Quelle est la meilleure terre pour vos plantes vertes ?

Lorsque vous achetez - ou que l'on vous offre - une plante verte, elle vit déjà dans un pot et dans une terre appropriée. En principe, vous êtes tranquille pour un an.

femme agée soigne ces plantes vertes
© istock

Plusieurs substrats (supports de culture) sont à votre disposition. Vous les utiliserez seuls, ou en mélange, selon les goûts de vos plantes vertes.

Le terreau : c'est un substrat passe-partout, convenant à presque toutes les espèces d'intérieur. Achetez-le tout prêt, et vous n'aurez aucune surprise désagréable. Utilisez-le pur, ou additionné de terre de bruyère et de tourbe pour les plantes qui craignent le calcaire.

La terre de bruyère : elle provient des couches superficielles de la forêt, et elle est constituée de débris végétaux. Très acide, elle s'emploie pure pour les fougères et autres espèces redoutant le calcaire.

La tourbe : c'est un matériau spongieux et très absorbant, à dominante acide. N'hésitez pas à l'ajouter à votre terreau, car elle possède la qualité de retenir l'eau et donc de maintenir une certaine fraîcheur.

La vermiculite : c'est un matériau inerte, résultant d'un réchauffement extrême du mica. Très légère (elle a l'aspect et la consistance d'une litière pour chat...), elle est parfaite pour les semis et les bouturages. Vous pouvez également l'utiliser pour alléger le com- post de certaines plantes. Mais ne l'employez pas seule pour des plantes adultes, car elle est stérile, donc inapte à nourrir vos végétaux.

Le sable il est de rivière, car sinon il serait trop salé et brûlerait vos plantes. Si vous l'achetez chez un détaillant d'aquariums, vous pouvez l'utiliser tel quel, en le mêlant par exemple à du terreau. Si ce sable provient de marchands de matériaux de construction vous avez tout intérêt à le faire bouillir avant de l'employer, afin de le stériliser.

La terre de Jardin : elle est trop lourde, trop compacte, pour être utilisée seule (à cause des risques d'asphyxie des racines). Mélangez-la à du sable, à de la tourbe, à du terreau, à de la vermiculite.

Quelques trucs à savoir

Le marc (de thé ou de café) : ne les Jetez pas, mais ajoutez-les à vos composts pour vos plantes en pot. Celles-ci s'en portent fort bien...

Une terre usagée : pour la récupérer, mettez-la dans des sacs de papier kraft... et faites-les cuire, mais oui, dans un grand plat allant au four. Ajoutez environ 1/2 litre d'eau, et laissez « mijoter » ainsi trois heures. Pas de panique, cela sent mauvais : tous les champignons sont détruits par la chaleur, tous les germes de maladies également. II ne vous reste plus qu'à enrichir cette terre stérilisée avec du fumier en poudre ou en granulés.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. - * Champs obligatoires

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

fringilla Sed leo luctus id nec