Quel impact du nouveau plan épargne retraite sur votre rente ?

En vertu d'une nouvelle législation qui, en 2019, réforme l'épargne retraite, le nouveau Plan d'épargne retraite, ou PER, comporte un certain nombre d'avantages, parmi lesquels une fiscalité avantageuse. Ce plan individuel, qui remplace certains produits d'épargne, permet aux épargnants de se constituer des revenus complémentaires au moment de la retraite, disponibles sous forme de capital mais aussi de rente viagère. Son rendement dépend de certaines conditions.

Argent Seniors

Importance et rentabilité des versements

Comme l'indique le site PER.fr, la récente loi PACTE, votée en 2019, précise les contours du nouveau plan d'épargne retraite (PER). Si, parvenu à l'âge de la retraite, vous choisissez de convertir votre nouveau PER en rente, son montant dépendra d'abord de l'importance des cotisations versées durant votre vie active et, par conséquent, du capital réuni.

Pour rassembler un capital important, vous pouvez choisir de cotiser dès le début de votre vie professionnelle. Dans ce cas, vous pouvez vous contenter de cotisations d'un montant moyen, 100 euros par mois par exemple.

Ou bien vous commencez les versements plus tard, mettons vers 40 ans, et vous optez pour des versements plus importants, de l'ordre de 300 euros par exemple. Des exemples chiffrés, très éclairants, vous sont donnés sur le site Cbanque.

Le rendement du PER

Le montant de votre capital, et donc celui de votre rente, dépend aussi de la rémunération du plan épargne retraite. Les épargnants peuvent ainsi choisir, pour leur épargne retraite, des produits sans risque. Dans ce cas, la rémunération sera assez faible.

C'est ainsi que si le rendement de votre produit d'épargne se situe autour de 1%, le gain engrangé sera limité et votre capital s'en trouvera peu augmenté.

Si la sécurité n'est pas votre seul objectif, vous pouvez miser sur un placement en actions. Dans ce cas, le risque est plus grand, mais l'expérience montre que, sur le long terme, ces placements permettent des gains moyens plus considérables.

En envisageant son épargne sur le long terme, il est possible d'atténuer l'impact des crises boursières, toujours possibles, et d'optimiser ainsi son épargne. Pour limiter les risques, il convient aussi de diversifier ses placements boursiers.

Pour permettre une meilleure rentabilité du nouveau PER, les pouvoirs publics étendent à ce produit d'épargne individuel le principe de la gestion pilotée. Il s'agit en quelque sorte d'échelonner dans le temps la prise de risque de l'épargnant.

C'est ainsi que des supports investis en actions sont prévus au début de la période de cotisations. Puis, plus l'on se rapproche de l'âge de la retraite, et donc de la fin des versements sur le PER, plus les placements sécurisés sont favorisés.

L'âge de conversion de l'épargne

Pour bénéficier de votre épargne retraite, vous devez atteindre l'âge légal de départ à la retraite, qui, pour chacun, est fixé par la législation en vigueur. Il faut rappeler que, au moment voulu, la personne concernée peut convertir son épargne en capital ou en rente viagère.

La rente viagère lui sera versée jusqu'à la fin de sa vie. Elle peut aussi choisir un compromis entre ces deux solutions. Il est en effet possible de convertir une partie de la rente en capital et une autre en rente.

Si vous n'êtes pas pressé, il est plus rentable de ne pas convertir votre épargne aussitôt l'âge de la retraite atteint, mais d'attendre encore un peu. En effet, plus l'âge augmente, plus le taux de conversion appliqué est important. C'est ce taux qui est utilisé pour calculer le montant de la rente.

Autrement dit, plus l'âge de conversion de l'épargne est avancé, plus le montant de la rente est important. En effet, le taux appliqué augmente en proportion de l'âge. Il double, en moyenne, entre 60 et 80 ans.

Cette situation s'explique par la diminution progressive de l'espérance de vie. Il est donc normal de verser une somme plus importante à une personne demandant la conversion de son épargne à un âge plus avancé.

Pour obtenir le taux de conversion d'un capital en rente viagère, on utilise des tables de mortalité, qui se fondent sur des calculs assez complexes.

Il faut enfin rappeler que les rentes viagères sont revalorisées chaque année. Elles le sont notamment en fonction de la réussite des placements effectués.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. - * Champs obligatoires

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

sed ultricies tempus ipsum dolor. felis