Polypes des cordes vocales : quand faut-il opérer ?

Si un polype apparaît sur des cordes vocales fragilisées et que l'on a du mal à parler, il peut être nécessaire de le retirer.

Femme Souffrant De Polypes Des Cordes Vocales

Pourquoi un polype se forme ?

Les deux cordes vocales sont situées dans le larynx, cavité cartilagineuse qui fait office de caisse de résonance. Constituées de tissus musculaires et conjonctifs résistants, elles peuvent s'écarter ou s'accoler l'une à l'autre.

C'est le passage de l'air expiré des poumons qui les fait vibrer. Le son qui en résulte est grave si les cordes sont raccourcies, et aigu si elles sont allongées. Elles peuvent vibrer et s'accoler plusieurs centaines de fois par seconde ! Ces mouvements rapides sont autant d'impacts particulièrement forts au niveau du tiers moyen de la corde vocale.

Lors de cris trop puissants, sans échauffement préalable, les cordes vocales étirées se choquent violemment à cet endroit. Un hématome, une poche de sang, va apparaître. Pendant quelques semaines, cette poche de sang se concentre, formant alors un polype qui va voiler et casser la voix.

Quand faut-il opérer ?

Uniquement si la voix altérée provoque une gêne psychologique ou professionnelle trop importante pour le patient.

En quoi consiste l'intervention ?

C'est l'ablation du polype, le plus souvent au moyen d’un laser CO2. Le laryngoscope, système optique introduit par la bouche et s'appuyant sur les dents protégées, permet de visualiser le larynx. Un coton apposé au fond de la gorge protège la trachée du faisceau laser. Le chirurgien saisit le polype à l'aide d'une pince, puis le découpe à sa base au moyen du rayon laser qui permet une grande précision.

Quelles sont les différentes techniques ?

L'ablation peut se réaliser soit au moyen du laser CO2, soit au moyen de micro- instruments tout aussi précis. Cependant, le laser coagule la plaie en même temps qu'il coupe. Sans laser, les cordes vocales saignent davantage. Il permet une récupération plus rapide de la voix.

Combien de temps dure l'opération ?

Environ de vingt à trente minutes. Le patient reste deux nuits à l'hôpital.

Est-ce réalisé sous anesthésie générale ?

Oui, toujours. Une consultation d'anesthésie pré-opératoire est donc indispensable.

Une rééducation est-elle nécessaire ?

La formation d'un polype implique un malmenage vocal. Avant l'opération, durant trois séances au minimum, un orthophoniste apprend donc au patient à mieux rééquilibrer sa voix.

Après l'opération, une dizaine de séances similaires seront nécessaires pour permettre une bonne récupération vocale.

Quelles sont les suites ?

Huit jours de repos vocal complet suivent l'opération. Puis, pendant trois semaines, patient devra parler très doucement, sans forcer sous peine d'une récidive du polype dans les mois suivants. La voix normale est récupérée au bout d'un mois. Les chanteurs, avocats et enseignants devront patienter deux mois avant d'exercer de nouveau leur métier.

La cicatrisation et la récupération de la voix sont excellentes dans 99 % des cas.

Dans huit cas sur mille, la cicatrisation peut être rigide et faire perdre une partie de la vibration. La voix sera alors récupérée au bout de trois à six mois seulement.

À retenir

  • Les polypes sont dus à des cris trop puissants ou à un malmenage vocal.
  • L'opération au laser permet une meilleure récupération

>> Maux de gorge : comment être sûr de choisir les bonnes pastilles

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. - * Champs obligatoires

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

non ultricies in felis facilisis felis