Comment faire germer un noyaux d’avocat ?

Qui n'a pas, un jour, essayé de faire germer un noyau d'avocat ? Parfois, on a des résultats, mais combien de noyaux ont fini dans la poubelle avant d'avoir eu le temps de germer... car il faut avant tout beaucoup de patience... et le minimum de technique que voici.

La pousse de graine de plante d'avocat et la croissance dans la tasse en plastique avec l'eau
© istock

Planter un avocat : la technique par étapes

  1. Le choix du fruit, d'abord : prenez un avocat bien mûr, dont le noyau se détache facilement. Vous obtiendrez de meilleurs résultats avec les petits avocats poires, car ils germent mieux.
  2. Retirez le noyau... et regardez-le bien : il est en forme de poire, sa base est renflée et parfaitement identifiable ; la pousse naîtra donc de la partie pointue. S'il est arrondi, vous reconnaîtrez sa base au fait qu'elle possède une petite dépression entourée de plis. Lavez le noyau à l'eau tiède, avant de le faire germer.
  3. Dans la partie médiane, piquez trois ou quatre cure-dents, qui permettront au noyau de reposer sur un verre d'eau tiède. Sa base doit immerger d'un à deux centimètres. Placez ensuite le verre et son avocat dans un endroit chaud (c'est une plante tropicale) et sombre, par exemple un placard de cuisine. Le froid et la lumière vive sont deux causes d'échec fréquentes.
  4. Quand le niveau d'eau baisse, rajoutez de l'eau tiède. Ce n'est pas nécessaire de changer l'eau du verre. Tant qu'elle reste claire, vous êtes tranquille. Si elle se trouble et sent mauvais, il vaut mieux arrêter l'expérience et recommencer avec un nouveau noyau d'avocat, car vous risquez d'attendre très longtemps... pour rien !
  5. Au bout d'un certain temps, qui peut aller de quelques jours (si le noyau mis à germer était déjà fendu) à quelques semaines, la base du noyau laisse apparaître les premières racines.
  6. Le noyau ensuite se fend sur toute sa hauteur, se scinde en deux et une pousse montre le bout de ses feuilles. Vous avez réussi... enfin, presque !
  7. Quand les racines sont suffisamment développées, et que la tige vous semble robuste, vous allez pouvoir planter le noyau. En revanche, si les racines vont moins vite que la pousse, qui s'étiole, vous devez couper cette dernière pour rétablir un certain équilibre entre les racines et la tige.
  8. Plantez dans un pot de 20 cm de diamètre et dans une terre riche, car l'avocat est une espèce vorace. Prenez par exemple du terreau et du fumier, en poudre ou en granulés, déshydraté (demandez-le désodorisé pour ne pas empester votre appartement l). Arrosez à l'eau tiède et placez la future plante dans un endroit très éclairé.
  9. Pour obtenir une plante très ramifiée et bien touffue, pincez l'extrémité de la tige lorsqu'elle atteint une vingtaine de centimètres. Tuteurez lorsque l'avocat devient plus important.

Autres procédés : vous pouvez faire germer les, noyaux d'avocats dans du coton hydrophile, humecté en permanence, ou bien dans de la tourbe, également toujours humidifiée. Nous préférons la méthode expliquée précédemment en dessins, car elle permet de suivre l'évolution du noyau.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. - * Champs obligatoires

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

ut in felis sit eleifend Aliquam libero