Comment protéger son jardin du froid

Bien que le début d’automne 2018 s’apparente plutôt à un été indien, il faut déjà préparer l’hiver à venir. Car dès lors que le mercure flirte avec la barre du zéro degré, les arbustes et les plantes peuvent souffrir.

Le paillage, une solution respectueuse de l’environnement

Une solution écologique réside dans l’utilisation de paille pour couvrir les différentes plantations. Plus communément appelé paillage, cette méthode permet de protéger les plants du froid. Enfin, plutôt les pieds et les racines car la paille est disposée à même le sol. La paille issue des céréales n’est pas le seul végétal employé pour pailler. Un jardinier amateur ou confirmé pourra très bien répandre des feuilles mortes ou du compost pour couvrir la terre. Par temps froid, l’ennemi des jeunes pousses est la terre qui reste à nue.

Rentrer ses plantes ou arbustes en pot

Pour certaines essences, surtout celles ayant l’habitude des chaleurs tropicales (agrumes, etc.), il sera nécessaire de les rentrer à l’abri du froid et du vent. Afin d’éviter de faire subir un choc thermique, il ne faut pas attendre que la différence de température soit importante, à défaut le choc pourrait avoir raison de la plante. Une véranda ou un garage pourront faire l’affaire pour mettre en hivernage son végétal car il faut veiller à ce que la température soit d’au moins 10 degrés Celsius. En tenant compte de ces recommandations, un cabanon de jardin n’apparait pas comme un endroit idéal pour protéger les plants du froid.

Le voilage, comment ça marche ?

Si les plantes ou arbuste ne sont pas en pot ou si son contenant est trop important, il faudra alors se tourner vers une protection contre le froid de type voile d’hivernage. Ce voile en plastique est perforé est laisse donc respirer le végétal. A défaut, la condensation combinée au froid pourrait être désastreuse pour la santé de l’arbuste. Le voile d’hivernage est généralement installé sur les arbres fruitiers. Pour une bonne tenue, il est recommandé de le poser en cloche et de le fixer avec du fil de fer.

Pourquoi faut-il anticiper l’arrivée du froid ?

En préparant son jardin pour supporter des températures rigoureuses, cela va permettre d’éviter les déconvenues au sortir de l’hiver. Il vaut mieux donc prévenir que guérir. En suivant cet adage, il est également primordial de rester vigilant avec l’arrivée du printemps. Car si le redoux est synonyme d’un retour au jardin (et des barbecues…), les giboulées de mars et les Saintes-Glaces peuvent brûler les bourgeons et les jeunes pousses. Enlever trop tôt des protections telles que les voiles d’hivernage peut donc se révéler contre-productif. Pour être sûr et certain de bien faire, l’idéal est de suivre les conseils d’un jardinier chevronné. De par son expérience et sa connaissance du terrain, il sera à même de délivrer de précieux conseils.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. - * Champs obligatoires

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

quis, consectetur commodo justo ut quis ipsum venenatis Aliquam mi,