Les bons « plants » pour acheter vos plantes pendant les vacances

Les bons « plants » pour acheter vos plantes pendant les vacances

Temps des vacances : moments où l’on découvre des plantes... Et vous avez envie de les avoir dans votre jardin. Pour réussir la transplantation de plantes cueillies ou achetées au gré de vos ballades estivales, respectez bien la procédure.

Pour réussir leurs installations, respectez certaines règles... et aussi l’environnement ! Vous procéderez de manière spécifique selon qu’il s’agit d’acheter des plants, de les transplanter d’un jardin à l’autre, ou de végétaux sauvages.

La mode est aux jardins à visiter. Des pépinières y sont souvent associées. Vous pouvez y retrouver les végétaux que vous avez admirés en situation. Dans tous les cas préférez-les en pots ou containers. Avant de passer à l’acte, vérifier qu’ils pourront s’adapter à votre jardin. Il est inutile de transplanter dans une bonne terre de jardin ombragée une plante de garrigue; ou une plante des sous-bois sur un talus caillouteux en plein soleil ! N’oubliez pas que plus une plante est soumise à des conditions inadaptées, plus il y a de risques de maladies ou de parasites.

Votre sol convient-il ? Pourront-ils s’épanouir sous votre climat? Disposez-vous d’un emplacement suffisant ? Quelles tailles atteindront-ils une fois adultes ? Quels soins demandent-ils ? Si les conditions semblent réunies, reste à réussir leur déplacement. En attendant, maintenez le substrat légèrement humide, sans excès.

À l’abri du vent...

Si vous voulez transplanter un végétal de votre résidence secondaire ou du jardin d’un ami, faites-le au bon moment. Si la plante se multiplie par éclat de touffe, prélevez un morceau avec des racines et de la végétation…

Si vous disposez d’une quinzaine de jours, raccourcissez les racines et le feuillage.

Trempez les racines dans de la terre diluée, et plantez-les dans un pot assez grand avec un mélange correspondant à ses besoins. Placez l’ensemble à l’ombre dans un endroit abrité du vent. Maintenez légèrement humide. Si le temps est très sec, recouvrez l’ensemble d’un morceau de voile non tissé et brumisez le feuillage... et du soleil

Si vous ne faites que passer, prélevez les morceaux de plantes au dernier moment avec de la terre autour des racines. Supprimez les feuilles. Entourez le tout de mousse ou d’une bonne épaisseur de papier de ménage humidifié.

Placez le tout dans un emballage plastique ouvert, pour que la plante respire. Vous la planterez comme indiqué ci-dessus lorsque vous serez rentré chez vous. Août est le mois des boutures d’arbustes à feuillage persistant. Si vous souhaitez en faire, prélevez des morceaux de bois comportant au moins 3 niveaux de bourgeons.

Mettez-les dans de la mousse humide et du papier comme indiqué précédemment. Arrivés chez vous, vous recouperez les extrémités. Puis vous les planterez dans un emplacement à l’abri du soleil direct, bien paillé au pied, en maintenant la terre humide. Au printemps, lorsqu’ils seront racinés, vous les transplanterez à l’emplacement de votre choix.

Pour le voyage, deux risques : asphyxier les plantes dans un emballage étanche, et les “griller” derrière la vitre : transportez-les dans un contenant aéré sans exposition au soleil.

Espèces sauvages

Les plantes sauvages sont très jolies.., dans leur environnement naturel ! Ne les arrachez pas : nombres d’espèces sont menacées de disparition. Si vous “craquez” pour une plante sauvage, essayer plutôt d’en faire une bouture ou d’en récolter les graines. Pour cela attendez que les fruits sèchent ou soient bien mûrs.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. - * Champs obligatoires

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Praesent risus consectetur ante. at leo. Sed Aenean