Retraite et baisse des pensions : comment faire face ?

Retraite et baisse des pensions : comment faire face ?

 

Le taux de remplacement qui permet de définir le montant d’une pension de retraite pourrait baisse de 10% d’ici 2020, les quinquagénaires et les quadragénaires actuels ont du souci à se faire. Les tenants de crédits peuvent d’ores et déjà anticiper avec le rachat de crédit, pour les autres, des sacrifices seront nécessaires.

Pensions de retraire à la baisse : le rachat de crédit

Si la retraite approche et que vous avez déjà reçu vos décomptes, il est temps de se lancer dans des simulations de pensions de retraite car les années comptent afin de couler des jours heureux. Pour 80% des Français, le passage à la retraite rime avec baisse des revenus et à charges équivalentes, le déséquilibre se forme tout naturellement.

Pour mieux faire face à cette transition, les candidats à la retraite ayant des crédits peuvent d’ores et déjà se recentrer sur le rachat de crédit car cette opération permet de réduire ses mensualités en allongeant la durée de remboursement. Plutôt que d’avoir plusieurs prélèvements, le regroupement de crédits propose d’en avoir qu’un seul, plus léger et pouvant se réduire de 60% (il peut y avoir une majoration du coût total du crédit, car pour réduire la mensualité, il faut allonger la durée).

Si cette alternative est efficace, il faut savoir qu’elle est avant tout sur mesure et permet un remboursement par palier. C’est-à-dire que le regroupement de crédits peut être souscrit avant la retraite, ce qui permet de rembourser une mensualité adaptée aux revenus actuels qui se réduit lors du passage à la retraite, ce que l’on appelle le système de prêt à palier (ou lissage de crédit).

Agir sur les charges fixes et ponctuelles

Si les emprunteurs ayant des crédits peuvent directement agir sur le montant de leurs mensualités, les autres peuvent agir directement sur les charges fixes, c’est-à-dire les charges récurrentes comme l’électricité, les forfaits internet, téléphone et autres charges répétitives. Il faut donc négocier des tarifs à la baisse pour produire des économies substantielles.

Le poste de dépense qui pâtira le plus de cette baisse des revenus sera forcément les charges au cœur du reste à vivre (une fraction insaisissable), c’est-à-dire le montant qu’il reste au sénior une fois ses charges fixes payées. C’est le montant qui est destiné à l’alimentation, à l’habillement ou encore aux loisirs. Cela se traduit par une réduction du budget destiné aux loisirs, aux plaisirs que l’on peut s’accorder ou encore aux vacances. En dernier lieu, l’habitat est un point fort qui peut peser dans la balances, changer de location ou changer de bien pour les propriétaires peut être une alternative à prendre en compte.

Une réaction à Retraite et baisse des pensions : comment faire face ?

  • En plus, le système envisage dans la reforme risque d’entrainer une baisse générale des pensions de base. Tous les salaries qui le peuvent financièrement seront donc pousses a compléter par une epargne-retraite par capitalisation. Baisse des pensions, creusement des inégalités : ce qu’annonce le projet de reforme des retraites

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. - * Champs obligatoires

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

non felis diam sit justo Aenean id elementum