Senior : Les traitements de l’arthrose

L'arthrose est liée à un phénomène d'usure progressive des cartilages d'une ou de plusieurs articulations. Il débute après 25 ans. Divers facteurs entrent en ligne de compte : traumatisme, excès de poids, mauvaise circulation veineuse, sollicitation excessive d'une articulation ou trouble statique.

mains déformées par l'arthrite
L'arthrose résulte de l'usure des articulations, plus particulièrement des articulations porteuses, telles que vertèbres et genoux. Dans une articulation saine (à gauche), le cartilage amortit les têtes d'os et réduit le frottement pendant le mouvement. L'arthrose (à droite) survient lorsque le cartilage se détériore, les têtes frottant l'une contre l'autre, déclenchant une douleur.

Dans un premier temps, l'arthrose entraîne des douleurs

Quand elles sont brèves et modérées, des antalgiques (exemples : aspirine, paracétamol, etc.) suffisent habituellement à les calmer.

Lorsqu'elles deviennent permanentes, il faut recourir à l'emploi de médicaments anti-inflammatoires non stéroïdiens (qui ne contiennent pas de dérivés de la cortisone). Ces derniers réduisent l'inflammation articulaire et font disparaître la douleur. En aucun cas ils ne stoppent l'évolution de l'arthrose, Les traitements anti-inflammatoires ont un inconvénient : leur mauvaise tolérance digestive. Ils entraînent parfois des irritations gastriques (ulcère de l'estomac) ou une hémorragie digestive.

Une classe de médicaments, les « coxibs», a été mise sur le marché. Ils semblent mieux tolérés sur le plan digestif que les anti-inflammatoires classiques. Le Celebrex est le premier d'entre eux à être agréé par la Sécurité sociale et à bénéficier d'un remboursement. Il constitue un indéniable progrès pharmacologique.

Le recours à des infiltrations de dérivés cortisoniques à l'intérieur de l'articulation malade représente une autre possibilité thérapeutique. Ces injections sont souvent suivies d'une amélioration temporaire, mais elles comportent un risque d'infection. Il n'est pas possible de les répéter à l'infini.

Au stade purement douloureux, le traitement de l'arthrose peut être complété par des cures thermales dans des stations spécialisées (Dax, Bourbon l'Archambault, Aix-les-Bains, etc.) et la prise au long cours de substances actives sur le cartilage appelées chondro-protecteurs (exemple : Piascledine 300*).

Les facteurs de risque de l'arthrose doivent être également pris en charge : obésité, diabète, goutte, troubles statiques et veineux.

Quand la gêne articulaire s'avère trop forte, que les mouvements de l'articulation deviennent limités et la vie courante perturbée, le meilleur traitement demeure la chirurgie. Une prothèse métallique remplacera l'articulation défaillante dans les cas suivants : le genou, la hanche et l'épaule.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. - * Champs obligatoires

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Phasellus Lorem id et, elementum Aenean