Maison : Tapis et moquette impeccables !

 

Tapis et moquettes : Aérer, dépoussiérer, détacher: trois maîtres mots pour leur entretien. Voici le manuel complet pour les nettoyer avec délicatesse.

Un tapis neuf produit des bourres de laine pendant plusieurs mois après l’achat. Idem pour les moquettes. Ce processus est normal. Il faut juste les brosser environ une fois par mois avec une brosse douce. Certains tapis — très anciens et fragiles — ne doivent pas être nettoyés avec un aspirateur qui risque d’arracher les poils et les trames des franges mais être dépoussiérés à l’ancienne, pendus sur une corde puis tapotés doucement à la main.

Retirez la poussière régulièrement car elle se compose de particules dures qui agissent comme du papier de verre dès que vous marchez dessus. Passez l’aspirateur sous le tapis et retournez-le à intervalles réguliers pendant une semaine ou deux afin de faire tomber la poussière qui s’incruste à l’emplacement de chaque nœud.

Recettes à l’ancienne

Il convient tout d’abord de bien humidifier les tapis, régulièrement, avec un balai de paille de riz trempé dans de l’eau.

Les fibres seront plus souples, moins cassantes et dureront plus longtemps. Pour nettoyer, dépoussiérer et assainir, on peut ajouter une cuillerée à café d’ammoniaque pour un litre d’eau et faire tremper un balai de paille de riz. On brosse ensuite rapidement les tapis pour qu’ils ne soient pas “mouillés” et on les laisse bien sécher.

Essayez d’abord d’identifier la tâche, cela vous permettra d’utiliser le bon détachant. Il est primordial d’agir sur une tache rapidement, de suivre les instructions à la lettre et de ne pas mélanger les produits. Faites toujours un essai sur un coin du tapis, à l’envers. Raclez ou épongez les souillures, puis appliquez du papier absorbant pour limiter les dégâts

Une tache doit toujours être nettoyée de l’extérieur vers le centre, cela empêche les salissures de se répandre encore plus.

Les taches de gras doivent être absorbées avec du papier puis saupoudrées de terre de Sommières. On laisse ensuite poser un bon moment pour que le gras remonte à la surface et imbibe la poudre. On balaie doucement ou l’on secoue pour retirer la terre de Sommières, puis on tamponne avec un peu de trichloréthylène. Les traces de stylo à bille, de feutre ou d’encre peuvent être nettoyées avec de l’acide oxalique ou de l’alcool à brûler.

Pour retirer une tache d’urine de chien ou de chat, tamponnez avec une éponge mouillée d’eau tiède pour bien diluer, puis absorbez et recommencez autant de fois que nécessaire.

Passez un peu de trichloréthylène pour désodoriser. Pour raviver les couleurs d’un tapis de laine ou de coton, il existe une astuce, précise Pierre Dubois, responsable des achats pour le rayon des tapis d’Orient du Bon Marché. Il s’agit de poser le tapis face contre neige et de le laisser ainsi pendant une heure ou deux ou de le frotter avec de grosses poignées de neige. Suspendez-le et secouez-le légèrement pour faire tomber la neige puis laissez-le prendre l’air deux heures de plus. Cela décroche les poussières et les salissures, resserre les fibres et fait ressortir les couleurs.

Certes… mais on a rarement de la neige sous la main !

Donc, autre astuce : coupez un chou vert en deux et frottez en le tapis ou bien râpez-le et frottez le chou râpé à la main. Lorsqu’il est noirci de poussière, jetez-le et prenez en une poignée propre. Laissez-le tapis s’aérer et sécher puis brossez-le légèrement avec une brosse douce.

Afin que les pieds des meubles ne créent pas de marques, découpez des patins dans les chutes de moquette avant de la poser. Sinon, passez un fer à repasser chaud sur une pattemouille humide afin de redresser les poils.

Puis ébouriffez-les avec les doigts. Avant de procéder, vérifiez que la matière de votre moquette supporte la chaleur. En effet, 80 % des moquettes sont, totalement ou en partie, composées de matières synthétiques (polypropylène, principalement). Les moquettes pure-laine sont les plus belles, mais aussi les plus chères. De meilleure qualité, elles sont aussi plus résistantes. Profitez de la pose d’une moquette pour placer dessous une épaisse thibaude, de façon à obtenir un confort supérieur sur les plans phonique et thermique.

Moquettes & tapis : Stop aux acariens !

En cas d’allergie aux acariens, limitez les risques en bannissant la moquette. Sachez toutefois que les fibres synthétiques et une moquette à poil court sont moins allergènes.

Un dossier scientifique réalisé par le Pr Jean Bousquet, chef du service d’allergologie et de pneumologie du CHU de Montpellier, conclut que les tapis et la moquette bien entretenus ne constituent pas un terrain favorable aux problèmes d’allergies respiratoires. Et précise que « le premier geste à effectuer pour nettoyer sa moquette est de passer l’aspirateur en profondeur très régulièrement en insistant bien sous le lit ». Certains aspirateurs sont munis d’un sac acaricide et équipés d’un filtre de sortie HEPA (Hight Efficiency Particulate Air) qui évite de rejeter dans l’air ambiant les débris d’acariens et autres particules.

Ces mesures doivent absolument succéder à une aération quotidienne et à un nettoyage en profondeur des literies et des sols. Les pièces ne doivent pas être trop chauffées ni humides. Il existe des acaricides efficaces plusieurs mois, en poudres (Fulgator, Clair détachant, Sanytol) ou en aérosols (Fulgator, Sanytol anti-acarien, Baygon, Catch).

Terre “magique”

Faites des shampooings régulièrement et utilisez, si possible, des appareils de nettoyage à vapeur (vérifiez que votre moquette résiste à une température de 120° C). Acariens et bactéries sont éliminés, tout comme les poils d’animaux. Si votre moquette est très sale, ayez recours aux services d’une entreprise spécialisée qui interviendra avec une machine à injection-extraction, ou bien louez une shampouineuse à la journée. Saupoudrez les taches de graisse sur la moquette de terre de Sommières et procédez comme pour les tapis. Pour d’anciennes taches tenaces, utilisez du trichloréthylène.

Pour les taches d’aliments fraîches, l’urine et le vomi, utilisez de la lessive avec de l’eau et finissez avec du vinaigre blanc ou du trichloréthylène pour enlever les odeurs. Les chewing-gums peuvent être retirés à l’aide d’un glaçon qui les fait durcir, puis procédez à la lame de rasoir. Les brûlures de cigarettes se rattrapent ainsi : rasez l’extrémité des fils abîmés, puis décolorez les taches brunes avec de l’eau oxygénée à 20 volumes et rincez à l’eau froide.

Les gestes malins

  • Anti-glisse : placez une grille de latex sous les tapis pour prévenir ¡e vol plané. Moins onéreux: le ruban adhésif double face, efficace surtout pour des petits tapis posés sur du carrelage ou du parquet.
  • Bien roulé : parce que ses fibres sont cassantes, un tapis doit être roulé et non plié. Afin d’éviter qu’il ne se tasse, démarrez le roulage avec un gros boudin de papier journal. Recouvrez-le de papier naphtalisé ou truffez-le de naphtaline ou de bois de camphre pour chasser les petites bêtes qui risquent de le trouer.
  • Remise en beauté : un tapis doit subir, tous les six à huit ans, un nettoyage complet chez un spécialiste. Demandez l’adresse d’un “pro” lors de l’achat.

En savoir plus : http://moquette-uftm.com/environnement-sante/sante/

Leave a reply


827bedbf3bb81baec84bdb46850d0e59!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!