Détecteur de fumée : où le positionner ?

Le détecteur de fumée s'avère obligatoire dans tous les logements d'habitation depuis 2015. Le dispositif doit être conforme à la norme CE EN 14604. Ajoutez-y la certification NF et le marquage CE qui demeurent les gages de fiabilité et de sécurité du produit. En effet, le détecteur de fumée doit être fonctionnel, de jour comme de nuit. Gros plan sur les détecteurs avertisseurs autonomes de fumées (DAAF).

Positionner Detecteur Fumee
© istock

Qu'est-ce qu'un détecteur de fumée ?

Ce dispositif de sécurité capte les moindres particules de fumée et alerte systématiquement en cas de départ de feu. Autrement dit, l'installation d'un détecteur de fumée est obligatoire depuis le 9 mars 2015. Toutefois, il convient de distinguer les deux principaux modes de fonctionnement.

Le détecteur de fumée photoélectrique ou optique

Cet appareil comprend une chambre optique dont laquelle se trouvent une diode électroluminescente LED, un récepteur ainsi qu'une cellule photo-électrique. Son fonctionnement se révèle assez simple. Aussi, la lumière émise par la LED se reflète systématiquement sur les particules de fumée. Le faisceau lumineux se disperse ensuite dans la chambre jusqu'à la cellule photo-électrique qui le transforme en courant électrique, ce qui déclenche l'alarme.

Le détecteur de fumée ionique

Ce dispositif comprend une chambre composée de 2 électrodes où est appliquée une tension électrique d'un composant radioactif. Ce dernier produit des rayons. En pratique, la fumée perturbe l'intensité du courant et l'alarme se déclenche. De par son composant radioactif, donc dangereux, ce type de détecteur est interdit aux particuliers.

Visuel Positionner Detecteur Fumee Ou
© istock

Où faut-il l'installer ?

Selon la législation en vigueur, tout particulier doit prévoir un détecteur de fumée par étage. Ce dispositif trouve idéalement sa place dans le palier ou dans le couloir, au plus près des chambres. Toutefois, il faut éviter les excès de zèle, car le détecteur de fumée ne peut être installé dans la buanderie ou dans la cuisine où les fumées risquent de déclencher inutilement l'alarme. Le DAAF sera installé au plafond, soit à plus de 50cm d'un ballast électronique, des ampoules à économie d'énergie ou d'un transformateur à basse tension. Le détecteur doit systématiquement être prévu dans le cadre de travaux de rénovation ou de construction.

Quel angle choisir ?

Idéalement, le détecteur de fumée se fixe au milieu du plafond. Néanmoins, vous pouvez toujours l'installer à une trentaine de centimètres des coins des murs. L'installation proprement dite ne requiert pas d'expertise particulière, car l'appareil est fourni avec des supports de fixation. En revanche, les services d'un expert se révèlent indispensables lorsqu'il faut connecter plusieurs détecteurs de fumée entre eux.

Quels sont les avantages du détecteur de fumée ?

Comme son nom l'indique, ce dispositif détecte la fumée et alerte en cas de début d'incendie. Il permet ainsi aux occupants de réagir au plus vite pour éviter le sinistre. L'appareil fournit ainsi une protection 24h/24, ce qui vous permettra de dormir sur vos deux oreilles. D'ailleurs, les statistiques prouvent que la mise en place d'un tel dispositif réduit les risques de décès liés aux incendies de 50%. De même, les risques de mortalité chez les nourrissons sont divisés par 10. Rappelons que le modèle choisi doit être conforme à la norme européenne EN 14604.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. - * Champs obligatoires

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

non mattis dapibus libero mi, luctus ut consectetur