Lumière bleue et dégénérescence maculaire liée à l’âge (Danger et solutions)

dmla lumiere bleueLa lumière bleue accélère la cécité

Vous êtes sûrement au fait que la lumière bleue, celle produite entre autres par bon nombre d’appareils numériques, peut être néfaste et conduire avec le temps à l’apparition de maladies oculaires. Mais peut-être ne savez-vous pas jusqu’à quel point cette lumière crée des dommages. C’est ce que nous vous proposons de découvrir dans la présente rubrique.

Qu’en est-il de ce type de lumière ?

Cette lumière se définit en substance comme étant une couleur du spectre visible de la lumière perceptible par l’œil humain. Ce spectre varie entre 380 et 500 nanomètres, ce qui le place au premier rang parmi les groupes de longueurs d’onde possédant le niveau d’énergie le plus élevé. C’est la raison pour laquelle le nom de lumière de haute énergie visible (HEV) est donné à ce groupe de longueurs d’onde.

La lumière de haute énergie visible est présente partout dans notre quotidien. Les sources de HEV sont multiples et incluent le soleil, l’éclairage fluorescent et à DEL, les appareils électroniques. L’émission de lumière de haute énergie est encore plus importante depuis la prolifération sur le marché des ordinateurs, des tablettes et des téléphones intelligents.

La lumière bleu-turquoise et la lumière bleu-violet

La lumière de haute énergie visible se divise en deux catégories, soit la lumière bleu-turquoise et la lumière bleu-violet.

La lumière bleu-turquoise

La lumière bleu-turquoise, qui apparaît à la toute fin du spectre lumineux visible, est beaucoup moins soutenue et est indispensable à l’organisme. Cette lumière contribue notamment à la régulation du cycle circadien, c’est-à-dire les cycles naturels d’éveil et de sommeil. Mais plus elle se transforme en lumière bleu-violet, plus elle risque d’altérer la santé.

La lumière bleu-violet

Se retrouvant au début du spectre visible d’où émane l’énergie visible la plus considérable, la lumière bleu-violet, quant à elle, porte atteinte aux yeux à long terme. En s’introduisant dans le cristallin et en frappant la macula (petit cercle situé au centre de la rétine), elle participe à l’apparition de la dégénérescence maculaire liée à l’âge (DMLA), ce qui mène peu à peu vers la perte de la vision centrale, voire la cécité. Et malheureusement, à ce jour, aucune solution de traitement curatif n’est mise à la disposition des personnes souffrant de cette maladie.

Comment bien se protéger contre la lumière de haute énergie visible ?

Heureusement, la marque Lusee offre des solutions pour réduire notre exposition à la lumière HEV, comme les lunettes anti lumière bleue, disponibles sans ordonnance.

« Les plus jeunes sont les premiers à protéger », indique le docteur Vincent Gualino, ophtalmologue à l’hôpital Lariboisière de Paris et à Montauban, dans le sud-ouest de la France, « car les enfants ont un cristallin clair et ils vont être exposés pendant 40 ou 50 ans. Les personnes prédisposées à une dégénérescence maculaire liée à l’âge» – la personne âgée de plus de 50 ans notamment – « devraient aussi s’équiper », ajoute le docteur Gualino.

 

Leave a reply


mattis Aliquam Aenean accumsan Donec elit.