Seniors : soigner ses dents c’est vital !

Des conseils esthétiques pour conserver le meilleur état dentaire possible. Seniors, c’est votre priorité.

Les problèmes dentaires posent un problème esthétique, mais ils ont aussi de nombreuses répercussions médicales, alimentaires et psychologiques. Des solutions adaptées doivent être envisagées avec le chirurgien-dentiste et ce, quel que soit son âge.

L’âge favorise l’augmentation des problèmes dentaires : caries des racines souvent peu ou pas douloureuses, problèmes de gencives avec saignement, déchaussement et perte des dents, candidoses (mycose dans la bouche), abcès…

Mais, au-delà des répercussions locales, le mauvais état dentaire a des répercussions plus générales.

Une infection de la gencive ou de l’extrémité de la racine est une porte d’entrée pour les infections à distance, à l’origine d’une contamination cardiaque, articulaire, bronchique ou rénale.

Enfin, et il ne faut pas l’oublier, la perte des dents ou le mauvais état dentaire est responsable de problèmes de malnutrition, voire de dénutrition.

Une mauvaise mastication favorise la sélection des aliments à l’origine d’une alimentation déséquilibrée, ce qui affaiblit les défenses immunitaires, engendre une perte musculaire et une diminution du fer.

On sous-estime les besoins réels

En France, 80 % des 65-85 ans ont besoin de traitement des gencives, 40 % de lésions spécifiques, 35 % des caries et 15,5 % devraient subir des extractions.

Chez plus de 50 % des seniors, on constate une forme de résignation. Il n’est pas rare, alors qu’ils souhaiteraient être soulagés, que ces personnes invoquent leur âge pour ne pas envisager de travaux En pratique dentaires.

Le conseil : Faites des bains de bouche dès  qu’une irritation ou une douleur est ressentie.

Certes, le problème financier peut être un frein, mais c’est aussi par ignorance des solutions existantes que la personne âgée conserve un dentier ou une prothèse mal adaptés, des gencives douloureuses, des dents qui manquent, une mauvaise haleine, une impossibilité de manger ce qu’elle veut… Pourquoi l’accepter ? L’âge n’est pas une raison suffisante.

Il serait nécessaire qu’un an avant la retraite, chacun se rende chez son chirurgien-dentiste afin de faire le point. Ceci permettrait de délivrer de meilleurs conseils pour conserver le plus longtemps possible de bonnes dents.

Les problèmes dentaires ont aussi un retentissement sur le moral. Des dents saines représentent la jeunesse, la santé et la durée, alors que perdre ses dents renvoie au sentiment d’un processus de mort.

Quand une personne perd ses dents, elle perd en même temps une partie de son identité. Elle n’ose plus sourire, son visage se ferme, elle se replie sur elle-même. Même si elle arrive à dissimuler, ceci n’empêche pas qu’elle peut être embarrassée dans son rapport aux autres et à ses petits-enfants par exemple. Elle peut refuser d’aller déjeuner à l’extérieur par peur de ne pas pouvoir correctement mastiquer. Chez certains, cela va plus loin, le problème dentaire pouvant être un des facteurs menant à une perte d’estime de soi et, finalement, à la dépression.

Disparu, le plaisir de la bouche rythmant le quotidien, le problème dentaire peut devenir obsessionnel.

Votre dentiste peut vous apporter une solution

Votre dentier porté depuis des années ne semble plus assez ajusté, prenez rendez-vous chez votre dentiste ou demandez si un dentiste peut vous rendre visite chez vous ou dans l’institution où vous vous trouvez. L’os de la mâchoire évoluant avec les années, sa résorption s’accélère à partir de 60 ans, sans oublier l’amaigrissement lié à l’âge. Tout ceci peut expliquer que votre dentier n’est plus ajusté.

Inutile de s’acharner à vouloir le coller, il faut le rebaser.

Le rebasage consiste à renouveler la base de la prothèse avec de la résine, comme on ressemellerait une chaussure. Si la prothèse est trop ancienne, on peut envisager de la remplacer. Pour qu’elle s’adapte au mieux au patient, le dentiste demande à la personne d’apporter des photos pour reproduire le plus fidèlement possible les dents naturelles. Il doit être à l’écoute du patient et faire des adaptations successives si cela est nécessaire.

Votre dentier doit être le mieux adapté possible pour être bien supporté et ne pas finir au fond d’un tiroir ! La pose d’implant peut aussi être envisagée et étudiée au cas par cas.

En ce qui concerne le déchaussement des dents et l’édentement (la maladie parodontale), le dentiste peut aider à le freiner par des détartrages réguliers, la prescription d’antibiotiques s’il y a infection ou abcès, et par des soins et de la maintenance parodontale pour stabiliser l’état des gencives.

Comment prévenir les problèmes dentaires ?

  • Nettoyez les espaces interdentaires avec un fil de soie dentaire, des brossettes interdentaires et un jet dentaire.
  • Utilisez des dentifrices dents sensibles et une brosse à dents souple. Demandez conseil à votre chirurgien-dentiste sur la façon de vous brosser les dents sans agresser vos gencives. Il pourra vous conseiller une brosse électrique quand la main devient moins souple.
  • Procurez-vous en pharmacie des brossettes pour prothèses afin de bien nettoyer ces dernières.
  • Faites des bains de bouche dès qu’une irritation ou une douleur est ressentie.
  • Faites-vous faire des détartrages tous les six mois.
  • Prévenez les caries, notamment sur les racines, en faisant des bains de bouche fluorés quotidiens ou bien en demandant à votre dentiste d’appliquer un vernis fluoré.
  • Prenez rendez-vous chez le dentiste avant qu’un problème dentaire ne devienne aigu.

Leave a reply


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

pulvinar diam commodo tristique mattis suscipit leo vel, luctus efficitur.