L’épreuve d’effort : tout savoir sur cet examen

Cet examen diagnostique permet d’évaluer ou de dépister des problèmes cardiovasculaires.epreuve d effort examen

Le principe

Après avoir vérifié que vous ne présentez pas de contre-indication à ce test, le cardiologue va vous demander de fournir un effort sur une bicyclette ou sur un tapis roulant. Pendant cet exercice, votre rythme cardiaque est analysé grâce à un électrocardiogramme et votre tension artérielle reste régulièrement mesurée.

Pourquoi réalise-t-on cet examen?

Pour rechercher une éventuelle pathologie cardiaque chez des personnes ayant des symptômes de ce type (douleur, essoufflement, palpitations...) ou des facteurs de risque à partir de 40 ans chez l’homme et 50 ans chez la femme (diabète, tabagisme, hypertension, surpoids, cholestérol élevé, antécédents cardiaques familiaux...). Mais aussi par prudence, en cas de reprise du sport.

Que faut-il faire avant ?

Il n’est pas nécessaire d’être à jeun. Dans l’idéal, alimentez-vous une à deux heures avant l’examen et équipez-vous d’une tenue de sport avec baskets. Munissez-vous d’une serviette et d’une bouteille d’eau.

Si vous prenez certains médicaments (comme des bêtabloquants), on peut, en accord avec votre médecin traitant, interrompre votre traitement pour l’examen.

Comment ça se passe ?

Ce test est réalisé en présence d’un cardiologue formé aux urgences. Placées sur votre thorax, vos omoplates et au bas de votre dos, des électrodes sont reliées à un boîtier pour analyser votre tracé électro-cardiographique. Laissé en place sur votre bras, un brassard permet de vérifier régulièrement votre tension artérielle.

Un électrocardiogramme de repos est réalisé pour vérifier l’absence de contre- indication à l’examen. Ensuite, vous allez courir ou pédaler.

L’effort est progressif, par paliers d’une à trois minutes (le cœur s’accélère, la tension monte), jusqu’à atteindre votre fréquence cardiaque maximale théorique (220 — votre âge). Vous devrez signaler tout symptôme (essoufflement, nausée, vertiges, douleur dans la poitrine) qui conduira à l’arrêt de l’examen.

Combien de temps ça dure ?

La durée varie selon votre condition physique, mais comptez entre dix et trente minutes. Vous fournissez généralement cinq et quinze minutes d’effort, suivies d’une période de récupération de six à sept minutes où vous pédalez en douceur.

Est-ce douloureux ?

Normalement, non.

Comment se sent-on après ?

Si vous n’êtes pas habitué à faire du sport, vous pouvez être fatigué. Prévoyez, si possible, de vous faire accompagner.

Quand a-t-on les résultats ?

Le commentaire du cardiologue est immédiat. Compte rendu et tracés vous sont remis le jour même ou le lendemain.

Y a-t-il des risques et contre-indications ?

Vous prenez davantage de risques dans la vie quotidienne en courant derrière un bus ou en jouant au tennis. Néanmoins, l’épreuve peut provoquer des troubles du rythme cardiaque, un malaise, une chute, voire un infarctus du myocarde, un accident vasculaire cérébral ou, au pire, un arrêt cardiaque... Mais ces dernières complications restent exceptionnelles.

Certaines anomalies cardiologiques peuvent être une contre-indication à l’examen: syndrome coronarien et insuffisance cardiaque instables, troubles du rythme...

À retenir

  • Ce test est incontournable pour dépister un problème cardiovasculaire.
  • Dans la grande majorité des cas, cet examen est parfaitement bien toléré.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. - * Champs obligatoires

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

mi, commodo ut accumsan commodo sem, non consequat. justo ut quis dictum