Décès : Le choc de l’annonce

À l'annonce d'un décès, la démarche d'aller aux pompes funèbres est toujours la première. Les personnes que les professionnels rencontrent quotidiennement dans ces circonstances sont donc sous le choc d'une mort survenue une poignée d'heures plus tôt. Aucune d'entre elles n'est réellement préparée à ce qu'elle vit. Toutes font l'expérience qu'entre la certitude d'une fin prochaine et l'annonce du décès, il y a l'épaisseur du réel, le vertige de l'irrémédiable.

Comment surmonter le choc de l'annonce ?

L'attitude physique des personnes révèle souvent l'état de choc dans lequel elles sont : regards dans le vague, paroles douloureuses et prononcées à voix basse. Le deuil, lorsqu'il survient, atteint les énergies vitales, affaiblit les corps et ICN esprits.

En cas de morts violentes et donc brutales, c'est souvent la stupéfaction qui domine. Cet état psychologique rend les personnes hébétées, ne semblant pas réaliser ce qui arrive.

Parfois, l'un de nos interlocuteurs rejette la réalité de la perte, et semble étranger à ce qu'il vit. Alors que des choix s'imposent, que des décisions doivent se prendre, il semble bloqué sur ce qui est arrivé et qui, dans son esprit, ne pouvait pas se produire. Quelque chose n'est pas normale, ou n'a pas été fait... et l'on ne se résout pas à aller de l'avant.

Même s'il n'y a pas de hiérarchie dans le deuil, c'est un fait que dans le cercle des plus proches du défunt, tous ne sont pas atteints de la même manière. De ce fait, la prévenance des uns se manifeste aux autres. Ainsi, lorsqu'une personne perd son conjoint et qu'elle a des enfants, ces derniers généralement preuve d'une grande attention à leur parent survivant. Ce dernier, qu'il soit père ou mère, se laisse materner par ses propres enfants. L'ordre des générations semble s’être pour un moment retourné, car le choc du deuil place l'ainé en besoin d'être aidé.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. - * Champs obligatoires

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.