Bien choisir son chauffage d’appoint

Face aux premiers frimas ou bien pour assurer une température confortable dans une pièce isolée, le chauffage d’appoint est une solution efficace mais qui doit rester ponctuelle.

Différents modèles de radiateurs electriques
S'il n'émet pas de polluants chimiques, le radiateur électrique est plus cher à la consommation.

Totalement indépendants, les chauffages d’appoint émettent de la chaleur sans chaudière, ni réseau de distribution. Ils sont utiles quand il ne fait pas encore très froid ou pour chauffer des pièces isolées, mais ils ne doivent pas remplacer le chauffage central. Les différences de températures importantes entre des pièces différentes ou entre l’intérieur et l’extérieur favorisent la condensation et conduisent au développement de moisissures et d’acariens, première cause, en intérieur, d’asthme allergique chez les enfants.

Une mauvaise utilisation d’un chauffage d’appoint est la plupart du temps la conséquence d’une précarité énergique, qui concerne un Français sur dix De plus, pour un air intérieur de bonne qualité, il est impératif d’associer une bonne ventilation et une aération régulière à l’utilisation ponctuelle de l’appareil. C’est la règle d’or pour éviter l’accumulation des polluants chimiques émis par tous les types de combustibles. » Gaz, électricité, pétrole, ou encore bioéthanol.

Comment faire le bon choix et bien choisir son chauffage d'appoint ? Passage en revue.

Les chauffages ou gaz : une chaleur bien répartie

radiateur appoint gazPrincipe : ils

utilisent du butane ou du propane, qui sont des “gaz de pétrole liquéfiés” (GPL). Quatre types d’appareils existent : à infra bleu, à infrarouge, à catalyse et l’appareil de chantier, mais comme tout appareil à combustion, ils émettent des gaz toxiques (monoxyde de carbone en particulier).

Néanmoins, le poêle à infrarouge diffuse instantanément une chaleur bien répartie qui n’assèche pas l’air.

Sécurité : pour respecter les conditions de sécurité, le poêle doit posséder la norme européenne EN 449. À noter que tous les appareils « dernière génération » offrent une garantie supplémentaire comme la sécurité par thermocouple, qui coupe l’arrivée de gaz si la flamme s’éteint.

Prix : entre 85 et 500 €. La bouteille de propane de 13 kg coûte en moyenne 25 € (consignation comprise), 13,50 €  pour celle de 6 kg.

Les radiateurs électriques : pas d’émissions de polluants chimiques

radiateur appoint electriquePrincipe : les convecteurs mobiles peuvent être soufflants, à bain d’huile, à convection ou bien encore à panneaux rayonnants. Ils présentent peu d’inertie thermique et produisent une chaleur très localisée.

Sécurité : point très positif ; ils n’émettent pas d’émissions toxiques particulières. En revanche, les systèmes soufflants peuvent parfois assécher l’air, ce qui risque d’irriter des bronches déjà enflammées.

Il faut alors maintenir une humidité relative entre 40 et 6o % grâce à des hygromètres.

Prix : de 10 à 150 €.

Les poêles à pétrole : une source rapide de chaleur mais...

chauffage d'appoint poele à pétrolePrincipe : qu’ils soient “à mèche” ou électroniques, leur chaleur se propage rapidement dans la pièce.

Sécurité : le problème ? Outre une odeur plutôt désagréable de pétrole lors de l’allumage et un dégagement d’humidité dans l’habitation, une étude réalisée par l’Association pour la prévention de la pollution atmosphérique (Appa) du Nord-Pas-de-Calais démontre qu’une mauvaise utilisation, une absence d’entretien et de précautions élémentaires (c’est-à-dire l’aération et la ventilation) peuvent conduire à des intoxications chroniques au monoxyde de carbone !

De plus, d’autres produits dont l’impact n’est pas négligeable sur la santé des occupants du logement, notamment les enfants en bas âge, peuvent également être émis (comme l’oxyde d’azote, le benzène, le toluène, les aéro sols acides, les particules fines, les composés organiques volatiles, les hydro carbures aromatiques polycycliques, etc.). À noter enfin qu’un poêle neuf doit répondre à la norme NF-EN-i, qui garantit un équipement sécurisé.

Prix : entre 100 et 1 000 € et cher à la consommation, car le prix du pétrole lui augmente toujours plus.

Les cheminées au bioéthanol : pas si inoffensives ?

cheminée bioéthanol

Principe : ces cheminées sont surtout décoratives. Elles ont un faible pouvoir calorifique, mais un bon rendement.

Sécurité : bien que les fabricants se targuent que ce combustible — de l’alcool agricole qui fait partie des énergies renouvelables — dégage seulement de la vapeur d’eau et du gaz carbonique tout en insistant sur l’origine naturelle du produit (matières végétales), nous estimons qu’il est loin d’être si inoffensif. Le Laboratoire national de métrologie et d’essais (LNE) a, d’ailleurs, réalisé des essais en conditions réelles sur quatre modèles afin de connaître leur production de monoxyde de carbone, d’oxyde d’azote et de composés organiques volatiles toxiques.

Trois des quatre foyers ont vu la valeur seuil en monoxyde de carbone être d& passée. Malgré les améliorations que certains fabricants apportent aux feux au bioéthanol, il reste donc important de bien renouveler l’air de la pièce lors de leur utilisation. À noter qu’une normalisation est en cours pour plus de sécurité.

Prix : de 200 € à plus de 1 800 €.

Et le feu de cheminée ?

Il libère des produits irritants pour les bronches (formaldéhydes, composés organiques volatiles, dioxyde d’azote), mais qui dit cheminée dans une maison, dit bonne ventilation, La présence d’une personne asthmatique dans la famille n’empêche donc pas de faire un feu de cheminée, Il faut juste que le foyer tire bien et que la ventilation se fasse correctement.

À noter : tous les bois ne se valent pas. Le bois de bouleau, heureusement peu brûlé en France, libère, par exemple, plus de dioxyde d’azote que le chêne.

CE QU’IL FAUT RETENIR

  • Tout chauffage d’appoint qui fait appel â un combustible est source d’émissions de polluants chimiques.
  • Le mieux est donc de préférer un chauffage d’appoint électrique comme un radiateur à bain d’huile, qui ne dessèche pas l’air. En revanche, ce type de chauffage met un certain temps à apporter de la chaleur et, malgré un prix d’acquisition abordable, est plus coûteux à la consommation
Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. - * Champs obligatoires

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

eleifend libero sed Phasellus in ut nec facilisis Lorem commodo diam efficitur.