Prendre soi-même sa tension : pourquoi ? Comment ?

Point essentiel, la mesure de la tension soi-même ou par un proche n’a d’intérêt que si vous êtes hypertendu et si votre médecin la juge utile. Ce geste doit se faire en concertation avec lui car il s’agit d’un acte médical à tous niveaux.prendre soi même sa tension

Quel intérêt ?

L’automesure permet d’améliorer le suivi et la surveillance de la tension dans le temps à condition qu’elle soit prise convenablement et avec un appareil adéquat. Elle est surtout intéressante chez les personnes ayant une variation tensionnelle importante. Elle n’est pas recommandée aux personnes anxieuses qui risquent de négliger les règles d’emplois et de multiplier inutilement les mesures.

>> À lire aussi : Hypertension : bien suivre son traitement

Choisir votre tensiomètre

Un certain nombre d’appareils sont disponibles sur le marché, mais ils ne sont pas tous fiables.

Les tensiomètres recommandés disposent d’un brassard se positionnant au bras, à hauteur du cœur. Choisissez la bonne taille de brassard, il doit être parfaitement adapté à votre bras.

L’automesure est est simplifié par l’utilisation d’appareils électroniques semi-automatiques (le brassard est gonflé manuellement) ou automatiques (le brassard se gonfle tout seul). Vous n’avez besoin ni de stéthoscope ni de microphone.

Dorénavant, de nouvelles gammes de tensiomètres existent sur le marché encore plus puissants

Vous pouvez disposer éventuellement d’une imprimante pour noter vos chiffres tensionnels. Ce matériel n’est, hélas, pas remboursé par la Sécurité sociale.

À savoir : Évitez de prendre votre tension avec un appareil dont la mesure de pression se fait au poignet ou au doigt, elle pourrait être faussée (à moins d’iunvestir dans du matériel haut de gamme) !

Comment prendre votre tension ?

Si c’est la première fois, prenez-la matin et soir durant 3 jours consécutifs d’activité normale. Vous espacerez ensuite les mesures selon les conseils de votre médecin. Toujours avant les repas, installez-vous en position assise, fixez le brassard à même la peau, posez votre bras, bien détendu, sur une table. Après 5 minutes de repos, mesurez votre tension artérielle à 3 reprises à une minute d’intervalles.

Si le brassard se gonfle manuellement, dégonflez-le lentement à vitesse constante. En cas d’échec, n’hésitez pas à recommencer. Ne tenez pas compte de la première mesure, un spasme réflexe peut la rendre plus élevée. Notez les deux mesures suivantes pour les communiquer au médecin.

Vous ne pouvez pas interpréter seul vos résultats.

Les valeurs de normalité en automesure sont plus basses qu’au cabinet médical. Sont considérés ici comme normaux des chiffres tensionnels inférieurs.

Quant à la répétition de ces mesures, votre médecin en décidera après leur interprétation,

Mais quand les valeurs sont normales au bout de quelques jours, une mesure par mois suffit généralement.

Leave a reply


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

ipsum libero. felis Praesent venenatis id, commodo Aenean dolor. venenatis, risus.