Chimio : savoir rester belle et féminine pendant le traitement

Ce traitement contre le cancer a des effets secondaires parfois très lourds. Cheveux, peau et ongles peuvent être touchés. Cependant, il existe des solutions pour soigner, camoufler, corriger. Et garder sa féminité.

chimio prendre soin de soiCertains accessoires sont essentiels. La beauté, alors même que l’on se bat pour vivre, fait partie de cet essentiel. En effet, si les traitements de chimiothérapie sont efficaces contre certains cancers, il n’en demeure pas moins qu’ils restent très toxiques et destructeurs pour la peau, les ongles, les cheveux. Bref, ce qui fait la féminité. Et le moral en prend un coup. Voici donc des « trucs et recettes » qui permettent, durant cette période, de pallier au maximum ces effets secondaires.

Préserver vos cheveux

Avec la fatigue et les problèmes digestifs, la perte des cheveux est un inconvénient majeur de ce type de thérapie. Cela va dépendre des produits utilisés, et votre cancérologue doit vous y préparer en douceur.

Mais un même protocole peut avoir des conséquences différentes selon les personnes.

Et de bonnes surprises peuvent arriver. C’est la raison pour laquelle certains médecins ne se prononcent pas. Parfois, on peut vous proposer un casque réfrigérant (à porter durant le temps de passage du produit), qui peut être efficace.

Vos cheveux ne tombent pas

Tant mieux ! Vos cheveux peuvent alors simplement subir une sécheresse. Un masque nourrissant peut leur redonner du tonus. Une vaporisation de lotion à base d’acides de fruits, réalisée en institut, permet aussi de lisser les écailles et d’éviter que le cheveu n’accroche et ne devienne rugueux.

Ils tombent un peu

Le produit est un peu plus agressif et/ou le casque réfrigérant a été moins efficace. Trichez avec des foulards, des chapeaux, des clips « additifs de cheveux ».

  • Pour un temps, préférez les teintures végétales aux colorations chimiques.
  • Évitez brushings et soins agressifs.
  • Adoptez des shampooings pour usage fréquent ou cheveux secs et fragilisés.

Comme précédemment, les masques nourrissants peuvent être utiles. A savoir : tant que dure la chimiothérapie, les produits pour la repousse seront inefficaces. Inutile d’en utiliser.

Ils tombent tous

Si vous avez les cheveux longs, pour éviter d’avoir le choc de les retrouver sur l’oreiller, coupez-les courts avant même de commencer le traitement. Selon les médicaments utilisés, ils tomberont au bout de cinq jours, de trois semaines.

Parce qu’ils repoussent et que cela semble anecdotique par rapport au combat que vous menez pour vivre, certains cancérologues minimisent cette épreuve. Or, pour beaucoup (femmes et hommes, d’ailleurs), il s’agit d’un véritable traumatisme. Différentes aides existent cependant.

D’abord, il y a les foulards et les turbans. Les perruques, aussi, sont souvent utilisées. Appelés également complément capillaire ou chevelure d’appoint, ces faux cheveux (il s’agit parfois des cheveux véritables) ont pour objectif de vous faire passer le mieux possible un mauvais moment et de faire en sorte que votre entourage ne se rende compte de rien.

Il est conseillé de prendre contact avec un spécialiste avant de commencer le traitement. Il pourra juger de votre style et de la couleur de vos cheveux. Sur prescription médicale, la Sécurité sociale rembourse deux perruques par an, sur la base de 76,22 €. Renseignez-vous aussi auprès de votre mutuelle.

Des huiles essentielles pour vos cheveux

Durant une chimiothérapie, des réactions cutanées type démangeaisons, rougeurs, boutons – peuvent survenir. Y compris sur le cuir chevelu. Les huiles essentielles peuvent vous soulager.

Prenez soin de les incorporer à une huile végétale et laissez agir avant le shampoing.

Contre les démangeaisons et rougeurs

Mélangez 5 ml d’huile de germe de blé avec 15 gouttes d’huile essentielle de lavande et 15 d’ylang-ylang. Si les démangeaisons ne sont pas trop importantes/ mettez plus de lavande. Pour effet préventif : d’avantage d’ylang ylang.

En cas de boutons

Mélangez Tea-tree, l’huile essentielle antibiotique par excellence, avec de la lavande. Avec quelques gouttes d’ylang-ylang en cas de démangeaisons.

Si vous avez perdu vos cheveux

Effectuez quotidiennement des massages circulaires du cuir Chevelu, dans le sens de la Circulation Sanguine (commencez par la nuque) sans huile. C’est la meilleure façon d’entretenir une bonne irrigation.

Après la chimiothérapie

Quand votre organisme sera débarrassé de toute trace de produits, vous pouvez activer la repousse par des massages avec des huiles végétales de germe de blé, de noyau d’abricot, de noisette, de jojoba, et des huiles essentielles de cèdre de l’Atlantique.

Recréer cils et sourcils

Comme les cheveux, ils sont peut-être tombés. Or, sans la ligne des sourcils, le regard perd de son intensité et de son expression. D’où l’importance de les recréer de façon artificielle.

Prenez un crayon « mi-sec mi-gras », couleur taupe si vous avez les sourcils Clairs, ou châtain brun s’ils sont foncés. En partant du bord interne, travaillez au crayon jusqu’aux trois quarts du sourcil, et finissez en dégradant avec un pinceau biseauté.

Vous pouvez aussi utiliser des kits sourcils, on en trouve à partir de 25€.

Pour recréer le ras du cil, utilisez plutôt un crayon noir que vous dégraderez, pour les cils du haut, de l’extérieur vers l’intérieur. Ajoutez une touche de fard à paupières dans les tons marron, prune, violine : tout dépend de la couleur de vos yeux et de vos goûts. Pour les cils du bas, faites un trait au crayon noir surun quart de l’œil en partant du bord externe.

Dégradez pour agrandir l’œil

A mi-chemin entre le maquillage et le tatouage définitif, la dermo-pigmentation peut aussi être une solution (comptez de 150 à 400€). Assurez-vous que les pigments utilisés sont sans risque et que les soins sont réalisés avec des aiguilles à usage unique.

Hydrater et nourrir la peau

La chimiothérapie assèche la peau. Pour éviter qu’elle se parchemine et qu’elle devienne inconfortable, il faut l’hydrater très régulièrement. Une crème nourrissante, appliquée juste après une séance de chimio, vous aidera à la détendre et à regonfler les tissus.

Dans certains cas, des crèmes hydratantes, appliquées plusieurs fois par jour, suffiront.

Vous avez la peau très sèche

Les cold-creams pourront être utilisés plusieurs fois par jour. N’hésitez pas aussi à faire, une à deux fois par semaine, un masque hydratant.

Vous avez la peau sensible

Évitez, durant le temps de la chimiothérapie et les six mois qui suivent, les produits à base de vitamine A acide (rétinol), d’acides de fruits, les peelings et le laser CO2.

Pour le corps

Les laits hydratants et les baumes émollients sont les bienvenus.

Pour les pieds et les mains

Au cours d’un traitement par chimiothérapie orale – notamment avec la capécitabine – une sécheresse cutanée sévère peut apparaître au niveau des paumes des mains et des pieds. Ce syndrome « main-pied » peut s’accompagner de rougeurs des extrémités et de douleurs.

Pour nettoyer votre peau, choisissez des savons qui respectent la barrière cutanée et limite la déshydratation.

Pour un temps, adoptez des pains surgras, dits syndets ou pains dermatologiques, ou des gels nettoyants anti-dessèchement.

Pour vos lèvres

Elles subissent le même dessèchement que la peau et nécessitent également des soins appropriés avec tout simplement, de la vaseline.

Entretenir ses ongles

Fragilisés par les produits toxiques, ils se cassent, se strient et, parfois même, ils risquent de tomber. Dans un premier temps, coupez-les très courts et entretenez-les avec des huiles ou crèmes nourrissantes et fortifiantes. Recouvrez-les d’un vernis durcisseur.

Certains durcisseurs sont même colorés. Comptez quelques semaines après la fin de votre dernière séance pour un retour à la normale.

Attention au soleil

Le soleil n’est pas un ami qui vous veut du bien. Durant la chimiothérapie, il peut devenir encore plus nocif. Les produits chimiques sont très souvent photosensibles et une exposition peut laisser des marques inesthétiques. Les longues siestes au soleil sont formellement déconseillées.

Protégez-vous surtout entre 11 heures et 16 heures, avec un chapeau et des vêtements couvrants, et utilisez sans parcimonie des crèmes très haute protection de qualité.

Garder une bonne mine

Au-delà de l’esthétique, il en va de votre bien-être. Si, avant de vous maquiller, vous désirez faire un gommage, évitez ceux à grains ou aux acides de fruits, Utilisez des gommages plus doux, que vous retirerez avec une lotion nettoyante classique.

En cette période, préférez des fonds de teint très fluides qui peuvent être hydratants, Une Crème teintée couleur pêche rehaussée de « poudre de soleil » vous donnera bonne mine, et l’effet restera naturel et léger.

Leave a reply


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

leo. accumsan Aliquam vel, ut Donec efficitur. mattis