La cataracte précoce ça existe !

Cette opacification naturelle du cristallin ne concerne pas seulement les personnes âgées Elle touche aussi les jeunes. Quand faut-il envisager l'opération de la cataracte ?

Cataracte Précoce

Camille, 32 ans, en a fait l'expérience. Il y a deux ans, le diagnostic tombe : elle est atteinte de cataracte. « Pourtant je n'étais pas spécialement gênée dans ma vision », se souvient-elle. Mais aujourd'hui, il en va autrement. « Je suis facilement éblouie par la lumière et conduire devient pénible. Pire, cela a augmenté ma myopie ! ».

En effet, la dégradation du cristallin, qui assure l'accommodation, se traduit par une mauvaise perception des contrastes et une vision floue des contours. Bref, une sensation d'être dans le brouillard.

En interrogeant son ophtalmologue, on apprend que Camille a été victime d'une cataracte précoce liée à une inflammation de l'œil. Ces uvéites favorisent son apparition : l'inflammation de l'œil est la seule pathologie exigeant que la cataracte soit "mûre" pour être opérée . Camille doit donc prendre son mal en patience...

>> Cataracte : causes et prévention

Des causes multiples

Le plus souvent, la cataracte précoce est d'origine congénitale. Elle survient dès la naissance mais peut entraver la vision bien plus tard, une fois arrivé à l'âge adulte. Bien que rare, l'apparition de cette malformation génétique est augmentée si les deux parents en sont atteints.

Autre situation : un fort traumatisme. Coup de crayon, ballons, balles de tennis ou de squash dans l'œil sont autant de chocs chez l'enfant qui peuvent altérer le cristallin. Dans ces conditions, inutile d'attendre que la cataracte soit mûre ! Dès que l'on se sent gêné dans sa vision, l'opération - identique à celle proposée aux personnes âgées - peut être envisagée.

>> La cataracte en 7 questions

Une opération rapide et indolore

Cette intervention consiste à retirer le cristallin opaque et à le remplacer par un implant. Sous anesthésie locale, on pratique une petite incision de la cornée. Ensuite, on pulvérise le cristallin par ultrasons qui fragmentent la lentille et on l'aspire via l'orifice. Puis, on introduit un cristallin artificiel.

Cette technique assure une cicatrisation rapide. Efficace et indolore, l'opération dure moins d'une heure. Une fois soigné, l'œil récupère sa vue d'avant au bout d'une dizaine de jours. Compter au moins deux mois avant de faire opérer le second œil.

Arrivé le matin, vous repartez dès l'après-midi avec un pansement sur l'œil ou une coque rigide pour les enfants turbulents. Après l'opération, un suivi régulier chez l'ophtalmologue est nécessaire.

Attention : en cas de douleurs importantes et tenaces, consultez d'urgence !

Des complications à surveiller

Même s'ils sont rares, les problèmes infectieux, les risques de rupture du cristallin ou de décollement de la rétine existent. Il arrive aussi que l'enveloppe du cristallin, soigneusement sauvegardée lors de l'opération, s'opacifie à son tour. Là, un traitement au laser est nécessaire.

Bon à savoir :

  • Les U.V. favorisent l'apparition de la cataracte. Protégez vos yeux du soleil.
  • Le tabac augmente cinq fois plus les risques de cataracte.
Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. - * Champs obligatoires

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

libero massa sit vulputate, leo felis facilisis eget felis ut