En hypothyroïdie ? 10 conseils pour retrouver l’équilibre

Prise de poids, fatigue et ou constipation ? votre glande thyroïde joue peut-être les paresseuses ! Voici 10 réflexes à adopter pour atténuer ces désagréments et relancer le fonctionnement thyroïdien : suivez le guide.

Hypothyroïdie

1. Je choisis un sel iodé

L'iode est un des principaux composants des hormones thyroïdiennes : en cas de carence, ce qui est globalement le cas en France, une hypothyroïdie peut se développer. C'est la raison pour laquelle il a été demandé aux industriels d'enrichir le sel de table en iode. Mais comme ce n'est pas systématique, on vérifie l'étiquette (il faut d’ailleurs toujours regarder les étiquettes, quelque soit les produits ! On ne le répètera jamais assez…).

À lire aussi : Nodules de la thyroïde : les examens qui rassurent

2. Je saupoudre des algues sur mes plats

Ce sont les championnes des teneurs en iode ! Une pincée de laminaires séchées pour agrémenter de temps en temps les plats, potages, salades... contribue à couvrir les besoins quotidiens. Elles sont en plus très bonnes pour la santé – aucune restriction, foncez !

3. Je prends une carte de fidélité chez le poissonnier

Les poissons, crustacés et coquillages sont naturellement riches en iode. Ils contiennent aussi du zinc et du sélénium qui favorisent le bon fonctionnement thyroïdien. On en consomme au moins 3 fois par semaine pour assurer le bon fonctionnement de votre glande thyroïde.

4. Aux autres repas, je prépare de la viande

Blanche et surtout rouge, elle constitue une des meilleures sources en fer de notre alimentation. Or, cet élément joue un rôle essentiel dans la synthèse des hormones thyroïdiennes, et nous n'en consommons souvent pas assez. Si sa dose (voire même sa consommation) fait débat, elle n’en reste pas moins très efficace pour ce type de problème.

5. Je préfère le comté au camembert

Les fromages à pâte dure (Beaufort, emmental, gruyère, cantal...) sont plus riches en zinc que les autres variétés. A choisir, on privilégie donc ceux-là, mais on n'abuse pas (30 à 40 g max), car ce sont aussi les plus gras.

6. Je mange un légume et un fruit à chaque repas

Riches en fibres et en eau, les fruits et les légumes permettent de limiter la prise de poids en augmentant la satiété avec un faible apport calorique. Ils luttent aussi contre la constipation observée chez les hypothyroïdiens.

7. Je prévois 3 repas

L'une des conséquences de l'hypothyroïdie est la prise de poids engendrée par le ralentissement du métabolisme, donc des dépenses caloriques. Pour la limiter, il est important de respecter un bon équilibre alimentaire, dont le socle est trois repas complets équitablement répartis au cours de la journée.

8. Je remplace pâtes, riz et pommes de terre par des légumes secs deux à trois fois par semaine

Pois chiches, lentilles, haricots secs... apportent du fer, du zinc et du sélénium qui agissent sur le fonctionnement de la thyroïde, et des fibres qui réveillent les transits paresseux. En favorisant la satiété, elles contribuent aussi à la régulation du poids.

9. Je me mets aux fourneaux

Préparer ses repas permet de doser les quantités de graisses et de sucres ajoutés, en mesurant à la cuillère. Cela parait simple, même bête mais cela fait clairement parti du chemin vers la réussite.

10. Je pose mes couverts à chaque bouchée

Plus on mange lentement, moins on mange ! Pour réduire ni vu ni connu les apports énergétiques, on savoure son repas en prenant son temps et en mâchant longuement chaque bouchée.

Et en cas d'hyperthyroïdie ?

Quand la thyroïde produit trop d'hormones, le métabolisme s'emballe, et on souffre de nervosité, de chaleur, de perte de poids...

Dans ce cas, mieux vaut limiter les aliments riches en iode - sans les supprimer car ils sont indispensables à la bonne santé cardio-vasculaire et osseuse, les excitants (café...) et ne pas augmenter ses apports caloriques : dès la prise de traitement, le métabolisme redevient normal et si les rations ne sont pas réadaptées, la prise de poids peut vite devenir supérieure à la perte observée avant.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. - * Champs obligatoires

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

tristique Sed elementum et, ut non