Les différents types et prix des modèles de monte-escalier

Pour un usage domestique, le monte-escalier également appelé monte-personne, élévateur ou chaise élévatrice, est spécialement conçu pour les personnes à mobilité réduite, les personnes âgées ou encore les personnes handicapées. Sa conception, sous forme de siège ou de fauteuil, a pour but d’apporter à ces personnes davantage de confort dans leurs déplacements aux étages de leur domicile.

Un modèle pour chaque type d’escaliers

Il existe un modèle adapté à chaque type d’escaliers : droit, circulaire, tournant, en colimaçon, avec palier et même pour des escaliers étroits. On trouve également différents types de monte-escaliers : avec siège, en position debout, mini-ascenseur ou encore des plateformes spécifiques aux fauteuils roulants.

Cependant, avant de choisir un monte-escalier, plusieurs critères sont à prendre en compte. Le premier, c’est celui de la forme de l’escalier. Il faudra ensuite tenir compte du ou des virages, de la pente, du palier ainsi que du nombre d’étages. Sans oublier les dimensions de l’escalier. Sa largeur ne devra pas être inférieure à 70 cm ou limite 60 cm. Les modèles de monte-escalier stannah répondent généralement à tous les désirs de leurs clients.

Les tarifs d’un monte-escalier

Le prix d’un monte-escalier avec virage sera plus élevé que le prix d’un droit. Certains modèles offrent des fonctionnalités spécifiques qui se répercuteront sur le prix d’achat final. Tels que, par exemple, une fonction « détecteur d’obstacles » ou « pivotement automatique ». Pour un monte-escalier droit de base, les prix peuvent varier entre 3 000 et 5 000 euros.

Concernant les monte-escaliers tournants ou avec palier, les adaptations seront plus nombreuses. Les tarifs de ceux-ci se situent entre 7 000 et 9 000 euros. Ce ne sont là que de simples estimations. Afin de mieux évaluer le coût de l’installation, la plupart des entreprises de montage demandent une photo de l’escalier et proposent une visite gratuite sans engagement.

Il existe également des monte-escaliers qui s’adaptent aux escaliers extérieurs. Spécialement conçus pour résister aux conditions climatiques, ceux-ci sont plus chers. Les prix de ceux-ci peuvent atteindre les 12 000 euros avec un minimum de 4 000 euros.

Le coût de l’installation d’un monte-escalier

L’installation de ce type d’appareils n’étant pas toujours aisée, elle nécessitera l’intervention d’un professionnel. Avant tout, celui-ci devra réaliser une étude du domicile dans lequel le monte-escalier sera installé. Les coûts pourront être augmentés s’il faut réaménager une partie de la maison ou réagencer l’escalier. En conséquence, le prix d’une installation d’un monte-escalier peut varier entre 1 000 et 3 000 euros.

Les délais et les frais de livraison

Concernant la livraison, la plupart des installateurs de monte-escalier s’engagent à livrer dans un délai minimum de 15 jours après la visite de leur technicien. Pensez à comparer les tarifs de livraison pour chacun des devis demandés.

Le service après-vente

Vous devrez également vous assurer que l’entreprise installatrice fournit une assistance téléphonique avec de larges plages horaires. En cas de panne ou pour une simple question concernant le fonctionnement de l’appareil, il sera appréciable de pouvoir être assisté à tout moment. Concernant le dépannage, privilégiez plutôt les sociétés proposant une intervention dans les 24 heures.

Aides financières et subventions

Plusieurs organismes peuvent vous aider à financer votre future acquisition :

  • Si le demandant est titulaire d’une carte d’invalidité, l’ALGU peut vous aider. Prenez contact avec l’ANAH (Agence Nationale de l’Habitat) ou le PACT-ARIM de votre département afin de connaître précisément les aides proposées.
  • Si vous êtes un senior ou une personne à mobilité réduite ainsi que locataire ou propriétaire de votre résidence principale, vous pourrez bénéficier d’un avantage fiscal en crédit d’impôt représentant 25% de la facture TTC. Pour en savoir plus, rendez-vous sur www.service-public.fr.
  • Seulement si la pose est effectuée par un professionnel, une TVA à 5,5% s’applique aux logements de plus de 2 ans où résident des personnes à mobilité réduite.
  • L’APA (Allocation Personnalisée d’Autonomie) pour une prise en charge partielle.
  • La sécurité sociale, votre mutuelle, le CCAS (Centre Communal d’Action Sociale), les caisses de retraite, la MDPH (Maison Départementale des Personnes Âgées) ainsi que les collectivités territoriales (Conseil régional, Conseil général, etc.) peuvent également vous aider.

À lire aussi : Monte escaliers : quelles sont les subventions et aides possibles ?

Leave a reply


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

felis luctus massa suscipit in libero. id Praesent felis vulputate,