Appareils auditifs : nos conseils pour bien choisir le vôtre

De plus en plus de personnes souffrent de déficiences auditives plus ou moins fortes en prenant de l’âge. C’est pourquoi la technologie des appareils auditifs ne cesse de se perfectionner, pour s’adapter à la morphologie et au problème de chacun. Mais comment bien choisir cet appareil qui va vous changer la vie ?

Bien définir vos critères

Dès que les premiers symptômes apparaissent – vous demandez souvent à faire répéter ou vous entendez un bourdonnement à la place des dialogues dans les films – il devient nécessaire de consulter pour faire vérifier votre audition. Pour trouver le cabinet qui s’occupera de votre suivi, vous devez définir plusieurs critères.

Choisissez-le assez proche de chez vous : vous serez en effet amené à vous y rendre plusieurs fois pour vos rendez-vous et c’est assez contraignant, surtout si vous avec des difficultés à vous déplacer.

Contactez plusieurs audio-prothésistes afin de déterminer avec lequel vous vous sentez le plus à l’aise et lequel offre le meilleur rapport qualité-prix. Ce n’est pas la peine de choisir obligatoirement une enseigne connue. Le principal est d’être suivi par un professionnel qui connaît son métier.

Trouver un spécialiste compétent

Ne vous précipitez pas chez le premier audio-prothésiste que vous trouverez. Il va vous accompagner pendant plusieurs années alors il est indispensable que vous vous sentiez à l’aise avec lui et qu’il crée une relation de confiance avec vous. Pour reconnaitre un bon spécialiste, regardez s’il reste bien à votre écoute et s’il ne bâcle pas les rendez-vous. Vous payez un certain prix alors vous avez droit à du haut-de-gamme. Vérifiez aussi ses tarifs, ils doivent être justifiés, ni trop élevés, ni trop bas.

Le bon audio-prothésiste s’intéressera à vos habitudes de vie, pour vous proposer un appareil qui vous correspond vraiment. Il devrait aussi vous proposer de le tester gratuitement au moins deux semaines. S’il y a en plus un parking gratuit et non loin du centre auditif, vous avez trouvé la perle !

Passer un premier entretien

Lors de votre premier rendez-vous avec l’audio-prothésiste, vous devrez lui remettre l’ordonnance écrite par votre ORL. Une fois qu’il en aura pris note, il devra alors déterminer par lui-même votre degré de surdité et comment régler votre futur appareil. Pour cela, il doit vous faire passer une série de tests dans une salle insonorisée. Cela lui permet de se rendre compte de votre inconfort d’écoute.

Lors de cette approche personnalisée, il vous posera des questions sur vos habitudes de vie, sur les gênes que vous éprouvez au quotidien. Il pourra ensuite vous conseiller le type d’appareil qui vous correspondrait le mieux, en prenant en compte votre budget. Attention, il ne doit pas vous faire de fausses promesses en vous disant que vous allez retrouver l’ouïe de votre jeunesse.

Définir exactement votre pathologie

Grâce aux différents tests que vous fera passer votre audio-prothésiste, il pourra définir exactement à quel degré vos oreilles sont atteintes. En effet, il faut que chacun des deux appareils puisse être réglé correctement, puisque les deux oreilles ne sont probablement pas déficientes de la même façon.

Le but de l’appareil auditif est vraiment de rétablir l’audition de manière optimale en équilibrant l’appareil sur les deux oreilles. Mais si une seule des oreilles est vraiment déficiente alors que l’autre fonctionne très bien, il est inutile d’équiper les deux d’un appareil auditif. Cela conduirait à plus de désagréments qu’autre chose.

Définir le type d’appareil auditif qui vous convient

Il existe trois grands types d’appareils auditifs et il est important de bien choisir le modèle qui convient le mieux à votre morphologie et à votre degré de surdité. Vous allez en effet le porter en permanence et vous devez être à l’aise avec. L’appareil contour d’oreille ou BTE est le plus porté. Il s’ajuste devant le conduit auditif grâce à un petit boitier transparent discrètement placé derrière l’oreille.

appareils auditifs intra oriculaireC’est le plus puissant. L’appareil mini-contour est idéal pour les pertes d’audition moyennes à légères. Les conduits sont plus fins et il est presque invisible. Totalement indétectable, l’intra-auriculaire dispose d’un petit boitier sur-mesure qui s’insère dans le conduit (voir photo ci dessus).

Essayer l’appareil pendant quelques jours

Si vous avez trouvé un bon audio-prothésiste, celui-ci doit vous proposer d’essayer l’appareil pendant environ deux semaines. Portez-le quotidiennement et mettez en scène de nombreuses situations dans lesquelles vous éprouvez habituellement des désagréments. Regardez un film, immergez-vous dans la foule, essayez de suivre une conversation rapide. C’est une solution idéale pour vraiment découvrir le bien-être que peut vous procurer votre appareil. Attention, ce n’est pas immédiat. Il faut s’y habituer peu à peu et les résultats sont progressifs.

Vous avez maintenant en main toutes les clés nécessaires pour changer de vie en découvrant les solutions auditives de certains spécialistes. Contactez vite votre ORL pour votre bilan auditif gratuit et demandez-lui conseil pour trouver le meilleure audio-prothésiste.

Sources à consulter :

Leave a reply


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

elit. mi, quis velit, leo ultricies Lorem