J’ai les yeux qui pleurent : que faire ?

Une sécrétion excessive de larmes est le signe d'une inflammation des glandes lacrymales.

Qu'est-ce qui peut provoquer cette inflammation ?

Une irritation extrême

Le vent, le soleil, une forte lumOeil De Femme Seniorinosité, la fumée, l'eau de mer ou de piscine, ou encore un corps étranger peuvent léser la cornée.

Que faire ?

Des bains d'œil pour éliminer le corps étranger, des compresses d'hydrosol de camomille romaine ou de rose (15 mn). En cas de douleur persistante, d'œil très rouge, ou d'une sensibilité exacerbée à la lumière, consultez.

Une infection virale ou microbienne

Que faire ? Des compresses d'hydrosol aromatique de myrte et de ravensare. Et si vous avez un rhume, prenez Allium Cepa 9 CH*. En cas de paupières gonflées, de sécrétions opulentes, de fièvre, consultez.

Un phénomène allergique

Que faire ? Consultez pour qu'un collyre antiallergique vous soit prescrit. En homéo : Apis Mellifica 9 CH* auquel vous pouvez ajouter Galphimia Glauca 5 CH* en cas de rhume des foins.

Un retournement du bord de la paupière

(il s'agit d'un ectropion si c'est vers l'extérieur, d'un entropion vers l'intérieur).

Que faire ? Pour mettre fin à cette gêne permanente, il faut recourir à la chirurgie.

Plus rare : l'obstruction des voies lacrymales

Elle touche le plus souvent les jeunes enfants et se caractérise par un larmoiement excessif et récurrent.

Que faire ? On l'atténue en appliquant des compresses tièdes et en effectuant des massages doux du sac lacrymal (coin interne de l'œil). Dès trois mois, un sondage permet de purifier le canal lacrymal. La pose d'un tube de silicone n'est pas envisageable avant 12-18 mois.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. - * Champs obligatoires

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

diam fringilla dolor. felis commodo vulputate,