L’eau de mer, c’est bon contre le rhume

Voici un traitement facile et naturel, auquel on ne pense pas suffisamment quand on est souvent enrhumé.femme qui respire eau de merSaviez-vous qu'une goutte d'eau de mer contient plus de 80 000 microorganismes ! Un vrai trésor pour nous, puisque : ces substances organiques actives, libérées par la faune et la flore marine dans l'eau, offrent un réel pouvoir thérapeutique.

Il y a plus d'un siècle, René Quinton découvrait ainsi que l'eau de mer avait une composition proche de celle de notre plasma sanguin, avec des substances organiques marines en plus (minéraux et oligoéléments).

Il a alors eu l'idée d'utiliser l'eau de mer comme traitement. Comment ? Tout d'abord en la filtrant et en la stérilisant à froid, pour détruire les impuretés mais garder sa richesse. Ensuite, pour éviter le rejet par notre organisme, en donnant à cette eau un taux de salinité équivalent à celui de nos cellules (taux isotonique), ou un peu supérieur (hypertonique). La thérapie par l'eau de mer était née !

Ces préparations se présentent aujourd'hui en sprays ou en solutions buvables, mais leur action est toujours la même apporter des minéraux et des "oligos' pour renforcer les défenses immunitaires. un traitement particulièrement efficace pour les problèmes O.R.L.

À lire aussi : Comment en finir avec le rhume : nos solutions

En spray, c'est pratique

Le spray peut être utilisé

  • En prévention : la forme isotonique élimine les impuretés retenues par le nez (pollution, poussières, exposition au tabagisme passif, air climatisé et allergènes pollens, acariens...) Elle hydrate aussi les muqueuses et stimule les défenses naturelles locales.
  • En traitement des rhumes, rhinites allergiques, rhinopharyngites : la forme hypertonique permet de retirer mucosités et croûtes. Avec aussi une action décongestionnante : le nez se débouche et la respiration redevient normale.

De nombreux atouts

Les solutions isotoniques renforcent les défenses contre les allergies (grâce au manganèse), ont des vertus antiseptiques (par l'argent), agissent sur les risques d'inflammation (par le cuivre) et réduisent la congestion (zinc - sélénium). Quant au soufre, il favorise I irrigation nasale et le drainage du mucus. Les brumisations sont aussi très pratiques pour nettoyer le nez des jeunes enfants et même des nourrissons. Autre avantage : le traitement agit tout en douceur. Il est moins agressif que les antihistaminiques (qui agissent contre les allergies) et les antibiotiques (contre une infection).

Son effet est cependant limité : ce traitement doit souvent être utilisé en complément de médicaments classiques, contre les infections nasales tenaces.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. - * Champs obligatoires

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

ultricies accumsan venenatis, adipiscing consectetur mattis odio Praesent Curabitur