Prévenir un infarctus : Repérer les vrais signes d’alerte

Une douleur soudaine saisit le cœur, on ressent des picotements dans le bras gauche, le pouls s’accélère... Les craintes s’accumulent: est-ce un infarctus ? Ou les manifestations d’une anxiété ?

Les vraies douleurs d’origine cardiaque ne sont pas situées dans la région du cœur.

Si une personne a mal sous le sein gauche, en général ce n’est rien, surtout quand la sensation s’apparente à des « coups d’aiguille » Il s’agit alors plutôt d’anxiété. Ces manifestations surviennent souvent chez des jeunes femmes ayant un tempérament anxieux.

La plus typique est une incommodité dans la région du cœur, accompagnée d’une gêne sourde qui dure pendant très longtemps et doublée, quelquefois, d’impressions de « coups de couteau ».

Une accélération de la respiration et des sensations d’engourdissement ou de fourmillement des doigts, des deux côtés en général, voire autour de la bouche peuvent également coexister.

Pour dissiper ce malaise, il suffit dans la majorité des cas de faire quelques pas, de s’occuper... Toutefois, en cas de persistance anormale des symptômes, au-delà de vingt minutes, il faut contacter un service médical d’urgence.

>> À lire aussi : Éviter l’infarctus du myocarde : des solutions simples

Pourquoi faut-il réagir vite ?

En revanche, plus inquiétante serait une douleur ou simplement une gêne au milieu de la poitrine, à la partie interne du bras gauche ou du bras droit, entre les épaules, à l’épaule gauche ou dans les mâchoires, et qui apparaît lors d’un effort, même peu important. Cela pourrait être le signe avant-coureur d’un infarctus. C’est soit quelque chose qui serre, soit quelque chose qui appuie.

L’alerte peut aussi provenir d’une douleur au creux de l’estomac survenant après les repas, qui est un peu comme une crampe, une brûlure avec des troubles digestifs. C’est pour cela qu’il y a souvent des confusions entre une indigestion et un infarctus.

A compter de ce moment, le malade ne dispose que de quelques heures pour qu’un électrocardiogramme soit effectué afin d’identifier un éventuel infarctus et débuter le traitement. Un infarctus est la conséquence d’une artère qui se bouche.

Or, pour être le plus efficaces, les médecins ont environ deux heures pour la déboucher et éviter toute séquelle. Sinon, le risque dominant est la destruction d’une partie du muscle cardiaque.

En attendant les secours, il ne faut pas bouger et essayer de respirer calmement.

Peut-on l’éviter ?

Pour prévenir un infarctus, il est important d’évaluer les facteurs de risque avec son médecin.

Sur le plan héréditaire, les personnes concernées sont celles dont un membre de la famille a eu des problèmes cardio-vasculaires importants avant 60 ans.

En outre, avoir de la tension, du diabète, fumer, manger très gras, très sucré, être très stressé, dormir peu, travailler beaucoup, vivre de façon sédentaire, ne pas faire d’exercice, être en surpoids... cela crée un terrain favorable à un accident cardiaque.

La prévention passe donc par des règles d’hygiène de vie valables pour tout le monde. Toutefois, un sport trop intense n’étant pas très bon pour le cœur, mieux vaut privilégier les activités physiques d’endurance.

21 réactions à Prévenir un infarctus : Repérer les vrais signes d’alerte

  • Mon mari à souvent des fourmillements situé au bras gauche accompagné de lourdeurs et d’engourdissement ainsi que dans ses membres inférieures et cela même si il est au repos…De quoi peut il souffrir ?

    • Ça peut être tout simplement du stress

  • Idem pour moi Sonia

    • Moi ça m’ait arrivé au moins 5 fois. J’avais des fourmillent au bras gauche suivie part des vertiges, des difficultés respiratoires et un rythme très accélérer du cœur et « cela vient du repos ». Aussi je ressens comme une crampe du coté du cœur et ça c’est tout le temps… J’ai fait des EG mais RAS.. je suis inquiet.

    • Moi aussi,j’ai ça depuis 2017 – -j’ai fait tous les examens tout va bien il disent c’est du stress et anxiété.

    • Bonjour, moi quand je dort de temps en temps j’ai des fourmillement dans le bras gauche des bouffée de chaleur le rythme cardiaque qui s’accélère je me sens vraiment pas bien il faut que je m’assois un moment pour que sa passe. Qu’elle et mon problèmes ? J’ai 39 ans

    • Bonsoir Karine,
      Le mieux est d’en parler à votre médecin et ne pas prendre de risque.

    • Je ne vous comprends tous. Il faut consulter ! Ici ce n est pas un site d auscultation. Mon compagnon est mort d une rupture d anevrisme et 1 semaine voire 15j avant il avait mal au dos et au bras gauche avec une tres forte migraine. Il a pris rdv trop tard mais il est mort la veille alors un conseil appelez le samu si vous sentez que vous allez faire un avc !

    • J’ai le même problème depuis prêt d’un moi j’ai des difficultés respiratoires et des fourmillement au bras gauche et au pied et également de douleur et brûler d’estomac chronique et il y’a aussi ma langue qui a tendance à s’engourdir. Je suis vraiment inquiet cela peut être dû à quoi. J’ai peur d’être sujet à un infarctus ou un AVC.

    • J’ai des fourmillements au niveau de la poitrine, du dos et dans mes bras, qu’est ce que ça pourrait être? Merci déjà pour vos conseils!

  • Bonsoir moi sa. Fait trois semaines douleur poitrine gauche et thoracique j’ai tout l’examen ok et je suis fatiguée je sais plus quoi faire en plus j’ai des enfants merci une réponse et douleur bras gauche

    • Mon conjoint a eu des douleurs aux bras qu’il a apparenté à une tendinite puis peu à peu douleurs thoracique finalement plusieurs infarctus… Pose de stent… Si il n’avait pas été hospitalisé dans la nuit du samedi au dimanche il n’aurait pas passé le week-end…

  • J’ai eu une crise de panique assez intense dans le bus. Tout juste avant de sortir, mon bras gauche à commencer à engourdir. Des fourmillements partout. En même temps, dans ma jambe gauche, je ressens la même chose sauf que c’est bizarre, la plante de mon pied se met à surchauffer… Mon coeur débattait. Une fatigue énorme m’enhavit. Je veux juste dormir. Je suis très réactive aux bruits et dans le bus, dans le métro et à l’aéroport c’est très très bruyant. Ça m’agresse à un point tel que j’en fais une crise de panique. Je deviens confuse… Je ne sais plus ce que je dis.

    Par contre dernièrement j’ai eu mal dans le dos, le nerf sciatique de coincé. Une vieille blessure. Et là, après avoir vécu cette crise… Mon foie a commencer à me faire très mal.
    Je ne sais pas du tout pourquoi.

    J’ai pris une benzo de dernier recours. J’étais certaine de tomber, de paralyser.

    Est-ce un ITC? ou autre..

  • J’ai 18 ans, il est deux heures du matin et j’ai vraiment super mal au bras gauche depuis deux heures. Je n’ai pas fait d’activité récemment, je m’inquiète un peu parce que je ne peux rien faire pour l’instant, surtout à cette heure.

  • Mon mari a souvent des fourmillements dans les pieds, particulièrement après avoir fait de la voiture. À tel point qu’il a ensuite du mal à marchera. Que lui conseillez-vous ?

    • Bonjour,
      Les fourmillements dans les pieds sont liés à des problèmes d’ordre neurologique ou circulatoire. Sur le plan neurologique, ces troubles peuvent être dus à une polynévrite ou à une atteinte du système nerveux périphérique, surtout s’ils prédominent à l’extrémité des membres. Cette atteinte des nerfs peut être provoquée par un diabète, une infection, une consommation excessive d’alcool ou même certains médicaments (des anticancéreux).
      Selon l’origine, des examens spécifiques seront proposés.
      Une cause circulatoire peut entraîner ce même type de manifestations. Il s’agit quelquefois d’insuffisance veineuse. Les symptômes surviennent surtout après une immobilisation plus ou moins prolongée des jambes, accentués par une flexion des genoux.
      En prévention, il est habituel de conseiller le port de bas ou chaussettes de contention et la prise de veinotoniques. La plupart de ces médicaments sont à base de plantes : vigne rouge, hamamélis, etc. Mais si les fourmillements s’accompagnent de douleurs, de crampes, des investigations particulières doivent être effectuées, car une artère risque d’être en cause.

  • Bonjour
    J’ai comme le bras droit qui devient lourd avec une sensation de brulure a l’intérieur comme une sorte de chaleur. et ce matin je me suis réveillée avec une petite enflure derrière le cou. ce n’est pas très douloureux mais une vraie gène jusqu’à remonter au niveau de l’œil droit. est ce que j’ai des raisons de m’inquiéter? je signale que j’ai une thyroïde depuis près de 6 ans.
    Merci de m’éclairer !

  • Bonjour
    J ai un peu des nosées, des endormissements, à mon bras gauche et la langue et ma bouche pâteuses
    Que m arrive t il svp merci pour votre réponse

  • Bonjour
    Depuis plusieurs semaines j’ai mal au bras gauche lorsque je monte les marches, je fais quelques pas, je fais un effort mais sans excès. La nuit la douleur au bras me réveille (ce n’est pas vraiment un fourmillement) douleur intense. je ressens une difficulté respiratoire. De plus lors d’une marche (très peu longue) j’ai le dessous des pieds qui me donnent une sensation de gonflement et procurent une douleur. (je dois m’asseoir à ce moment)… Merci de vos précieux conseils

  • Je me suis rendue compte quand me touchant la poitrine le sein droit je ne ressentais rien, et ce depuis jours, le soir en me couchant j’avais un point dans le dos, niveau omoplate qui me faisait très mal jusque sur la poitrine, et depuis ce matin je ressent des fourmillement toujours côté droit, et comme une grosseur proche de l’aisselle. Cela m’inquiète je vois mon médecin ce soir mais si vous aviez des renseignement a me donner pour me rassurer merci

  • Bonjour, depuis quelques jours je ne ressens plus rien au touché au dessus du sein droit, une sensation d’engourdissement, hier soir j’avais un point dans le dos qui me faisait mal jusqu’à devant toujours auteur du sein droit, et puis des picotements et une grosseur sur le bras droit proche de l’aisselle, cela m’inquiète je vois mon médecin ce soir mais si vous aviez quelques renseignements a me donner ce serait gentil… merci

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. - * Champs obligatoires

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

eget mattis non nec elementum quis, Praesent diam neque. Donec