La kinésithérapie pour les seniors, se soigner par le geste !

La kinésithérapie est très utilisée de nos jours, et si les bienfaits des massages sont depuis longtemps reconnus, ce n’est que récemment qu’est née la profession de kinésithérapeute. La kinésithérapie s’adresse à tous, mais aussi et surtout aux seniors : en soignant par le geste et sans médicaments, elle est un allié sérieux pour ceux qui souhaitent vivre mieux.

kinésithérapie pour seniors

La kinésithérapie, se soigner par le geste

La kinésithérapie est une discipline médicale qui permet aux personnes âgées de conserver, entre autres, leurs capacités motrices. Dans le fond, elle permet de se prémunir de la dépendance et de conserver une bonne forme physique.

La kinésithérapie, pour soigner quels maux ?

La kinésithérapie fait l’objet de différentes utilisations. Elle est utilisée par exemple en traumatologie ou en orthopédie. Elle est aussi utilisée en neurologie lorsque les patients tombent dans le coma, mais aussi en cas de paralysie, sclérose en plaques, maladie de Parkinson….. Dans ce cas là, la position du corps, la mobilisation, les soins corporels sont l’objet d’attentions quotidiennes, accomplis par le kinésithérapeute ou exécutés sur ses conseils par l’entourage du malade.

La kinésithérapie peut également jouer un rôle dans la rhumatologie. L’idée phare, c’est d’atteindre un parfait maintien de l’acquis. Enfin, dans les maladies respiratoires telles que les crises asthmatiques ou les bronchites chronique, la kinésithérapie respiratoire peut jouer un grand rôle.

La kinésithérapie pour les seniors, quelles particularités ?

La kinésithérapie, lorsqu’elle s’adresse aux seniors, doit répondre à 3 critères essentiels : douceur, progression, adaptation. L’action du kinésithérapeute peut être un peu désagréable, mais elle ne doit jamais provoquer de douleur vive. Le kinésithérapie comporte une mobilisation active, une mobilisation passive et des massages. Ceux-ci seront exécutés seulement par les masseurs kinésithérapeutes diplômés, sur ordonnance médicale.

Prescrits par un médecin, ces soins sont pris en charge par la sécurité sociale de 60% à 100% selon les cas. Les indications principales de massages sont la récupération fonctionnelle d’un membre longuement immobilisé, certains soins postopératoires, l’alitement prolongé avec menaces d’escarres et les soins palliatifs. Il existe néanmoins des contre-indications, à savoir les phases aigües inflammatoires d’une maladie ou un mauvais état veineux.

Pour plus d’informations, vous pouvez contacter :

  • Votre médecin ;
  • Votre kinésithérapeute.
Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. - * Champs obligatoires

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Donec quis, ut consequat. suscipit at ante.