Épargne retraite : quelles solutions possibles ?

La fin de votre carrière professionnelle vous apparaît encore lointaine et vous ne parlez pas encore de retraite. La loi prévoit des régimes obligatoires de retraite mais ces cotisations seront-elles suffisantes pour vous assurer un niveau de revenu acceptable ? Préparer sa retraite en épargnant est quasiment une obligation de nos jours, avec différentes solutions d’épargne retraite. Comment les choisir ?

Retirement Planning Concept Of Miniature Old Couple People Figure Standing On Coin Stack
© istock

Comment estimer le montant de sa pension ?

Avant de vous lancer dans l’étude de solutions d’épargne complémentaires pour votre retraite, il est nécessaire d’estimer le montant futur de celle-ci. Le gouvernement propose un calculateur gratuit sur le site https://www.lassuranceretraite.fr/portail-info/home.html qui permet de calculer le montant de votre future pension. Sur la base d’une retraite à taux plein, on estime que les particuliers auront une perte de revenu en moyenne de 30 % à 50 %. Cette analyse vous permet alors de déterminer quelles sont les meilleures solutions d’épargne adaptées à votre situation, tout en sachant que l’âge actuel de départ légal à la retraite est de 62 ans pour les personnes nées après le 1er janvier 1955.

À lire aussi : Quel impact du nouveau plan épargne retraite sur votre rente ?

L’assurance vie

L’assurance vie reste le produit financier préféré des Français car c’est un produit souple en termes d’investissement et de sortie. Il permet de préparer sa retraite, d’épargner, de protéger ses proches ou sa succession, avec des avantages fiscaux importants. Ce style de contrat s’adresse à tous et vous pouvez récupérer votre argent à tout moment. En souscrivant un contrat avant vos 30 ans, votre effort financier sera moins important

Les avantages de l’assurance vie

  • Vous pouvez investir sur un fonds en euros sans risque car le capital est garanti ainsi que sur des unités de compte plus risquées (monétaire, actions, obligations, immobilier...) mais mieux rémunérées.
  • La fiscalité est attractive, surtout après 8 ans de détention.
  • La sortie du contrat peut s’effectuer en capital ou en rente viagère.
  • Le contrat peut être transmis avec une fiscalité très intéressante.

À lire aussi : Trois investissements gagnants à destination des seniors

Le Plan Epargne Retraite (PER)

Quelles sont les nouveautés apportées par le PER ?

Le nouveau PER lancé le 1er octobre 2019 a pour but de proposer un produit d’épargne plus simple et unique. Il est issu de la réforme de l’article 20 du projet de la loi PACTE ((Plan d’Actions pour la Croissance et la Transformation des Entreprises). Les versements peuvent s’effectuer sur différents supports (actions et obligations) et les versements volontaires sont déductibles des impôts. Le PER vise à remplacer les produits suivants qui avaient chacun leurs spécificités :

  • Le PERP (Plan Épargne Retraite Populaire).
  • Le contrat Madelin (pour les non salariés).
  • Le PREFON (pour les salariés du secteur public).
  • Le PERCO (Plan Epargne Retraite Collectif).
  • Le PEE (Plan Epargne Entreprise) en collectif.
  • L’article 83 en collectif.

Les 3 catégories accessibles dans le nouveau PER

  • Le PER individuel nommé PERIN remplace le PERP et le contrat Madelin. Il est alimenté par des versements volontaires.
  • Le PER collectif ou PERCOL remplace le PERCO. Ce PER entreprise est ouvert à tous les salariés et il est alimenté par l’épargne salariale.
  • Le PER catégoriel ou PERCAT remplace le contrat article 83. Ce PER entreprise est particulier et n’est ouvert qu’à certaines castes de salariés. Les versements sont obligatoires ou effectués par transferts entrants de fonds.

Les avantages du PER

Le PER est bloqué jusqu’au terme du contrat et versé en capital, en rente ou les 2 sauf exceptions prévues par la loi. L’épargne est alors disponible en capital :

  • Invalidité.
  • Décès de son conjoint ou partenaire de Pacs.
  • Expiration des droits à l’assurance-chômage.
  • Surendettement.
  • Licenciement.
  • Cessation d’activité suite à une liquidation judiciaire.
  • Acquisition de sa résidence principale (sauf pour le PERCAT).

L’investissement immobilier

Investir dans un bien locatif, avec une faible mise de départ, est un placement réalisable à crédit. Avec des taux particulièrement bas, votre objectif reste d’être propriétaire une fois retraité. Vous pourrez recevoir des revenus réguliers ou revendre votre bien en cas de besoin. Il existe différents dispositifs d’investissement dans l’immobilier locatif, à choisir en fonction de l'âge et de la durée des avantages fiscaux, qui sont variables suivant les dispositifs.

Le locatif dans l’ancien

Avec ce style d’investissement, les loyers doivent couvrir au maximum le crédit. Il n’y a pas d’avantage fiscal particulier mis à part que vous pouvez déduire les frais des revenus fonciers. Le propriétaire assure sa gestion avec le risque d’une absence de locataires et de loyers impayés. Cet investissement est à privilégier pour les personnes disposant de revenus confortables pour emprunter.

Le locatif neuf avec la loi Pinel

La loi Pinel de 2015 est un investissement aux nombreux avantages. Vous achetez un bien neuf clé en main ou un bien ancien jugé inhabitable dont vous réaliserez les travaux de réhabilitation. Vous le mettez en location pendant une durée de 6 ans, 9 ans et au maximum 12 ans pour bénéficier d’une réduction d’impôt de l’ordre de 12 %, 18 % ou 21 % du prix d’achat du bien. Le loyer est plafonné en fonction de la localisation et de la taille du bien.

Les résidences de services

L’investissement dans une résidence de services pour étudiants, personnes âgées ou handicapées offre un cadre fiscal et législatif avantageux. En ce qui concerne les résidences seniors, ce bien simple à gérer vous sera certainement utile une fois à la retraite.

La SCPI (Société civile de placement immobilier)

La SCPI se présente comme un investissement idéal pour épargner pour sa retraite. La SCPI achète des biens immobiliers avec l’argent des associés investisseurs. Elle gère les biens et reverse un loyer. La SCPI offre un investissement solide dans la pierre avec un rendement attractif car il est moins aléatoire que les actions.

À lire aussi : Quels placements pour préparer sa retraite en 2020 ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. - * Champs obligatoires

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

diam ipsum accumsan venenatis adipiscing tristique massa