Monte-escalier : comment se déroule l’installation ?

Le monte-escalier n'est pas réservé aux maisons de retraite. Installé chez soi, cet appareil permet de compenser en partie la perte d'autonomie et contribue au maintien à domicile. Son installation suppose l'intervention d'un professionnel qui, pour la mener à bien, procède par étapes.

Une étape préliminaire

En effet, installer un monte escalier impose de s'adapter à la configuration propre de votre escalier. Certains escaliers sont droits, d'autres sont tournants. Il existe également des escaliers en colimaçon ou comportant un palier. Il en est aussi de très étroits, qui se prêteront mal à l'installation d'un monte-escalier. Pour plus de commodité et de sécurité, la largeur de l'appareil doit en effet dépasser, d'un certain nombre de centimètres, celle de l'escalier.

De même, il est indispensable de prendre en compte l'état général de l'escalier. Il peut avoir besoin de travaux de rénovation, afin de supporter le poids de l'appareil. D'autres éléments doivent être vérifiés, comme la solidité de la rampe ou la hauteur sous plafond, qui doit permettre un passage aisé de la personne assise sur le fauteuil.

Au terme de ses vérifications, le professionnel peut vous dire si votre escalier se prête ou non à la pose d'un monte-escalier. Sur votre demande, il établit gratuitement un devis, qui vous permet de prendre votre décision en toute connaissance de cause.

Livraison des pièces et intervention d'un technicien

Aucun escalier n'est vraiment semblable. Aussi les éléments qui composent votre appareil sont-ils, sur la base des observations faites sur votre escalier, fabriqués sur mesure.

Un délai de quelques semaines, qui varie selon les fabricants, est nécessaire à leur conception. Une fois fabriquées, les pièces du monte-escalier sont livrées à domicile. Dès lors, le montage de l'appareil peut commencer.

Il suppose la compétence et l'expérience d'un professionnel, qui sera le mieux à même d'installer un monte-escalier dans les règles de l'art. C'est pour vous la meilleure garantie d'un bon fonctionnement de l'appareil et du respect des normes de sécurité.

L'installation proprement dite

Le technicien dispose d'abord les diverses pièces de manière rationnelle. Il pourra de la sorte mieux organiser son travail. La première étape consiste à fixer sur les marches et le mur, ou la rampe, le rail qui portera le fauteuil.

Il convient ensuite d'installer le moteur qui assure le déplacement du fauteuil. Ceci fait, vient alors le moment d'installer le fauteuil lui-même sur le rail. Facilement accessibles, ces fauteuils sont munis d'accoudoirs et d'une ceinture de sécurité.

L'installation par un professionnel vous assure que toutes les normes de sécurité exigées par la réglementation ont été respectées. C'est ainsi que le monte-escalier doit être équipé d'un détecteur d'obstacles et d'un dispositif d'arrêt d'urgence. L'appareil est également réglé pour s'arrêter de lui-même en haut ou en bas de l'escalier.

Le technicien s'assure que tout est en place et que le monte-escalier marche normalement. Il vérifie que le fauteuil convient bien à la personne qui doit l'utiliser. Il prend d'ailleurs le temps de lui expliquer en détail le fonctionnement de l'appareil et lui précise également le maniement des télécommandes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. - * Champs obligatoires

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

adipiscing Nullam diam id id consequat.