Le spray anti-rhume : Pour qui ? Bonne ou mauvaise idée ?  

Pour nettoyer et protéger le nez, rien ne vaut l'eau de mer pour ses vertus antiseptiques et anti-inflammatoires.

femme AGEE avec le SPRAY nasal

Première barrière contre les infections O.R.L., la muqueuse nasale a pour triple rôle de réchauffer, d’humidifier, mais surtout de filtrer l'air inspiré. La tâche est difficile, puisque nous respirons en moyenne 15 000 litres d'air par jour ! Autant dire que nombre de polluants et de microbes agressent et encombrent quotidiennement nos cavités nasales.

Mais quand les sécrétions deviennent importantes, ou lorsque la muqueuse s'irrite (pollution, sécheresse de l'air), le nez ne peut plus correctement faire son travail, ce qui facilite la survenue de rhinopharyngites. A moins d'éliminer régulièrement les impuretés.

Véritable concentré de minéraux et d'oligoéléments, l'eau de mer possède des vertus antiseptiques (notamment grâce au cuivre) et anti-inflammatoires (or et argent). Conditionnée en spray, elle est stérile, mais également désodée.

Car le sel en grande quantité irrite les muqueuses (on s'en rend compte si on boit la tasse dans la mer !). Ainsi, jour après jour, le nez peut profiter d'une cure marine sans effets secondaires (mis à part quelques rares picotements).

À lire aussi : Comment en finir avec le rhume : nos solutions

Pour qui sont fait les sprays anti rhume ?

  • Les nourrissons : il est indispensable de dégager le nez des bébés (qui ne savent pas se moucher) pour prévenir l'apparition des rhinopharyngites.
  • Les enfants qui ont toujours le "nez pris" : rien de tel qu'un lavage de nez tous les jours pour éviter les reniflements, source de contamination infectieuse au niveau du système O.R.L.
  • Les victimes de rhinopharyngites.
  • Les personnes travaillant dans une atmosphère sèche et/ou climatisée.
  • Les ronfleurs : un "pschitt" d'eau de mer avant de se coucher, et les ronflements seront moins intenses.
  • Ceux qui suivent un traitement antiseptique nasal : un nez bien nettoyé optimise l'action des gouttes nasales.
  • En cas de rhume des foins : le pouvoir décongestionnant propre à l'eau de mer améliore le confort de la respiration.

Les bons gestes

  • Effectuer des pulvérisations une à quatre fois par jour dans chaque narine, selon la gêne ressentie, en particulier le soir.
  • Allonger les bébés successivement sur chaque côté et placer l'embout dans la narine supérieure.
  • Installer les jeunes enfants assis ou debout et orienter l'embout vers l'arrière de la tête (et non vers le haut). Les sécrétions ne doivent pas tomber dans l'arrière-gorge.
  • Les adultes doivent se mettre au-dessus d'un lavabo, incliner la tête d'un côté puis de l'autre en pulvérisant le produit dans la narine supérieure.
  • Essuyer l'excédent, puis se moucher (une narine après l'autre).
  • À chacun son flacon, hygiène oblige. Bon à savoir : Certaines marques propose des embouts vendus à part.
  • Bien rincer l'embout après utilisation.
Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. - * Champs obligatoires

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

eget eleifend tristique dictum id Donec