Troubles du sommeil, infections fréquentes… Et si vous manquiez de vitamine B9 ?

La vitamine B9 ou acide folique est un ensemble de composés synthétisés par les plantes. L’acide folique (du latin folium : feuille) tient son nom de son abondance dans les légumes verts à feuilles. Cette vitamine soluble dans l’eau n’est pas synthétisée par l’organisme.

aliments contenant de la vitamine B9A quoi sert la vitamine B9 ?

Elle est stockée dans le foie, transformée dans le sang et captée par les cellules en fonction de nos besoins. Elle est ensuite évacuée par les urines. C’est en travaillant sur les anémies que les chercheurs ont mis en évidence son intérêt.

Elle a un rôle clef dans les mécanismes de division cellulaire : Elle participe à la synthèse de l’ADN. Elle est indispensable à la croissance et au renouvellement de nos tissus (fabrication et maturation des globules rouges, construction et croissance du fœtus…).

Des études épidémiologiques montrent que l’administration de vitamine B9 chez la femme enceinte à risque réduit l’éventualité de survenue de malformation du tube neural chez le fœtus et augmente le poids du nouveau-né…

Elle renforce le système immunitaire et permet de lutter contre les infections. Elle est nécessaire au fonctionnement du système nerveux.

Elle joue un rôle dans la synthèse de neurotransmetteurs (dopamine, adrénaline et noradrénaline). Des travaux ont montré son rôle préventif contre le développement des maladies cardiovasculaires.

Dans quels aliments en trouver ?

  • L’acide folique nous est apporté à 60 % par les légumes verts (haricots, épinards, sa lades…) et les fruits (avocats, agrumes, melons, noix…). Ce serait, selon un chercheur australien, l’origine du fameux french paradox qui nous fait vivre longtemps.
  • Dans les œufs et les fromages fermentés (camembert, roquefort…), et un peu moins dans les autres fromages, notamment les fromages blancs.

Le foie en possède aussi. Hors catégorie : la levure, très riche en acide folique.

Quels sont nos besoins en vitamine B9 ?

Notre organisme étant incapable de synthétiser la vitamine B9 et nos réserves étant faibles (5 à 10 mg), nos apports doivent être réguliers.

Les besoins sont évalués à 0,3 mg par jour pour l’adulte. Ils sont augmentés chez la femme enceinte, dès le début de la grossesse et pendant la croissance pré et post-natale de l’enfant (les apports conseillés sont de 0,5 mg). Et 15 à 30 % de la population, surtout les femmes jeunes, susceptibles d’être enceintes, présenteraient un risque de déficience.

Vous êtes aussi « à risque » si :

  • Vous mangez peu d’aliments riches en acide folique.
  • Vous êtes sous pilule contraceptive ou enceinte, avez eu plusieurs grossesses rapprochées ou vous allaitez.
  • Vous suivez des traitements au long cours (certains anti biotiques, antiépileptiques, l’aspirine).
  • Vous fumez beaucoup et consommez trop d’alcool.
  • Vous êtes malade (hémorragies chroniques, lésions intestinales…).
  • Vous avez eu un accident ou subi une opération.
  • Vous êtes âgé.

Les carences légères ne génèrent pas de symptômes spécifiques. Mais un déficit en vitamines B9 peut avoir des répercussions sur votre santé (troubles digestifs ou du sommeil, infections à répétition…). Le taux sanguin optimal de vitamine B9 doit être supérieur à 200 microgrammes par ml de sang. En dessous de 100 microgrammes/ml, vous risquez d’être carencé. On peut le vérifier par un dosage sanguin.

Comment y remédier ?

Variez votre alimentation. En général, elle couvrira vos besoins. Si vous êtes “à risque”, que vous vous sentez anémié, consultez votre médecin.

Un déficit en vit. B9 pouvant être associé à d’autres déficiences (en vit. B12 et en fer par exemple), il s’assurera que votre anémie est bien due à une carence en acide folique.

S’il s’agit d’une carence associée en 139 et B12, il vous prescrira d’abord une supplémentation en vit. B12 (la carence en vit. B12 peut avoir des conséquences neurologiques).

Respectez ses prescriptions.

Et I ’automédication ?

Si vous en manquez, vous pouvez, sur une courte durée, prendre un cocktail vitaminique ne dépassant pas les apports conseillés. En association avec d’autres vitamines du groupe B et la vit. C, un supplément d’acide folique est une prévention contre les infections. Achetez-la en pharmacie.

Évitez les circuits parallèles, où les produits proposés peuvent être dangereux.

Bon à savoir

  • Très sensible à la chaleur, l’oxygène et aux ultraviolets, la vitamine B9 est protégée de l’oxydation par la vitamine C qui facilite par ailleurs son absorption intestinale.
  • Le froid ne la détruit pas. Les légumes surgelés sont donc tout aussi conseillés que les légumes frais.

Leave a reply


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Sed venenatis, facilisis leo suscipit Praesent