Seniors : comment reconnaître l’addiction aux jeux d’argent chez les seniors ?

En moyenne, les seniors ne jouent pas plus aux jeux d'argent que leurs cadets. Mais une part non négligeable d'entre eux est victime d'une véritable addiction à ce type de jeux, avec des conséquences à la fois financières et sociales. En ce sens, les seniors sont, pour de nombreuses raisons, plus vulnérables que d'autres personnes. Aussi importe-t-il de savoir repérer chez eux les signes d'une pratique addictive des jeux d'argent.

jeux en ligne senior

Des seniors plus vulnérables

S'adonner à des jeux d'argent, au casino ou en ligne, sur des sites comme betfirstcasino.be par exemple, est une occupation ludique, qui ne comporte pas de risques particuliers si on la pratique avec modération.

Au contraire, les jeux d'argent peuvent devenir, pour certains, une véritable addiction. Répétitive et envahissante, cette activité devient la seule préoccupation de la personne.

Dans ce contexte, les seniors courent plus de risques que d'autres. Souvent à la retraite, ils disposent de beaucoup de temps libre. Moins soutenus par un réseau amical et relationnel qui se délite, certains seniors ressentent de l'ennui et un certain vide, facilement comblés par la pratique des jeux d'argent.

Par ailleurs, l'appartenance progressive à une communauté de joueurs peut leur donner l'illusion de faire à nouveau partie d'un groupe. La fréquentation des casinos et des sites de jeux d'argent paraît souvent aux seniors comme le seul substitut à leur isolement croissant.

Enfin, l'argent joue aussi un rôle dans la naissance de cette addiction. Les seniors à l'aise pourront consacrer des sommes notables à leur passion envahissante. Si, au contraire, ils n'ont qu'une retraite modeste, ils seront tentés d'augmenter leurs revenus au moyen du jeu.

Seniors : comment discerner les signes d'une addiction aux jeux d'argent ?

Bien souvent, les proches ou les enfants des seniors concernés ont des activités prenantes, qui ne leur permettent pas de passer en leur compagnie tout le temps qu'ils aimeraient leur consacrer. Aussi ne se rendent-ils pas toujours compte de la naissance et des progrès de l'addiction. Ou alors ils en prennent la mesure trop tard.

Pourtant, à qui veut être attentif, les signes alarmants ne manquent pas. Les seniors ont déjà tendance à fréquenter Internet beaucoup plus qu'on ne le croit d'ordinaire. Si certaines observations vous conduisent à penser que la personne concernée y consacre encore plus de temps que d'habitude, vous pouvez peut-être y voir un signe inquiétant.

D'autres signes peuvent encore vous alerter. Vous remarquez ainsi que les jeux d'argent reviennent souvent dans la conversation de la personne. Tendez l'oreille si elle ne cesse de parler des occasions où elle a pu se livrer à des jeux d'argent, au casino par exemple.

Vos soupçons se précisent et vous décidez d'observer de plus près le comportement du senior. Vous remarquez alors que le jeu, au casino ou en ligne, occupe une partie sans cesse croissante de son temps. Vous constatez à plusieurs reprises que, malgré vos demandes, la personne ne parvient pas à mettre un terme au jeu en cours.

Si elle y est contrainte, ou s'oblige à s'arrêter, vous remarquez que son humeur s'altère et qu'elle devient facilement irritable. Le sentiment de manque ressenti ne peut être comblé que par la reprise du jeu. Un cercle vicieux s'installe alors, la frustration, toujours plus grande, provoquée par chaque arrêt, suscitant des sessions de jeux de plus en plus longues.

D'autres éléments doivent encore retenir votre attention. En effet, la pratique addictive se reconnaît encore à d'autres signes. Le senior dans cette situation est peu à peu amené à prendre des risques, pour pouvoir continuer à jouer coûte que coûte et donner davantage de piment au jeu.

C'est ainsi qu'il n'hésitera pas à augmenter ses mises de façon inconsidérée, mettant sa situation financière en péril. S'il essaie sans cesse de vous emprunter de l'argent, au-delà de ses besoins habituels, cette attitude doit également vous mettre la puce à l'oreille.

Un changement de comportement doit encore retenir votre attention. Vous avez déjà constaté que votre ami, ou votre père, pouvait se mettre en colère si on lui demandait d'arrêter de jouer. Mais vous remarquez bientôt que toute sa vie finit par se concentrer autour du jeu. Ses autres activités perdent peu à peu leur importance et la personne n'hésite plus à sacrifier au plaisir du jeu des liens amicaux pourtant solides.

Pour se faire aider : http://www.joueurs-info-service.fr/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. - * Champs obligatoires

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nullam risus. consectetur et, Phasellus ultricies accumsan