Aliments au frigo : pensez sécurité !

Quand il fait chaud, attention à bien choisir ses aliments, à les consommer rapidement ou à les conserver au bon étage du frigo. Vous éviterez les ennuis digestifs.

Le plaisir de l’été, c’est celui d’une alimentation-détente. Il y a pourtant des écueils à éviter si l’on veut profiter en toute quiétude de ses vacances… Car la chaleur augmente les risques d’altération des aliments.

Et la turista n’est pas réservée à ceux qui partent au loin : Elle peut aussi sévir chez nous pendant l’été ! Il faut donc veiller à prendre toutes les mesures qui s’imposent côté hygiène.

Vigilance d’abord

En été, plus encore que d’habitude, il est essentiel d’acheter des produits parfaitement sains et très frais. Certains aliments, plus altérables que d’autres, méritent des précautions toutes particulières.

  • Les coquillages : Exigez l’étiquette de salubrité sur les conditionnements, et vérifiez scrupuleusement leur fraîcheur.
  • Les charcuteries : Vous ne les achèterez que si elles sont soigneusement gardées au froid (attention aux marchés ambulants !).
  • La viande hachée : Elle est très fragile. Si vous ne pouvez pas la consommer aussitôt après l’achat, choisissez-la alors de préférence surgelée.
  • Les plats du traiteur : Assurez-vous que les rayons sont impeccablement tenus, les plats gardés entre 2 et 4C (avec thermomètre visible) et à l’abri des rayons du soleil, et bien sûr que la “carte” est renouvelée chaque jour.
  • Les gâteaux à la crème : Ils sont à éviter quand il fait chaud… Les tartes aux fruits, tout aussi attrayantes, sont moins risquées !
  • Le lait cru, la crème, les fromages frais vendus « en direct » : Méfiance, sauf si vous êtes sûr de la qualité hygiénique de l’élevage et de l’atelier de fabrication.

Pour vos courses, faites preuve d’attention et d’astuce ! En vacances, on est dé tendu et relax : Cela ne doit pas vous empêcher de vérifier systématiquement les dates limites de consommation des produits. Donnez-vous un délai de sécurité suffisant, surtout pour les plats réfrigérés et les fromages frais.

Achetez plutôt en fin de marché les denrées les plus périssables.

Et s’il fait très chaud, n’hésitez pas à vous munir d’un sac isotherme (il en existe même que l’on peut porter à l’épaule, ce qui est commode quand on fait son marché à pied), avec un ou deux petits galets de froid : Vous y rangerez vos achats les plus fragiles pour les transporter.

De toute façon, il est toujours préférable de perdre le moins de temps possible entre le moment de l’achat et le stockage des denrées au froid : Organisez-vous pour rentrer chez vous sans attendre, dès les courses faites !

Sur le même sujet : Contrôler tant la quantité que la qualité des aliments

Dans le frigo : conseils santé

Le réfrigérateur permet de garder les aliments au froid, et de les conserver plus longtemps qu’à température ambiante.

Encore faut-il qu’il soit suffisamment froid !

L’été, lorsqu’il fait très chaud, il est souvent nécessaire de “monter” le thermostat pour obtenir les 2 à 4°C nécessaires dans la partie la plus froide de l’appareil (c’est la température à laquelle il convient de garder la viande, le poisson, le jambon, les yaourts et les fromages frais, les plats réfrigérés et les légumes crus en sachet dits de “4e gamme”.).

Procurez-vous au besoin un thermomètre spécial (on en trouve dans tous les rayons droguerie) qui vous permettra de connaître la température qui règne à chaque “étage” de votre appareil.

Bien sûr, vous ne rangerez au réfrigérateur que des aliments assez froids (lorsqu’ils sont chauds, une condensation importante s’opère au détriment des autres produits, et l’appareil se réchauffe). Et si votre appareil ne possède pas un dégivrage automatique (c’est souvent le cas dans les locations de vacances), n’oubliez pas de le dégivrer très régulièrement.

Vous veillerez surtout à n’y placer que des aliments “propres” : Pensez à retirer les suremballages (cartons ou plastiques de yaourts, de plats cuisinés…) qui ont pu être souillés, à nettoyer les légumes et les fruits que vous y stockez.

Enfin, pour assurer une hygiène optimale, vous maintiendrez votre appareil parfaitement net en Ie nettoyant à fond chaque semaine.

Ne gardez pas !

Quand il fait chaud, la gestion des “restes” doit être encore plus rigoureuse que d’habitude. Ne prenez pas de risques! Si vous préparez un plat pour deux repas, placez la portion

Ne gardez pas que vous voulez garder dans une boîte bien fermée.

Faites refroidir rapidement (en utilisant au besoin des glaçons), et mettez au réfrigérateur jusqu’au lendemain.

Mais évitez de garder des restes qui ont attendu tout un repas à température ambiante, surtout s’il s’agit de préparations à base de poisson ou de fruits de mer, de plats en sauce ou additionnés de mayonnaise, de crème fraîche.

Crudités : les microbes qui aiment le froid

Même les crudités peuvent réserver de mauvaises surprises l’été ! Car elles sont parfois contaminées par des microbes apportés par la terre, les yersinia. Des microbes qui ont l’originalité de pouvoir se multiplier même à la température du réfrigérateur (ce qui est peu courant pour des micro-organismes), et qui provoquent alors des troubles digestifs (maux d’estomac et diarrhées).

Il est donc important de laver très soigneusement les légumes et les fruits que l’on consomme crus, de les éplucher lorsque c’est possible, et surtout de préparer les crudités juste avant leur consommation (en particulier les légumes râpés tels que carottes, chou rouge ou céleri rave).

Leave a reply


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

eget pulvinar mi, Phasellus vulputate, ut nunc commodo Nullam consequat. mattis