Quelles subventions possibles pour un monte escalier ?

L’installation d’un monte-escalier est actuellement le principal poste de dépenses dans le milieu du handicap. La question de l’usage et des avantages de ces travaux ne se posent plus. En effet, ces dispositifs révolutionnaires sont incontournables pour améliorer l’accessibilité et conserver l’autonomie des personnes à mobilité réduite disposant d’une maison à étage.

 

Leur installation nécessite toutefois un budget conséquent. Heureusement, vous pouvez prétendre à des aides pour les financer et ainsi faire des économies : les avantages fiscaux et les subventions !

Les avantages fiscaux pour subventionner votre monte escalier

Le crédit d’impôt de 25 % : Il s’agit d’une aide spécialement dédiée aux séniors et au PMR (personnes à mobilité réduite) souhaitant effectuer des travaux d’habitation pour faciliter leur vie. L’état prend en charge 25 % de la facture de l’ensemble de votre installation.

Nota bene : le plafond varie en condition de votre situation matrimoniale. En effet, pour une personne célibataire, veuve ou divorcée, celui-ci est de 5000 euros maximum, les couples, quant à eux, peuvent prétendre à un montant dont le plafond est de 10 000 euros.

La réduction de la taxe sur la valeur ajoutée (TVA) à 5,5 % : Il s’agit d’une autre solution pour prendre en charge son monte escalier. Néanmoins, il est nécessaire de remplir quelques conditions pour en bénéficier. En effet, vous devez être le propriétaire ou le locataire du logement à rénover. Pour tirer profit de cette aide, vous êtes également tenu de recourir à un professionnel pour qu’il puisse vous facturer.

Les subventions disponibles pour prendre en charge le financement de votre monte escalier

Il existe une pléthore d’organismes pour financer les monte-escalier et venir en aide aux séniors et aux personnes à mobilité réduite. Les plus reconnus sont notamment :

L’ANAH (agence nationale de l’habitat) : il s'agit d'un établissement incontournable en matière d’aide d’aménagement de logement pour les personnes à mobilité réduite. En effet, l’établissement offre régulièrement des subventions pour l’achat et l’installation de matériels pour optimiser votre mode de vie.

Pour recourir aux aides financières, il vous suffit de déposer votre dossier à l’agence. Cette dernière analysera ensuite quelques critères (niveau de nécessité de l’installation, revenu mensuel…) avant d’accepter votre demande. Les subventions octroyées par l’ANAH sont généralement de l’ordre de 35 à 50 % du coût HT du monte escalier.

>>> http://www.anah.fr/

L’APA (allocation personnalisée d’autonomie) : instauré en 2002, cet établissement propose seulement ses subventions aux séniors âgées (60 ans au minimum) en perte d’autonomie. Le financement offert n’est pas plafonné, mais se calcule en fonction du handicap, des revenus et l’âge de la personne.

>>> https://www.service-public.fr/

La MDPH (Maison Départementale des Personnes Handicapées) : siégeant dans n’importe quel département de la France, ces établissements octroient leur aide aux personnes handicapées de 20 à 60 ans. Le montant du financement peut atteindre les 50% avec un plafond de 10 000 euros.

Si malheureusement votre situation ne vous permet pas de bénéficier de ces subventions et avantages fiscaux, sachez que vous pouvez demander un crédit auprès de certains magasins spécialisés dans la vente et l’installation de monte escalier.

Une réaction à Quelles subventions possibles pour un monte escalier ?

  • Pour beneficier des aides dois-je attendre de connaitre le possible montant des aides, ou puis-je faire installer mon monte escalier et monter mon dossier de demande d’aides par la suite? Merci de votre réponse

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. - * Champs obligatoires

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

id, venenatis, in amet, libero. ultricies Phasellus ipsum