Hémorroïdes : quand faut-il envisager l’opération ?

Les hémorroïdes deviennent douloureuses et gênantes ? On envisage une intervention chirurgicale.

Hémorroïdes opération

Qu'est-ce qu'une hémorroïde ?

C'est un petit coussin de veines et d'artères naturellement présent dès la naissance dans l'anus. Avec l'âge, le tissu de soutien des hémorroïdes peut s'altérer.

Les hémorroïdes se dilatent alors et se déforment, notamment en cas de constipation sous l'effet des poussées répétées.

Trois symptômes peuvent survenir :

  • Des saignements de sang rouge.
  • Un prolapsus : les hémorroïdes s'extériorisent hors de l'anus, entraînant des suintements, des démangeaisons et une gêne lors de l'évacuation des selles.
  • La thrombose : un caillot se forme dans l'hémorroïde, provoquant des douleurs et la perception d’une boule au niveau de l'anus. C'est la crise hémorroïdaire, nécessitant parfois une anesthésie locale pour enlever le caillot.

>> À lire aussi : Hémorroïdes : que faire ?

Quels sont les traitements non chirurgicaux ?

Les hémorroïdes qui ne s'extériorisent pas lors de l'évacuation des selles, ou qui se replacent d'elles-mêmes dans l'anus, sont généralement soulagées par des traitements dits "instrumentaux", réalisés en quelques minutes pendant la consultation chez le proctologue.

Ces traitements visent à scléroser (ou durcir) le tissu de soutien des hémorroïdes par brûlure thermique ou chimique, ou au moyen d'une ligature élastique. Peu douloureuses, ces techniques ne nécessitent ni anesthésie ni arrêt de travail.

En quoi consiste l'opération ?

Si une hémorroïde extériorisée en permanence ne peut être replacée manuellement, ou si tous les traitements instrumentaux ont échoué, l'hémorroïdectomie, l'intervention chirurgicale de référence, s'impose. L'opérateur retire les hémorroïdes et ligature les artères qui les alimentent. L'opération dure environ 30 minutes et se réalise sous anesthésie générale ou péridurale.

Quelles sont les suites de cette intervention ?

L'hospitalisation dure deux à trois jours, jusqu'à reprise du transit intestinal. L'anus étant très innervé, la présence de plaies rend le passage des selles douloureux pendant quelques jours. L'arrêt de travail dure environ deux semaines. Pendant les six semaines nécessaires à la cicatrisation, le patient prendra des bains de siège et appliquera des crèmes cicatrisantes. Des antalgiques et des laxatifs seront prescrits pour lutter contre la douleur et éviter la constipation.

Et qu'est-ce que la technique dite de Longo ?

Si l'hémorroïde extériorisée peut être replacée manuellement dans l'anus, une alternative à l'opération classique est désormais possible. C'est la technique de Longo qui consiste à raccourcir la muqueuse du rectum afin de remonter les hémorroïdes à l'intérieur du canal anal. L'opération se réalise sous anesthésie générale et dure de 15 à 20 minutes.

La technique de Longo provoque moins de douleurs immédiates que l'hémorroïdectomie, mais elle présente, à long terme, un risque de récidive plus important des symptômes hémorroïdaires.

L'hospitalisation dure deux à trois jours et l'arrêt de travail est réduit à huit jours.

[vc_row][vc_column][sc_textbox title_background_color="#f1f5f8" content_background_color="#f1f5f8"][vc_column_text]À retenir

  • Les hémorroïdes sont des structures anatomiques normales.
  • La constipation favorise l'apparition des symptômes hémorroïdaires.

[/vc_column_text][/sc_textbox][/vc_column][/vc_row]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. - * Champs obligatoires

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

sem, porta. facilisis mattis nec commodo efficitur. consequat. ut quis