Améliorer la santé visuelle des personnes âgées en maison de retraite

Le Parlement vient d'adopter une loi permettant une meilleure prise en charge des soins optiques des résidents de certains EHPAD. Cette mesure, appliquée d'abord dans certaines régions, devrait permettre d'améliorer, à terme, la vision des personnes âgées vivant en maison de retraite.

lunettes maison de retraite © FOTOLIA
D'après la Drees, 97 % des plus de 60 ans disent souffrir d’un trouble visuel.

Avant la loi : une prise en charge difficile

Avant l'adoption de cette mesure par le Sénat, en janvier 2019, une personne âgée dépendante, résidant dans une maison de retraite spécialisée, n'avait pas droit, bien souvent, à un véritable contrôle de sa vision.

En effet, les examens permettant de détecter, et de mesurer, un éventuel défaut optique n'avaient lieu que chez un ophtalmologue ou dans les magasins d'optique. Or, les résidents en EHPAD sont, par définition, des personnes dépendantes, qui ont souvent de la peine à se déplacer.

Même les personnes plus autonomes devaient s'armer de patience. En effet, le délai nécessaire à l'obtention d'un rendez-vous chez un ophtalmologue est souvent très long. Cette situation ne permettait donc pas un contrôle régulier de la vision des personnes âgées vivant en maison de retraite.

Enfin, seule une minorité d'établissements s'attachait à vérifier, de façon régulière, la qualité de la vision de ses résidents.

Un meilleur contrôle de la vision des personnes âgées

La récente loi votée par les parlementaires change la donne. Elle permet en effet aux opticiens de se rendre dans un EHPAD, pour y pratiquer les examens permettant de déceler, et de corriger, d'éventuels défauts de vision.

Ces praticiens interviendront dans le cas où la personne âgée peut présenter une ordonnance médicale, prescrivant le contrôle. Cet examen permettra à l'opticien d'adapter plus rapidement les verres de ses patients à l'évolution de leur vision. Ce contrôle régulier offrira un grand confort de soin aux personnes âgées. Il permettra de corriger à temps un défaut visuel et de prescrire des lunettes adaptées. Il évitera ainsi les conséquences fâcheuses d'une surveillance mal adaptée de la vision des personnes âgées. De fait, les risques de chutes ou les dégradations courantes de la vision, devraient être sensiblement diminués.

Plusieurs enseignes d'optique, comme Optic 2000, se sont engagées dans cette politique de prévention, qui contribue au maintien en bonne santé des résidents des EHPAD.

Les opticiens intervenant en maison de retraite auront également à cœur de familiariser le personnel des EHPAD avec les déficiences visuelles les plus fréquentes chez les personnes âgées.

Cette mesure, appliquée dans certaines régions, a vocation, si elle démontre son efficacité, à s'étendre à l'ensemble du territoire.

Sources :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. - * Champs obligatoires

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

at Aenean mattis ut Praesent id Curabitur consectetur tempus dapibus ipsum neque.