Comment soigner un aphte ?

Les aphtes surgissent sans prévenir. Pour atténuer la douleur et les faire disparaître, voici des remèdes faciles et rapides.

soigner aphtes

Une personne sur 6 en souffre épisodiquement. De forme ronde ou ovale, l’aphte apparaît à l’intérieur des joues, des lèvres et même sur le bord de la langue. D’abord minuscule vésicule rouge, il finit par éclater en ulcération douloureuse et blanchâtre, formant un petit cratère dans la muqueuse buccale. « J’en ai régulièrement 2 à 3 fois par an, témoigne Benoît. C’est très gênant, mais je ne fais rien. » La plupart, en effet, attendent que l’ulcération cicatrise seule, en surveillant juste leur alimentation et leur brossage. D’autres, ceux qui ont des aphtes récidivants, ont chacun leur “potion magique”, car il n’existe pas de remède standard. La dernière catégorie, enfin, se désespère de trouver le “truc” anti-aphtes... Piochez dans notre liste pharmacien.

D’où viennent les aphtes ?

Comme beaucoup d’affections courantes, il n’y a pas une seule mais plusieurs causes. Les aphtes peuvent correspondre à un symptôme de quelqu’un en état de stress ou de fatigue. A des modifications hormonales (puberté, grossesse) qui augmentent la sensibilité aux aphtes. Ils peuvent aussi être d’origine virale ou infectieuse (herpès, maladies d’enfance, maladies de la peau), voire une réponse allergique à certains médicaments.

Pour ceux qui décident de faire la guerre à leurs aphtes, choisissez toujours un produit alcalin (antiacide), non agressif pour la muqueuse buccale.

Les traitements font disparaître la lésion en moins d’une semaine... Exactement le temps que met l’aphte à disparaître de lui-même.

Pourquoi dans ce cas les prescrire ? Pour leur réel effet cicatrisant. Parce que, si certains leur accordent peu de crédit, la plupart des utilisateurs de ces traitements ont senti leurs lésions régresser en deux à trois jours.

Les soins locaux

Le choix de la forme du produit dépendra de la localisation et de ses préférences.

Un gel ou une solution seront mieux adaptés sur des aphtes accessibles. Des comprimés à sucer seront en revanche plus pratiques en cas d’aphtes multiples ou situés plus profondément dans la bouche.

  • Les gels s’appliquent avec des doigts toujours propres.
  • Les solutions s’emploient avec une compresse stérile ou un bâtonnet ouaté (pas de coton “en vrac” dont les fibres risquent d’accrocher à la plaie).
  • En pastilles, leurs principes actifs stimulent les défenses locales. A laisser fondre sur l’aphte : Buccalsone (ne pas administrer aux enfants), une pastille 3 à 4 fois par jour, pendant 4 jours de suite maximum.

Attention : Quel que soit le traitement utilisé, s’il n’y a pas d’amélioration au bout d’une semaine, consultez votre dentiste ou un stomatologue

Les bains de bouche

On propose traditionnellement des bains de bouche avec des tisanes à base de camomille ou de sauge, reconnues pour leurs vertus curatives. Également efficaces, les gélules d’argile blanche et de lithothame : Cassez une gélule de chaque plante et mélangez les poudres dans de l’eau tiède. Elles cicatrisent et tapissent la muqueuse enflammée.

Le bicarbonate de soude, en solution alcaline, fait toujours partie des grands classiques : 2 cuillerées à café à diluer dans un verre d’eau, 4 fois par jour.

Autres bains de bouche, à la fois apaisants et désinfectants, ceux réalisés avec les solutions Parodex, Hextril ou Eludril. On ne les utilise que très dilués afin d’éviter une irritation ou de retarder la cicatrisation.

Peut-on éviter les aphtes ?

Il existe peu de remèdes préventifs, surtout lorsque l’aphte est d’origine virale ou infectieuse. Mais on sait que certains aliments favorisent son apparition : noix, noisettes, gruyère – les plus redoutables pour les muqueuses “à terrain” – roquefort, fraises, ananas, chocolat, chou, etc.

Une bonne hygiène buccale s’impose également (se laver les dents après chaque repas), car on n’est pas toujours maître de ses choix alimentaires !

A noter, dans ce domaine, certains dentifrices dédiés aux lésions Buccales font le job. Il ne soigne pas, mais diminue les récidives d’aphtes mineurs. Ce type de dentifrice s’utilise en permanence ou en alternance avec un dentifrice normal ou pour gencives sensibles ou fragilisées.

Enfin, en préparation grand public, des oligo-éléments associés, tels que argent-or-cuivre, sur les muqueuses sensibilisées.

Soigner les aphtes avec l’homéopathie

  • Aphtes avec sensation de brûlure dans la bouche, Arsenicum album 9 CH.
  • Aphtes saignant et aphtes du nourrisson, Borax 9 CH.
  • Avec salivation abondante et mauvaise haleine, Mercurius solubilis 9 CH.
  • Avec exsudation d’un liquide jaunâtre, Sulfuricum acidum 9 CH.
Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. - * Champs obligatoires

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Aliquam ut id suscipit adipiscing quis,