Téléassistance pour personnes âgées : comment ça marche ?

Avec l'âge, certaines personnes perdent de leur autonomie. Si elles vivent seules, une chute ou un malaise peuvent avoir de graves conséquences. Grâce à la téléassistance, cependant, elles peuvent rester chez elles plus longtemps et dans les meilleures conditions de sécurité.

Tele Assistance Personnes Agees
© istock

Téléassistance : un équipement spécifique

La téléassistance permet à la personne âgée d'entrer en contact avec un centre d'aide. Elle est fondée sur l'installation d'un matériel spécifique. Il se compose d'un micro haut-parleur, posé dans le logement, qui permet de communiquer à distance, et d'un émetteur récepteur. Celui-ci prend le plus souvent la forme d'un médaillon ou d'une montre.

La personne âgée doit porter l'un ou l'autre en permanence. Elle se sent ainsi en sécurité durant toute la semaine, le week-end compris et le jour comme la nuit.

Un tel équipement n'est nécessaire que pour la téléassistance à domicile traditionnelle. Dans d'autres cas, il faut installer des détecteurs ou prévoir une balise de géolocalisation.

Le dispositif est raccordé à la ligne téléphonique. Mais il existe des solutions spécifiques pour les personnes ne disposant pas, chez elles, d'une ligne de téléphone fixe.

Les divers types de téléassistance

La téléassistance traditionnelle

Teleassistance Classique Shema
© Allianz

Il s'agit là de la téléassistance à domicile, qui nécessite le port, par la personne âgée, d'un médaillon ou d'une montre. Si la personne âgée rencontre un problème, elle appuie sur le bouton se trouvant au centre de ces équipements.

En faisant ce geste, elle entre aussitôt en contact avec un centre d'aide, disponible en permanence. Un opérateur compétent et expérimenté va d'abord évaluer la situation. S'il juge que la personne ne court pas un danger immédiat, il se met en relation avec l'un de ses proches, dont le nom et le numéro de téléphone lui auront été communiqués au préalable.

Si la situation paraît urgente ou si la personne ne se manifeste pas après avoir déclenché l'alarme, des secours sont immédiatement envoyés à son domicile.

La téléassistance avec détecteur de mouvement

Detecteur De Mouvement Teleassistance
© Allianz

Il s'agit, là aussi, d'un type de téléassistance adapté au domicile de la personne âgée. Mais elle n'est pas obligée de porter un pendentif ou une montre, comme dans l'exemple précédent.

En effet, dans ce cas, le logement est équipé de capteurs (voir photo ci-dessus), qui s'activent quand la personne se déplace chez elle. En cas de mouvements anormaux, comme une chute par exemple, ces capteurs sont capables de déclencher une alerte. Les secours sont donc immédiatement avertis.

La téléassistance mobile

Teleassistance Mobile Shema
© Allianz

Ce type de téléassistance ne fonctionne pas seulement à l'intérieur du logement. Elle accompagne aussi les déplacements du senior. Elle ne concerne donc que des personnes valides, qui n'ont pas encore perdu leur autonomie.

La personne âgée doit toujours porter sur elle un médaillon ou une montre, qui font office d'émetteurs-récepteurs. Mais ces dispositifs sont associés à une balise de géolocalisation.

Ce type de téléassistance fonctionne aussi avec un téléphone portable spécifique. Il comprend une touche SOS, que le senior active en cas de besoin. Le système de localisation est intégré au téléphone. Un tel accessoire peut paraître moins contraignant que le port permanent d'un pendentif ou d'une montre.

Si bien que lorsque la personne appuie sur le bouton de détresse, figurant sur le médaillon ou le téléphone, cette balise donne sa position exacte au centre d'aide. Pendant que la personne communique avec un opérateur, sa position est transmise à un proche ou aux services de secours, si la situation est jugée urgente.

D'autres options possibles

Les dispositifs de téléassistance ne cessent de se perfectionner. Ils proposent en effet toute une série d'options, qui leur permettent de s'adapter aux attentes différentes de chacun. Il s'agit donc, en quelque sorte, d'un système personnalisable.

Ainsi, des détecteurs spécifiques peuvent :

  • Être installés à proximité de la porte d'entrée et informer le centre d'aide sur sa fermeture déficiente ou son ouverture à une heure inhabituelle.
  • Alerter sur une possible intrusion au domicile de la personne âgée.

De même, certains capteurs, posés à certains endroits de l'appartement peuvent ;

  • Renseigner les opérateurs sur une trop longue absence d'activité.
  • Être placés sous le lit. Ils se déclencheront aussitôt en cas de chute nocturne.

Par ailleurs, des opérateurs peuvent appeler la personne de manière régulière et à des horaires convenus. Ces appels de courtoisie ne sont pas destinés à remédier une situation urgente. Leur principal objectif est de s'assurer du bon moral de personnes isolées et de briser ainsi leur solitude.

Enfin, des détecteurs spécifiques, repérant de la fumée ou une fuite d'eau, peuvent être reliés au centre d'aide. En cas d'incident, celui-ci pourra aussitôt prévenir les secours.

Ne faut pas confondre la téléassistance avec la télésurveillance

Grâce à un système de vidéosurveillance, couplé à un dispositif d'alarme, la télésurveillance est surtout un système dédié à la protection des biens, contre les cambriolages ou les intrusions malveillantes par exemple.

Mais il existe cependant une télésurveillance médicale, qui permet au médecin de suivre son patient à distance. Elle favorise le maintien à domicile et évite des périodes d'hospitalisation trop longues.

Le coût de la téléassistance

Le prix de la téléassistance varie selon les prestataires mais il dépend aussi de la formule choisie et des options qui l'accompagnent. En règle générale, la personne âgée se voit proposer un abonnement mensuel. En moyenne, il peut en coûter de 20 à 50 euros par mois.

Mais il existe des aides pour amortir le coût de ces dispositifs. Ainsi, il peut être pris en charge dans le cadre de L'Allocation personnalisée d'autonomie (APA), attribuée par le département aux personnes de 60 ans et plus, en situation de perte d'autonomie.

Par ailleurs, il arrive que le département ou la commune propose des aides spécifiques pour aider les personnes âgées à s'équiper d'un système de téléassistance. Pour obtenir les renseignements nécessaires, il convient de se rapprocher des services concernés, vous pouvez aussi consulter cette page.

Dans le même ordre d'idées, il faut penser à s'informer auprès des caisses de retraite et des mutuelles. Certaines proposent des aides aux seniors désireux de faire installer un dispositif de téléassistance.

Des personnes en situation de handicap peuvent toucher la Prestation de compensation du handicap (PCH). Elle peut aider à l'achat d'un fauteuil roulant, par exemple, mais aussi à l'aménagement du domicile de la personne handicapée. Dans ce cadre, l'installation d'un système de téléassistance peut faire partie des dispositifs pris en charge par cette prestation.

La téléassistance étant considérée comme un service à la personne, ses utilisateurs peuvent profiter d'une réduction d'impôt qui leur permet, en fait, de ne payer que la moitié de leur abonnement. Quant aux personnes non imposables, elles peuvent bénéficier d'un crédit d'impôt.

À lire aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. - * Champs obligatoires

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.