Décollement de rétine : il faut agir vite !

Éclairs lumineux devant les yeux, mouches volantes… Ces symptômes doivent vous alerter. Quels risques, quelles solutions? La rétine est une membrane concave qui tapisse le fond de l’œil. Elle joue le rôle d’une pellicule photographique. D’une part, elle capte les images par l’intermédiaire de cellules visuelles spécialisées (les cônes et les bâtonnets). D’autre part, elle les transmet, par l’intermédiaire du nerf optique, au cerveau qui en fait l’analyse.

decollement retine

La rétine ressemble à une pâte feuilletée, elle contient plusieurs couches de cellules. Il y a une membrane visuelle – celle qui contient les cônes et bâtonnets – et en arrière, une membrane pigmentée.

Quand vous êtes photographié au flash et que vous avez les yeux rouges, c’est le reflet de la rétine qui donne cet aspect rouge orangé. Ces deux feuillets sont normalement accolés l’un à l’autre.

Il y a “décollement de rétine” lorsque du liquide s’infiltre (suite à une déchirure) entre la membrane visuelle et la membrane pigmentée et que celles- ci ne sont plus en contact.

Les signes d’alarme

Certains signes peuvent “précéder” le décollement. Si vous percevez :

  • Des mouches volantes, mobiles ou immobiles qui suivent le mouvement des yeux et dis paraissent quand vous fermez les paupières;
  • Des éclairs lumineux répétitifs, intermittents, sans rapport avec un changement de position.

Consultez d’urgence votre ophtalmologiste.

1. Le diagnostic

Il vous fera d’abord un fond d’œil dilaté pour voir la totalité de la rétine et surtout ses bords, car les zones de fragilité sont situées à ce niveau (quelques gouttes dans l’œil suffisent à dilater la pupille).

Cet examen dure une dizaine de minutes. Il permet de dépister les zones de fragilité de la rétine et d’éventuelles lésions.

2. Peut-on prévenir?

A ce stade, un traitement par laser permet de prévenir un décollement de rétine.

Le laser préventif se pratique en ambulatoire sous anesthésie locale. L’intervention est inconfortable mais, la plupart du temps, indolore. Plusieurs séances de dix minutes sont parfois nécessaires. Une surveillance annuelle est ensuite utile pour vérifier la solidité de la “soudure” au laser et s’il n’y a pas de nouvelle lésion.

Sur le même sujet : L’opération de la cataracte : comment se déroule cette opération ?

Quels sont les symptômes ?

Le décollement de rétine est indolore mais vous avez brutalement comme un voile noir devant l’œil, une sensation d’ombre ondulante. Cela s’étend progressivement, votre vue baisse. Il faut consulter immédiatement et agir vite pour que le décollement ne s’étende pas. Vous pourriez, faute de soins, perdre la vue.

1. Le traitement curatif

Le diagnostic est confirmé par le fond d’œil dilaté. A ce stade, le traitement est uniquement chirurgical. Le spécialiste va de voir refixer les deux feuillets de la rétine l’un contre l’autre. Le chirurgien intervient par voie externe (il met en place de minuscules éponges compressives) ou par voie interne (en injectant du gaz ou du silicone à l’intérieur de l’œil pour comprimer les 2 feuillets).

Dans le même temps, il a recours à la cryothérapie (utilisation du froid intense) pour coller les zones déchirées. L’intervention dure de 45 à 90 minutes selon l’importance du décollement.

Prévoyez trois à quatre jours d’hospitalisation et environ dix jours d’arrêt de travail.

2. Après l’opération

Vous consultez plusieurs fois l’ophtalmologiste dans les jours qui suivent. Vous récupérerez une bonne acuité visuelle (dans 90 % des cas). Il vous faut pourtant, dans les semaines qui suivent, prendre certaines précautions :

  • Menez une vie calme, ne faites pas d’efforts physiques ni de sports violents;
  • Évitez de prendre l’avion en raison des différences de pressions ;
  • Vous pouvez, par contre, lire autant que vous le souhaitez et, si vous êtes myope, reporter vos lunettes.

Y a-t-il des récidives ?

Même guéri, vous n’êtes pas à l’abri d’une récidive. Un œil opéré est fragile, la rétine peut se déchirer à un autre endroit.

A la moindre alerte, vous devez revoir votre ophtalmologiste. Il pourra traiter préventivement une éventuelle zone de fragilité et examinera aussi l’autre œil. Une visite s’impose chaque année, voire tous les six mois.

À lire aussi : Seniors : Prenez soin de vos yeux !

Décollement de rétine : 5 000 cas par an

On estime à 5 000 environ le nombre de nouveaux cas de décollement de rétine chaque année, en France. Enfants, hommes et femmes (surtout après 50 ans), nous pouvons tous en être victimes.

Mais le risque est plus grand si :

  • Vous avez des antécédents familiaux de décollement de rétine
  • Vous êtes myope (l’œil d’un myope est plus grand, les feuillets plus minces et donc plus fragiles).
  • Vous avez reçu un coup dans l’œil (bouchon de champagne, coup de coude, de poing…).
  • Vous avez une maladie de type diabète, une inflammation interne, une tumeur oculaire… .
  • Vous avez été opéré de la cataracte.

Leave a reply


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

tristique diam dolor leo. mi, eleifend et, massa Curabitur sed