La retraite des professions libérales

Vous êtes indépendant, vous faites partie des professions libérales et vous vous posez des questions sur votre retraite. Vous le savez, votre statut implique un régime de retraite particulier. La compréhension du fonctionnement des retraites est complexe, alors nous vous proposons une aide et des explications simples et concrètes. Un dossier pour bien préparer votre retraite, anticiper votre avenir, et comprendre le régime auquel vous appartenez.

Votre caisse de retraite

Futurs retraités en tant que professionnels libéraux, votre retraite se compose d'une retraite de base ainsi que d'une retraite complémentaire. La retraite complémentaire est variable selon votre corps de métier. Pour les libéraux médicaux et paramédicaux conventionnés, une allocation supplémentaire est versée.

Il existe plusieurs sections pour les professions libérales. En fonction de votre profession, vous êtes affilié à une section professionnelle spécifique. Tous les professionnels libéraux ne sont pas dépendant de la même caisse de retraite, chacun appartient à une « section professionnelle ».

Pour mieux comprendre, nous vous proposons un tableau récapitulatif des caisses et des métiers :

Métiers Caisse Sigle
Avocats Caisse Nationale des Barreaux Français CNBF
Notaires Caisse de Retraite des Notaires CRN
Huissiers de justice, commissaires-priseurs, judiciaires, administrateurs, judiciaires, greffiers Caisse d'Assurance Vieillesse des Officiers Ministériels, des officiers publics et des compagnies judiciaires CAVOM
Médecins Caisse Autonome de Retraite des Médecins de France CARMF
Chirurgiens-dentistes Caisse Autonome de Retraite des Chirurgiens-Dentistes CARCD
Marins Etablissement National des Invalides de la Marine ENIM
Pharmaciens
Pharmaciens directeurs de laboratoires d'analyses sous convention non médecins
Caisse d'Assurance Vieillesse des Pharmaciens CAVP
Sages-femmes Caisse Autonome de Retraite des Sages-femmes Françaises CARSAF
Masseurs/kinésithérapeutes
Infirmiers
Pédicures
podologues
Orthophonistes
Orthoptistes
Caisse Autonome de Retraite et de Prévoyance des Infirmiers, Masseurs-Kinésithérapeutes, Pédicures-Podologues, Orthophonistes et Orthoptistes CARPIMKO
Vétérinaires Caisse Autonome de Retraite et de Prévoyance des Vétérinaires CARPV
Agents généraux d'assurance Caisse d'Allocation Vieillesse des Agents généraux d'assurance CAVAMAC
Experts comptables
commissaires aux comptes
Caisse d'Allocation Vieillesse des Expert-comptable et des Commissaires aux comptes CAVEC
Artistes
auteurs d'œuvres originales
Retraite de base> régime général de la Sécurité sociale Retraite complémentaire>Institution de Retraite Complémentaire de l'Enseignement et de la Création CNAV
+
IRCEC
Professions libérales liées à l'art graphique / création artistique
Information et communication
Services fournis aux entreprises
Sport / loisirs / divertissements
Expertise / médiation / arbitrage
Qualification de l'espace / applications scientifiques / savoir technique
Caisse Interprofessionnelle de Prévoyance et d'Assurance Vieillesse CIPAV

Age légal et âge du taux plein

Votre régime n'inclut pas de spécificités en terme d'âge minimum. Vous êtes donc sous les mêmes conditions que les salariés du secteur privé. Vous pouvez espérer prendre votre retraite entre 60 et 62 ans, en fonction de votre année de naissance.

Tout d'abord, l'âge légal d'obtention d'une retraite à taux plein est de 65 ans. Vous pouvez envisager de partir à 60 ans en liquidant votre pension, mais un coefficient d'anticipation diminuera son montant. Il n'est pas nécessaire de cesser vos activités professionnelles pour obtenir la pension de retraite mais, dans certain cas comme celui des agents d'assurances, cela peut-être obligatoire. Pensez à bien vous renseigner pour savoir si vous devez cesser votre activité pour prétendre toucher votre pension de retraite.

Pour l'âge légal comme pour l'âge du taux plein, les conditions sont donc les même que pour les salariés du privé. Pour connaître la tranche qui vous concerne, vous pouvez soit tester notre simulateur soit utiliser le tableau ci-dessous.

Date de naissance Age légal de départ Âge taux plein
Avant le 1er juillet 1951 60 ans 65 ans
1er juillet 1951 60 ans et 4 mois 65 ans et 4 mois
1952 60 ans et 8 mois 65 ans et 8 mois
1953 61 ans 66 ans
1954 61 ans et 4 mois 66 ans et 4 mois
1955 61 ans et 8 mois 66 ans et 8 mois
1956 62 ans 67 ans

Pour bénéficier de votre pension, vous devez remplir les conditions d'âge, de cessation d'activité, de calcul des droits et de valeur du point.

Une retraite par points

Le montant de la retraite des professions libérales est calculé suivant trois paramètres : le nombre de points acquis par l'assuré, la valeur du point et le taux de liquidation. Sachant que la valeur du point fixée par décret au 1er avril de chaque année, le taux de liquidation est changeant selon la durée d'assurance. Depuis le 1er avril 2011, le point a pour valeur 0,5432 €.

La durée d'assurance représente le nombre de trimestres. Une retraite à taux plein contient 160 trimestres pour ceux nés avant 1949.

La pension de base accordée aux professionnels libéraux n'est pas toujours suffisante pour vivre à la retraite. En tant qu'assuré, vous pouvez l'augmenter avec une retraite complémentaire, ainsi qu'une retraite supplémentaire. Le régime complémentaire est obligatoire et différent selon la profession, le régime supplémentaire lui est facultatif.

Le montant de la retraite

Pour connaître le montant de votre retraite complémentaire, vous additionnez le nombre de points inscrits à votre compte par la valeur du point de retraite. Les points sont cumulés lors du versement de vos cotisations. La quantité de points dépend du montant de vos cotisations. Le point est calculé sur le « coefficient de référence». Depuis le 1er janvier 2004, le système de cotisation forfaitaire n'existe plus. Les professionnels libéraux doivent reverser à leur régime de base une cotisation proportionnelle. Cette cotisation est proportionnelle à leurs revenus non-salariés. Rappelons que vous pouvez maintenant racheter vos périodes d'études supérieures, vos années civiles ayant donné lieu à affiliation. Tout ceci dans la limite de 3 ans.

Préparer sa retraite: les démarches

Première chose à faire pour bien préparer votre retraite : constituer dès le début de votre carrière un dossier retraite et le tenir à jour tout au long de votre activité professionnelle. Vous y conserverez le décompte de vos points de retraite.

Pour faire votre demande, adressez-vous directement à la section professionnelle dont vous dépendez. Nous vous conseillons de déposer votre demande durant le trimestre qui précède la date de départ souhaitée. Vous obtiendrez un imprimé, ainsi que la liste des pièces à fournir. Le 1er jour du trimestre qui suit la demande, la retraite vous est due. Dans la grande majorité des cas, les pièces à fournir sont :

  • L'imprimé de demande de retraite complétée
  • Votre RIB
  • Votre acte de naissance datant de moins de 3 mois
  • La photocopie de votre livret de famille
  • Votre attestation sur l'honneur de cessation d'exercice libéral
Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. - * Champs obligatoires

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

efficitur. tempus neque. ipsum elit. quis, id amet, ut