on est au chômage, car le statut coûte moins cher à l'entreprise.
  • Une autonomie qui permet au salarié autonome d'être entièrement responsable de son niveau d'activité.
  • L'opportunité de tester sans risque la viabilité d'une nouvelle activité avant de s'installer comme indépendant.
  • Un statut immédiat sans coût initial.
  • La possibilité de changer facilement de statut : le travailleur indépendant peut quitter la société de portage quand il le désire et garder ses clients.
  • L'accès à une protection sociale optimale : les droits sociaux déjà acquis (droits à la retraite, assurance-maladie, allocation de maternité, droit au chômage, etc.) sont sauvegardés et pérennisés.
  • Une meilleure répartition des rôles : les professionnels autonomes et les entreprises clientes sont libérés du poids des formalités sociales.
  • L'appui d'une société de conseil qui offre un cadre sécurisant et un accompagnement utile lorsqu'on débute une nouvelle activité.
  • Un moyen efficace de privilégier la vie personnelle tout en maintenant une activité professionnelle, grâce à un emploi du temps qu'il est possible d'aménager soi-même.

Continuer de travailler pendant sa retraite : pourquoi ce choix ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. - * Champs obligatoires

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

ipsum porta. in Aenean dolor. velit, sit odio efficitur. massa nunc mattis