Allergie : comment traquer la poussière dans votre maison ?

Allergie : comment traquer la poussière dans votre maison ?

Parce qu’elle nuit à la santé, la poussière n’est jamais la bienvenue. Plumeau, aspirateur... de nouveaux accessoires nous aident à la dénicher dans tous les recoins.

Toujours le chiffon...

Avec un plumeau, la poussière tourbillonne et se redépose un peu plus loin, encrassant l’air pendant près d’une heure. Pour un ménage plus sain, utilisez des tissus qui la retiennent. Le plus basique et le moins cher est le chiffon humidifié tout simplement à l’eau, indispensable pour dépoussiérer si l’on a une allergie respiratoire.

Plus chers et moins naturels: les chiffons en coton ou en synthétique imprégnés d’un produit nettoyant et lustrant. Ils sont faciles à utiliser pour les objets du quotidien, les bois vernis, laqués ou peints, le métal, le marbre, le plastique et la céramique.

Autre solution : les carrés en micro fibres (vingt à trente fois plus fines qu’un cheveu, et 400 à 1 000 fois plus légères). Ces chiffons électrostatiques ont révolutionné l’univers du ménage car, sans l’adjonction d’aucun détergent, ils capturent la poussière mais aussi les graisses et l’eau. Ils ne rayent pas et respectent toutes les surfaces, même les plus fragiles. À utiliser sec ou humide, et à laver en machine un grand nombre de fois sans qu’ils perdent leur efficacité.

Évitez les aérosols anti-poussière qui renferment des polluants volatils qui s’infiltrent dans les bronches.

À noter aussi : les ustensiles futés comme le nettoyeur pour store vénitien, la brosse à trois manchons qui se glisse entre les lamelles des radiateurs, ou le plumeau plat à housse, qui se faufile entre deux meubles serrés.

Quoi de neuf pour les balais ?

Le modèle classique droit, en crin ou en soie, qui se coince sous les meubles et qu’il faut dépoussiérer après usage est aujourd’hui dépassé par des balais plus performants ou plus hygiéniques.

Le spécial angle : doté de fibres inclinées, il nettoie à fond les recoins.

En forme de tête de loup : c’est-à-dire plate et triangulaire, avec rotule pivotante et manche télescopique pour assainir sans effort plafonds et poutres.

En forme de crosse : haut de 1,50 m, très plat et recourbé, il débusque la poussière dans les endroits les moins accessibles comme le haut des étagères.

L’anti-acarien : équipé de chiffons jetables, il dépoussière tout en combattant les allergènes.

À housse textile : elle est en microfibres ou en coton à bouclettes. Lavable à 400, elle s’adapte sur une simple semelle élastomère, pour ôter la poussière après avoir lavé carrelage ou parquet.

Bien nettoyer les fibres textiles

Tissus muraux : passez l’aspirateur au moins une fois par mois en utilisant la « brosse ameublement ». Évitez l’embout suceur qui, à la longue, détériore les fibres.

Moquette : pour la décrasser à fond, préférez un nettoyeur à vapeur. Plus puissant qu’un aspirateur, il va chercher la poussière en profondeur.

Matelas : dépoussiérez à l’aspirateur, une fois par semaine. Et si vous habitez à la campagne, sortez-le au soleil, deux fois par an.

Sièges en velours : passez une chamoisine humide (petit chiffon), puis essuyez avec un chiffon sec (faites-le souvent pour éviter que la poussière s’incruste dans les fibres).

Abat-jour en tissu : un léger coup de chiffon, deux fois par semaine, ou passer la petite brosse de l’aspirateur.

Peluches : secouez-les et lavez-les régulièrement. Pour éliminer les acariens, mettez les peluches de temps en temps au congélateur pendant une nuit.

À l’ère des robots

Dernière nouveauté dans le domaine des aspirateurs, les robots. Ils ressemblent à des soucoupes volantes et se déplacent seuls grâce à leurs capteurs ultrasensibles qui sondent l’espace, sans être gênés par un cordon électrique. Ils évitent les obstacles, détectent les marches et s’en détournent.

Ils dépoussièrent toutes sortes de sols : moquette, carrelage, parquet. Leur brosse rotative ramasse les poussières qui sont collectées par une station aspirante. Ultra-plats (13 cm de hauteur), ils se faufilent sous les lits, les tables basses, les armoires. Disciplinés, ils rejoignent automatiquement leur station pour recharger leur batterie ou vider leur cuve lorsqu’elle est pleine.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. - * Champs obligatoires

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Donec luctus ultricies risus Lorem elit. Nullam