Accueil familial vs maison de retraite médicalisée : qui l’emporte ?

Le vieillissement et les différents aléas de la vie entraînent une perte d’autonomie qu’il est parfois impossible de compenser. S’impose alors le fait de quitter son domicile pour un établissement mieux adapté à ses nouveaux besoins. De nos jours, la famille d’accueil pour personnes âgées est devenue une solution appréciée. Mais en quoi est-elle plus ou moins conseillée, par rapport à une maison de retraite ? Ci-dessous, on dresse les avantages et inconvénients de chaque solution en fonction de 3 critères primordiaux.

La qualité de l’accompagnement médicalisé

La maison de retraite a l’avantage de faire bénéficier ses pensionnaires d’un suivi médical optimal dispensé par le personnel de soin. Quant à l’accompagnement non-médicalisé en famille d’accueil, il demande à l’accueillant de coordonner les soins et les intervenants extérieurs (infirmière, médecin, etc.). La grande différence est le cadre : médicalisé dans l’établissement collectif, moins dans l’hébergement individuel « comme à la maison ». La plupart des personnes n’ont pas besoin d’une médicalisation constante. Pour faire votre choix, tout dépend de vos besoins en termes d’accompagnement médical. Dans certains cas, une maison de retraite médicalisée sera préférable.

Le prix mensuel

L’hébergement en famille d’accueil revient 2 à 3 fois moins cher qu’en maison de retraite ! C’est notamment le cas puisque vous n’avez pas à payer pour tout l’éventail de soins et le personnel médical présent en établissement spécialisé. Le reste à charge (aides déduites) d’une famille d’accueil est en moyenne de 1078€ mensuels. Les aides financières sociales auxquelles vous avez droit sont les mêmes qu’en Ehpad (APA, ASH notamment).

Les interactions sociales

Les interactions sociales sont encouragées en maison de retraite comme en famille d’accueil. Toutefois, la personne âgée est généralement plus encline à s’ouvrir dans un milieu familial à taille humaine. Elle est alors entourée d’une famille et complètement intégrée au quotidien de ses membres. Les stimuli extérieurs sont alors beaucoup plus présents, et favorisent la participation volontaire à la vie de la famille. Le fait d’être entouré(e) de personnes plus jeunes a également tendance à intégrer les personnes dans la vie sociale, et à ne pas réduire leurs contacts aux seuls .

Vous l’aurez compris : les deux solutions se révèlent être profitables à bien des égards. Toutefois pour une transition en douceur et un coût réduit, nous vous conseillons si c’est possible de privilégier l’accueil familial !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. - * Champs obligatoires

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

venenatis, lectus mattis pulvinar Nullam nec ipsum Praesent ut porta.