Retraite : existe-t-il un âge maximal pour partir ?

Vous vous approchez de l'âge de la retraite, mais vous n'avez pas envie de raccrocher tout de suite ? Vous vous demandez si vous pouvez continuer à travailler au-delà de l'âge légal de départ à la retraite ? Existe-t-il un âge maximal pour partir à la retraite ? La réponse dépend de votre statut et de votre régime de retraite. Voici ce qu'il faut savoir sur la limite d'âge pour la retraite.

Femme Senior Calcul Age Maximum Retraite
© istock

Qu'est-ce que l'âge légal de départ à la retraite ?

L'âge légal de départ à la retraite est l'âge minimum à partir duquel vous pouvez demander votre retraite. Il varie selon votre année de naissance et votre catégorie professionnelle. Par exemple, si vous êtes né en 1958, vous pouvez partir à la retraite à partir de 62 ans si vous êtes salarié du privé, ou à partir de 57 ans si vous êtes fonctionnaire de catégorie active (pompier, policier, etc.).

Toutefois, l'âge légal de départ à la retraite ne garantit pas que vous bénéficierez d'une retraite à taux plein, c'est-à-dire sans décote. Pour cela, il faut avoir validé un certain nombre de trimestres de cotisation, qui dépend également de votre année de naissance et de votre catégorie professionnelle. Par exemple, si vous êtes né en 1958, vous devez avoir cotisé 167 trimestres pour avoir une retraite à taux plein, que vous soyez salarié du privé ou fonctionnaire.

Si vous n'avez pas le nombre de trimestres requis, vous pouvez choisir de partir à la retraite à l'âge légal, mais vous subirez une décote sur le montant de votre pension. Vous pouvez aussi choisir de prolonger votre activité au-delà de l'âge légal, jusqu'à ce que vous ayez le nombre de trimestres requis ou jusqu'à ce que vous atteigniez l'âge du taux plein automatique, qui est fixé à 67 ans pour les assurés nés à partir de 1955.

Qu'est-ce que la limite d'âge pour la retraite ?

Tableau - Nombre de trimestres d'assurance exigé pour avoir droit à une retraite à taux plein

Vous êtes né : Vous pouvez partir en retraite à partir de : Nombre de trimestres exigé pour avoir le taux plein
En 1956 ou 1957 62 ans 166 (41 ans 6 mois)
Entre le 1er janvier 1958 et le 31 décembre 1960 62 ans 167 (41 ans 9 mois)
Entre le 1er janvier 1961 et le 31 aout 1961 62 ans 168 (42 ans)
Entre le 1er septembre 1961 et le 31 décembre 1961 62 ans et 3 mois 169 (42 ans 3 mois)
1962 62 ans et 6 mois 169 (42 ans 3 mois)
1963 62 ans et 9 mois 170 (42 ans 6 mois)
1964 63 ans 171 (42 ans 9 mois)
1965 63 ans et 3 mois 172 (43 ans)
1966 63 ans et 6 mois 172 (43 ans)
1967 63 ans et 9 mois 172 (43 ans)
À partir du 1er janvier 1968 64 ans 172 (43 ans)

La limite d'âge pour la retraite est l'âge maximum auquel vous pouvez continuer à travailler. Elle concerne principalement les fonctionnaires, qui sont soumis à une limite d'âge selon leur corps et leur grade. Par exemple, la limite d'âge est de 67 ans pour les fonctionnaires de catégorie sédentaire (enseignant, administratif, etc.), de 62 ans pour les fonctionnaires de catégorie active, et de 57 ans pour les fonctionnaires de catégorie spéciale (militaire, contrôleur aérien, etc.).

Si vous êtes fonctionnaire, vous devez obligatoirement partir à la retraite lorsque vous atteignez la limite d'âge de votre corps et de votre grade. Vous ne pouvez pas prolonger votre activité au-delà, sauf dans certains cas exceptionnels (handicap, enfants à charge, etc.). Vous bénéficiez alors d'une retraite à taux plein, même si vous n'avez pas le nombre de trimestres requis.

Si vous êtes salarié du privé, vous n'êtes pas soumis à une limite d'âge pour la retraite. Vous pouvez continuer à travailler au-delà de 67 ans, si vous le souhaitez et si votre employeur est d'accord. Vous bénéficiez alors d'un dispositif qui augmente le montant de votre pension : la surcote. Il s'agit d'un bonus accordé aux assurés qui prolongent leur activité au-delà de la durée requise pour le taux plein. La surcote est de 1,25 % par trimestre supplémentaire travaillé.

Quels sont les avantages et les inconvénients de partir à la retraite tardivement ?

Voici quelques éléments à prendre en compte pour faire votre choix.

Les avantages de partir à la retraite tardivement sont :

  • Vous augmentez le montant de votre pension, grâce à la surcote ou au taux plein automatique.
  • Vous maintenez votre niveau de vie, en conservant votre salaire et vos avantages sociaux.
  • Vous restez actif, en gardant une activité qui vous plaît et qui vous stimule.
  • Vous cotisez plus longtemps, ce qui peut vous ouvrir des droits à d'autres prestations (retraite complémentaire, pension de réversion, etc.).

Les inconvénients de partir à la retraite tardivement sont :

  • Vous réduisez la durée de votre retraite, en laissant moins de temps pour profiter de vos loisirs et de vos proches.
  • Vous prenez le risque de ne pas être en bonne santé, en vous exposant au stress et à la fatigue du travail.
  • Vous renoncez à certains dispositifs, comme la retraite progressive ou la retraite anticipée pour carrière longue, qui vous permettent de partir plus tôt à la retraite.
  • Vous devez faire face à la concurrence, en étant confronté aux évolutions du marché du travail et aux exigences de votre employeur.
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. - * Champs obligatoires

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.