Gale : stop au tabou !

Ce n'est pas une maladie honteuse. Attraper la gale ne signifie pas que l'on manque d'hygiène. Encore très fréquente, elle connaît une recrudescence ces dernières années.

Gale

Comment se transmet-elle ?

Bénigne et très contagieuse, la gale se transmet par contact direct, peau contre peau, ou par contact indirect par l'intermédiaire du linge de bain ou des draps de lit, de vêtements échangés ou lors d'un rapport sexuel. La gale se propage rapidement dans des lieux de vie fermée (garderies d'enfants, maisons de retraite...). Après, elle met entre deux et six semaines avant de se manifester.

Quelle en est la cause ?

La gale est une infection de la peau liée à un parasite de la famille des acariens, appelé sarcopte, invisible à l'œil nu. Les démangeaisons très intenses sont dues à la salive de ce parasite. Les femelles se déplacent en formant des galeries sous la peau, dans lesquelles elles pondent leurs œufs. Ces galeries forment sur la peau des sillons très caractéristiques visibles à l'œil nu, qui mesurent quelques centimètres de long.

Quels sont les symptômes ?

Le signe le plus évident est l'apparition de démangeaisons intenses sur le corps avec une recrudescence du prurit la nuit. Les démangeaisons sont particulièrement localisées entre les doigts, aux poignets, sur les avant-bras, aux plis des coudes, sous les aisselles, à la ceinture et sur les fesses.

Le dos et le visage sont épargnés.

Quel est le traitement ?

Pour qu'il réussisse, il doit également être suivi par tout l'entourage. Après une douche avec un savonnage au savon de Marseille, on badigeonne tout le corps, du cou au pied, avec une lotion antiparasitaire externe, dite scabicide (qui tue le parasite en cause).

Bien insister sur les plis cutanés et sur les mains sans oublier le cuir chevelu, mais en évitant les yeux et les muqueuses.

Un conseil : évitez de préférence les produits à base de lindane.

On ne se lave pas pendant 12 à 24 heures (en fonction du médicament administré et de l'âge du patient) afin de laisser agir la lotion. En une ou deux applications, l'infection est éliminée. Le traitement doit être renouvelé huit à dix jours plus tard, si le prurit reprend.

Si, au bout d'un mois, les signes sont toujours là, allez consulter votre médecin. En cas de surinfection locale, il prescrira des antibiotiques par voie orale.

Quelles sont les mesures d'hygiène à prendre ?

Tout doit être désinfecté. Les sous-vêtements et vêtements lavables, le linge de lit et de toilette doivent être lavés en machine, au moins à 60 °C.

Les objets non lavables doivent être enfermés dans un sac à linge pendant 24 heures avec une poudre antiparasitaire. La literie doit également être traitée avec cette poudre.

Et après le traitement ?

  • Même si les parasites sont éliminés en une ou deux applications de lotion, les symptômes de démangeaisons peuvent persister pendant trois semaines.
  • Pour diminuer l'irritation, prenez régulièrement des bains d'une trentaine de minutes dans de l'eau tiède. Ajoutez, si vous le souhaitez, du bicarbonate de soude ou de la farine d'avoine colloïde.
  • Après le bain, hydratez votre corps avec une crème hypoallergénique afin d'éviter le dessèchement de la peau.
  • Bien sûr, évitez de vous gratter !
Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. - * Champs obligatoires

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

justo leo Donec risus libero id quis facilisis in