Comment éviter les angines ?

L'angine, c'est l'inflammation de l'arrière-gorge, et plus particulièrement des amygdales. Elle peut entraîner fièvre, courbatures et maux de tête.

patient souffrant d une angine
© istock

La gorge est naturellement très protégée, notamment par les amygdales qui jouent un rôle dans le système immunitaire de l'organisme. L'angine se développe si ce système défensif est affaibli par le stress, le manque de sommeil ou par une alimentation déséquilibrée, pauvre en vitamines, en fruits et légumes crus.

Angines : On peut les prévenir

  • Pour lutter contre les germes pathogènes qui menacent nos amygdales, il faut veiller à consommer assez de vitamine C. Elle est contenue notamment dans le kiwi, la goyave et les agrumes, mais aussi dans le persil et le poivron.
  • Une alimentation à base d'aliments crus (jus de légumes, graines germées, pollens frais...) donne aussi à l'organisme l'énergie nécessaire pour lutter contre les virus et les bactéries de la sphère ORL.
  • Préparez-vous également des recettes toniques comme le cocktail de jus de citron et de gingembre frais et râpé, macéré pendant une demi-journée, surtout si vous avez été en contact avec la maladie.
  • La mastication de propolis (cire produite par les abeilles) dès les premiers picotements" de la gorge préviendra l'inflammation.
  • L'oligothérapie est efficace aussi en prévention. Argent, cuivre et bismuth luttent spécifiquement contre l'angine, tandis que le manganèse-cuivre combat la répétition des infections. Une angine qui s'accompagne d'une douleur, d'une fièvre, d'une fatigue peut être d'origine virale ou bactérienne.

À savoir : Pour faire la différence et éviter les prescriptions abusives d'antibiotiques, le médecin dispose du Test de diagnostic rapide (TDR). Totalement indolore, le TDR consiste à prélever à l'aide d'un écouvillon (une sorte de grand Coton-Tige) des sérosités sur une amygdale ou au fond de la gorge. Le résultat est obtenu au bout de quelques minutes.

D'origine bactérienne ou virale ?

  • Si l'angine est bactérienne (due au streptocoque bêta-hémolytique), une antibiothérapie sera administrée pendant quatre à cinq jours minimum pour éliminer cette bactérie pouvant être responsable de complications graves. Pendant le traitement et deux semaines après son arrêt, des probiotiques - micro-organismes qui renforcent la flore intestinale - seront administrés pour réduire les diarrhées.
  • Si l'angine est d'origine virale, il faudra d'abord penser à des lavages réguliers du nez avec du sérum physiologique. En effet, l'angine s'accompagne fréquemment d'une rhinorrhée (écoulement nasal) irritant la gorge.
  • L'homéopathie peut aussi être efficace contre les angines virales. Les remèdes diffèrent alors selon l'aspect de la gorge. Si elle est rouge, avec une douleur pulsative, il est conseillé de prendre Belladona (5 CH, 4 fois par jour). En présence de petits points blancs sur les amygdales, Mercurius Solubilis (5 CH, 4 fois par jour) s'avérera efficace. Phytolacca (5 CH, 4 fois par jour) à la même dose sera administré si la gorge est violacée, avec une douleur irradiant vers les oreilles.
  • Enfin, des traces d'huiles essentielles de girofle, de cannelle, de thym à thuyanol et de tea tree (Melaleuca Alternifolia) sur la langue pourront réduire le temps de guérison de l'angine.

Tous les maux de gorge ne sont pas des angines !

Les maux de gorge sont aussi dus à des rhinopharyngites, des allergies, des irritations chimiques (pollution, tabac, alcool.. .) ou mécaniques (toux sèche, volume de la voix excessif...).

L'angine se différencie particulièrement des autres maux de gorge par la douleur accentuée à la déglutition.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. - * Champs obligatoires

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

massa leo Donec libero. libero Sed