Pet-scan ou tomographie : le déroulement de l’examen

Grâce à cette technique d'imagerie médicale, on peut évaluer l'efficacité d'un traitement contre un cancer ou chercher la cause d'une anomalie sanguine.

Pet Scan machine

Le principe du pet-scan

La TEP (tomographie par émission de positons) ou Pet-scan est un examen dit de "médecine nucléaire" puisqu'il fait appel au noyau de certains atomes.

En pratique, l'injection intraveineuse d'un traceur radioactif spécifique permet d'obtenir des informations sur le fonctionnement des tissus ou de l'organe exploré. On peut ainsi visualiser des foyers de cellules consommant trop de glucose, comme les cellules cancéreuses du fait de leur importante activité et de leur rapide multiplication.

Pourquoi réalise-t-on cet examen ?

Le plus souvent pour déterminer avec précision les zones atteintes en cas de cancer déjà diagnostiqué, mais également pour évaluer l'efficacité du traitement ou chercher la cause d'une anomalie dans le bilan sanguin.

Que faut-il faire avant ?

Évitez de trop solliciter vos muscles les deux jours précédant l'examen.

Faites-vous accompagner en voiture ce jour-là. Vous devez être à jeun depuis six heures, mais il ne vous est pas interdit de boire de l'eau. Si vous êtes diabétique ou fumeur, signalez-le au médecin. Pensez à apporter vos examens antérieurs (radios, scanner, IRM).

Comment ça se passe ?

Vous êtes allongé sur le dos dans une salle réservée à la médecine nucléaire. Votre tête est appuyée sur un support rigide, une caméra se déplace devant vous.

Le médecin vous injecte à l'avant-bras un traceur et vous fait reposer environ une heure, pour laisser au produit le temps de diffuser dans votre corps. Puis, il procède à la prise des images, moment durant lequel vous devez garder une par- faite immobilité. Plusieurs injections peuvent être pratiquées durant l'examen.

Comment se sent-on après ?

Bien. En fait, la substance injectée ne provoque aucune réaction. Il est juste conseillé après l'examen de vider sa vessie afin d'éliminer plus vite les substances radioactives. Même si le danger n'est pas vraiment prouvé, il est aussi recommandé d'éviter d'approcher de trop près les femmes enceintes et les bébés, durant au moins quatre heures.

Combien de temps ça dure ?

Cela dépend de l'organe exploré, du nombre de prises d'images effectuées et de l'attente entre celles-ci (qui peut parfois durer plusieurs heures). Mais l'examen en lui-même ne demande que 20 minutes en moyenne.

Quand a-t-on les résultats ?

Au plus tôt le lendemain. En revanche, compte tenu de la complexité de l'interprétation, les résultats sont transmis directement à votre médecin.

Existe-t-il des risques et contre-indications ?

La faible quantité de substance radioactive injectée ne représente en fait aucun danger. Toutefois, cet examen est déconseillé chez la femme enceinte et contre-indiqué en cas de glycémie élevée.

À retenir :

  • Cet examen est d'un intérêt fondamental dans la prise en charge d'un cancer.
  • Attention, le Pet-scan ne remplace en aucun cas les autres techniques d'imagerie classiques comme le scanner ou l'IRM.

Sujets connexes :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. - * Champs obligatoires

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

dictum porta. ipsum Donec ut leo quis,