Col du fémur, attention à la fracture !

Chaque année, en France, on dénombre plus de 70 000 fractures du col du fémur. Et ce sont essentiellement des personnes de plus de 65 ans qui en sont victimes.

Femme Agee Qui A Chuté

Malgré les progrès de la chirurgie orthopédique, cet accident reste un drame humain qui se traduit toujours par une hospitalisation prolongée (21 jours en moyenne) et trop souvent par une perte de l'autonomie de plusieurs mois. Les fractures du col du fémur sont la conséquence de deux facteurs qui peuvent interférer : l'ostéoporose et les chutes.

L'ostéoporose

Les os longs (comme le fémur) sont le siège de l'activité conjuguée de deux types de cellules : les ostéoblastes qui fabriquent le tissu osseux et les ostéoclastes qui détruisent l'os. La "solidité" osseuse dépend d'autres facteurs, en particulier de sa densité minérale.

Le risque de fracture est directement lié à l'épaisseur de la paroi osseuse et à sa résistance, laquelle dépend de la teneur de l'os en calcium.

La prévention : Un peu d'exercice et l'atout calcium

L'activité physique tout au long de la vie constitue une prévention efficace, surtout chez la femme. Une heure de marche quotidienne ou de footing assure un entretien satis- faisant de la musculature (et notamment des muscles intervenant pour garder l'équilibre), du système nerveux et de ses réflexes, tout en stimulant l'activité des ostéoblastes.

Une récente étude vient également de conclure que deux séances de musculation hebdomadaires (de 45 minutes) peuvent accroître la densité osseuse. Cette étude concernait des femmes ménopausées ne recevant pas d'hormonothérapie substitutive.

Une alimentation saine et variée doit assurer un apport quotidien de calcium de l'ordre de 1,5 gramme. Or les Français ne consomment pas suffisamment de laitages pour couvrir les besoins de l'organisme. Il est donc conseillé de boire du lait ou de manger du fromage régulièrement.

Les aliments contenant peu de vitamine D (indispensable à la fixation du calcium dans le corps), un apport médicamenteux est conseillé, en particulier durant l'hiver.

Les chutes

Recuperation Senior Chute Col Du Femur

80 % des personnes de plus de 85 ans font au moins une chute par an. A chaque occasion, le risque existe. Même si la chute semble bénigne, elle induit souvent une angoisse qui rend plus maladroite la marche de la personne et augmente encore le risque de tomber. On ne retrouve pas toujours la cause. Les "malaises" ou pertes de connaissance ne sont pas très fréquents. Mais la diminution du tonus musculaire et la baisse de la vitesse de conduction de l'influx nerveux suffisent à perturber les réflexes qui nous font tenir debout. Un tapis épais, un carrelage abîmé suffisent alors à provoquer l'accident.

La prévention : Un appartement bien agencé

Il faut rechercher tous les éléments à risques : tapis non fixé, avec des bords relevés ; seuil de moquette mal vissé, joint de carrelage surélevé, lames de parquet écartées. Tout ce qui peut faire accrocher le pied doit être modifié.

L'éclairage est important, notamment dans les couloirs, les escaliers ; les marches, même basses, peuvent devenir un danger lorsque la vue baisse ou que les réflexes diminuent.

La position des meubles mérite une attention particulière. Avec l'habitude, on ne remarque pas qu'une table basse a été déplacée lors du ménagez Il ne faut pas hésiter à modifier l'emplacement des meubles afin d'éviter les mouvements difficiles ou inutiles.

Lorsque les petits-enfants viennent jouer chez Grand-mère, ils doivent apprendre à ne pas laisser traîner les jouets et à les ranger avant leur départ.

La salle de bains est un lieu souvent glissant, donc à risques : baignoire trop haute, bac à douche étroit, sans poignées. Les antidérapants sur le sol et dans les zones mouillées sont nécessaires ; un siège de douche peut être utile.

La position du lit sera revue : trop bas, il est difficile de se lever ; trop haut, le coucher de- vient pénible. Un éclairage doit se trouver à portée de main, car en cas de réveil il est risqué de se lever dans l'obscurité, surtout après la prise d'un somnifère.

Tous ces aménagements méritent d'être prévus bien avant que leur utilité ne devienne capitale. La maison de campagne que l'on restaure pour y passer sa retraite doit être organisée afin de la rendre fonctionnelle.

Aliments riches en calcium : Amandes, chocolat, cresson, feuilles de blettes, figues sèches, tous les fromages (et surtout : gruyère, parmesan, bonbel, gouda, morbier, roquefort„.), lait en poudre écrémé et lait concentré, navet, noisettes, persil, pissenlit, pois chiches, sardines, tripes.

Et en vitamine D : Les poissons, en particulier les huiles de foie de flétan, carpe, maquereau, thon, saumon, morues etc.

A retenir : Pour prévenir l'ostéoporose, au-delà de 65 ans, l'apport recommandé de calcium doit atteindre 1,5 g par jour. Au-delà de 70 ans, une supplémentation en vitamine D est souvent nécessaire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. - * Champs obligatoires

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Sed elementum ipsum suscipit id, libero Aenean